Mardi 15 avril 2014 2 15 /04 /Avr /2014 18:14

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Disons-le franchement : la qualité du petit-déjeuner proposé par un hôtel est probablement l’un des facteurs principaux qui nous permettent de dire si l’on a aimé l’endroit où on a passé la nuit ou pas

La plupart des établissements vous proposent du pain, des corn flakes ainsi que toute une gamme de beurres individuels ou de petits pots contenant une quinzaine de grammes de confiture, de miel ou encore de nutella.  Question boissons, un hôtel lambda vous offre à boire du thé, du café, du lait ou encore du jus de fruits. Toutefois, plus vous montez dans le nombre d’étoiles, plus vous avez de chances d’avoir aussi d’autres tentations à disposition pouvant aller des tranches de charcuterie aux œufs durs pour le salé, ou encore des parts de gâteaux pour le sucré.

Si dans certaines régions existe encore le système du serveur qui vient vous apporter votre petit-déjeuner à table, le système du buffet gagne tout de même nettement du terrain. En effet, ce type d’organisation exige moins de temps de préparation (il suffit de tout disposer sur une grande table et de débarrasser la vaisselle sale de temps en temps), ce qui permet aux  administrateurs des hôtels de payer moins de personnel. C’est un système qui permet aussi aux clients de bénéficier à n’importe quel moment d’un petit-déjeuner correct,  et cela qu’ils se lèvent à 7h ou à 10h du matin (quoiqu’en fin de matinée, il faut reconnaître que l’assortiment commence à devenir moins varié), mais je constate souvent avec consternation que beaucoup de gens surchargent leurs assiettes d’aliments qui finissent à la poubelle, une fois le repas conclu : ils sont désireux de tout goûter, mais à la fin ils ont les yeux plus gros que le ventre.

De même, les petites portions de confiture sont hygiéniques et pratiques… mais si vous êtes comme moi (qui n’en mange vraiment qu’un tout petit peu le matin), vous êtes alors soit condamnés à laisser la moitié de votre petit pot individuel, soit à ne pas prendre de confiture du tout pour ne pas gaspiller. En tout cas, je reconnais un énorme atout à ces petites doses : comme elles sont parfaitement scellées, on peut facilement en glisser une ou deux dans son sac pour les manger plus tard dans la journée avec une tranche de pain.


petit dej

(Je suis retournée récemment à Berlin pour les vacances : voici ce que j'avais récupéré à l'auberge de jeunesse)


Il y en a aussi qui préfèrent se faire apporter le petit-déjeuner dans leur chambre. Certes, cela permet de prendre le premier repas de la journée en toute tranquillité… mais personnellement, j’aime mieux manger dans la pièce commune, entourée d’autres « humanoïdes » - au point que souvent, jour après jour, je dis bonjour aux voisins de table qui ont les mêmes horaires que moi : or quoi de mieux que commencer la journée sur un sourire ?

Par Messergaster - Publié dans : Méditations gastronomiques - Communauté : Culinaire Amoula
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Jeudi 10 avril 2014 4 10 /04 /Avr /2014 04:28

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

yaourts.png

(les rayons consacrés aux yaourts et aux autres desserts lactés sont si longs dans les supermarchés !)

 

Je ne sais pas vous mais, moi, je mange un pot de yaourt par jour : c’est un encas léger, versatile, bon pour la santé.. Quoi de mieux ! Mais, du coup, comme je ne vais pas tous les jours faire mes courses, j’achète souvent les lots « format famille » composés de pots aux parfums différents. De là l’idée de cet article, vu que cette pratique présente des avantages et des inconvénients :


Avantages :


- le prix de ces gros packs est nettement inférieur à celui des yaourts qu’on achète par groupes de deux ou de quatre.

- les parfums sont d’une grande variété : si un jour j’ai envie d’un yaourt aux fruits jaunes, je prendrai donc le yaourt à la pêche, si au contraire j’ai envie de terminer sur une note de fruits rouges, je prendrai celui a à la fraise.


Inconvénients :


- Mais ce dernier atout peut s'avérer aussi un grand désavantage car : qui de vous ne s’est jamais retrouvé avec un pot à un parfum qu’il n’aime pas dans le lot ? Personnellement, je n’aime vraiment pas les yaourts à la cerise, par exemple : or les marques de yaourts insèrent toujours ce fruit dans la liste des yaourts des paquets « format famille » ! De même, je ne raffole pas des yaourts à la framboise puisque je trouve cette saveur vraiment trop chimique.

