Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

35 articles avec recettes salees

Pâte à crêpes au lait ribot

Publié le par Messergaster

L’autre jour, pour changer, j’ai fait une pâte à crêpes avec du lait ribot. Cela apporte une bonne petite note acidulée qui permet de redécouvrir cette recette toute simple.

 

Voici les crêpes au lait ribot avec une garniture jambon-parmesan-laitue.

Voici les crêpes au lait ribot avec une garniture jambon-parmesan-laitue.

Voici  donc la recette (pour un grand gourmand ou