- Le problème se pose aussi quand on achète des paquets de yaourts nature. En effet, quand on commence à en avoir marre de manger plusieurs jours à la suite des yaourts neutres, on aimerait bien aller s’acheter des yaourts aux fruits pour varier.. chose que l’on évite pourtant de faire pour ne pas risquer qu’entre temps les yaourts nature ne périment dans le frigo (quoique, comme vous le savez, on peut manger sans problème des yaourts dont la date de péremption est passée depuis belle lurette).

- Les gros packs sont utiles quand on n'a pas le temps d’aller faire ses courses très souvent : si on mange un yaourt par jour et que l’on achète par exemple un lot de 16 pots, alors on est tranquille pendant deux semaines. Mais il faut alors accepter l’inconvénient que l’étagère du frigo soit envahie par les yaourts - ce qui oblige à jouer à tetris pour ranger les autres denrées dans le réfrigérateur.


Et vous ? Avez-vous aussi des parfums de yaourts que vous ne supportez pas ? Ou préférez-vous acheter des paquets plus petits justement pour pouvoir choisir ?

Par Messergaster - Publié dans : Méditations gastronomiques - Communauté : Culinaire Amoula
Ecrire un commentaire - Voir les 33 commentaires
Dimanche 23 mars 2014 7 23 /03 /Mars /2014 10:57

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ce n’est jamais facile d’improviser un dîner - et ce l’est encore moins quand notre frigo est vide et que nous sommes un dimanche. C’est précisément cela qui m’est arrivé l’autre jour quand, tout à coup, je me suis rappelée que j’avais encore chez moi des épinards surgelés et du thon. Eurekâ !: il y avait de quoi faire une belle petite quiche !


Voici donc la recette :


- 1 pâte brisée (faite maison c'est mieux...)

- 350 gr d’épinards frais surgelés

- 200 gr de thon (frais ou en boîte, comme vous préférez)

- 1 yaourt nature 

- 2 oignons

- 1 œuf

- un peu de noix de muscade


quiche-thon.png (Premier plan sur la quiche...)


Etalez votre pâte brisée dans votre moule à tarte et piquez-la à l'aide de la fourchette. Disposez dessus le thon en miettes. Préchauffez votre four à 200°C.

A part, dans un saladier, battez l'oeuf en omelette. Ajoutez les oignons émincés, le yaourt, les épinards et la noix de muscade : mélangez bien. (Vous pouvez ajouter du poivre et un peu de sel.. mais mettez alors très très peu de sel : il y a déjà le thon qui est bien salé).

Distribuez cette mixture sur le thon de façon uniforme.

Faites cuire à 200°C pendant disons 45-60 minutes (comme toujours, ça dépend des fours. Partez donc sur une base de trois quarts d’heure et si vous voyez que ce n'est pas encore tout à fait cuit, laissez la quiche au four plus longtemps).

 

Notes :


- A votre guise, ajoutez de la crème fraîche, du fromage râpé...

- La quiche s'accompagne volontiers d'un verre de vin blanc ou bien d'une petite choppe de bière.

- Avec une salade verte bien assaisonnée, voici un repas sympa et qui passe tout seul.

Par Messergaster - Publié dans : Recettes salées - Communauté : CUISINER LES RESTES
Ecrire un commentaire - Voir les 37 commentaires
Mardi 18 mars 2014 2 18 /03 /Mars /2014 18:25

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messer Gaster a disparu de la blogosphère pendant quelques jours. Toutes mes excuses : j’ai eu droit à quelques jours de congé pour faire mes révisions et préparer ainsi mes examens scolaires…

Je ne sais pas du tout ce que ça va donner, mais j’essaye de voir le bon côté des choses : grâce à ces journées passées à gratter du papier, je peux au moins écrire un article de blog !

Voici donc un petit sondage destiné aussi bien aux personnes qui suivent un cursus universitaire en ce moment précis qu’à celles qui ont fréquenté la fac, il y a quelques années en arrière :


Qu’apportez-vous/apportiez-vous à manger pour tenir le coup et rédiger ainsi vos devoirs de la meilleure façon possible (c'est-à-dire sans souffrir la faim) ?

 

J’aime regarder ce que les étudiants assis autour de moi ont sur leur table.. chacun a sa propre conception du casse-croûte idéal à apporter lors des examens :


- il y a ceux qui ont besoin de se détendre : ils vont manger du chocolat puisqu’il paraît que le cacao favorise la libération d’endorphines, ces substances qui calment le stress.

- D’autres préfèrent apporter des bonbons en se disant que le glucose arrivera ainsi plus vite au cerveau : parfait pour libérer les idées donc.

- D’autres encore se disent que la meilleure façon d’avoir un « petit coup de fouet » consiste à prendre des vitamines : ils vont poser sur leur table des clémentines, des bananes, des pommes... Bref des fruits à foison.

- Il y aussi ceux qui font preuve de toute une autre philosophie : craignant qu’un repas trop copieux puisse les alourdir (voire leur donner envie de s’endormir), ils préfèrent n’apporter presque rien  pour ne pas entraver leur corps. Nous sommes aux antipodes de ceux qui amènent un repas complet comprenant un vrai sandwich, un yaourt, un dessert

cafe-examen.png

(En général, je ramène du chocolat lors des épreuves - et tout particulièrment des "Pocket Coffee", c'est-à-dire ces chocolats que l'on pourrait comparer à des "Mon Chéri", mais où il y a du café à la place de la liqueur : j'arrive ainsi à concilier le réconfort du cacao à l'énergie du café)

 

Mais quoi qu'il en soit, je pense que le principal consiste à manger proprement : rien de pire que de poser ses doigts bien gras sur sa copie !

De même, je pourrais continuer la liste en passant en revue les boissons : café et coca cola pour les caféinomanes, thé pour les autres, simple eau, ou encore jus de fruits… Mais à nouveau, il faut bien faire attention à ne rien renverser.


Comme toujours : dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es.


Et vous ? Que mangez/mangiez-vous lors de vos examens ?

Par Messergaster - Publié dans : Méditations gastronomiques - Communauté : Culinaire Amoula
Ecrire un commentaire - Voir les 33 commentaires
Mercredi 26 février 2014 3 26 /02 /Fév /2014 17:57

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

L’autre jour, trois pauvres feuilles de brick se battaient en duel dans mon frigo. Or une fois l’emballage ouvert, les feuilles de brick sèchent très vite. Je me suis donc dépêchée de réfléchir à une idée pour ne pas devoir les jetter. Je me suis alors rappelée qu’il me restait aussi des fanes de carottes. Et c’est ainsi qu’est née cette petit recette sans prétention, mais grâce à laquelle je me suis bien régalée.


SDC14239.png (Et voici un beau petit brick "bien dodu")


Voici donc la recette (pour 3 feuilletés) :


- 3 feuilles de brick

- une vingtaine de fanes de carotte

- 1 ou 2 grosses pommes de terre

- 2 petits oignons

- un peu de noix de muscade moulue

- sel et poivre


Faites boullir les fanes et les pommes de terre. Une fois cela cuit, mixez le tout en ajoutant les oignons, la noix de muscade,  le sel et le poivre aussi.

Préchauffez votre four à 200°C.

Prenez une feuille de brik et déposez un peu de la mixture "pomme de terre-fanes" au centre : rabattez la feuille de façon à obtenir un chausson de forme carrée. Répetez l’opération pour les autres feuilles de brick.

Faites cuire au four 10-12 minutes en surveillant.


Notes :


- Ces chaussons seront parfaits avec un petit vin blanc bien frais !

- Vous pouvez aussi décider d’ajouter un peu de fromage dans la farce.

- Cuite au four, la feuille de brick se révèle souvent moins croustillante que frite. Si vous préférez donc sentir le « croc » sous la dent, faites cuire vos chaussons dans l’huile.

Par Messergaster - Publié dans : Recettes salées - Communauté : CUISINER LES RESTES
Ecrire un commentaire - Voir les 32 commentaires

Présentation

  • : Le blog de Messer Gaster
  • Le blog de Messer Gaster
  • Contact
  • : 09/06/2011
  • : Le blog de tous les gourmands ! Recettes, anecdotes culinaires, conseils de lecture, films appétissants, réflexions autour de la bouffe, philosophie...

  • Une fille qui adore cuisiner et qui considère l'acte de manger comme quelque chose de plus qu'un simple moyen de survie.
  • cuisine gastronomie gourmandise

Immagine-copie-3.png

 

 

 

Si vous souhaitez nous faire part de contes et de faits historiques liés au monde de la nourriture ou bien nous faire profiter de vos compétences pour apprécier bien comme il faut les mets, n'hésitez pas à vous inscrire ici :

  baba2J'en reste baba !

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Je suis aussi sur

(Cliquez sur l'image

pour lire mon interview sur 750g)

Immagine-copie-3

Suivez-moi sur Hellocoton

blog-appetit-120.gif

 

 

 

 

 

 

logo_bdc_blogs.gif

 

  logo-150-60-gourmandenise.jpg

  logo.png

recettes_badge.png

logo.gif

 

 

 

badge-2-160x82.gif

 

PrixAlerte: soyez informé dès que les prix baissent et économisez sur des centaines de produits

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés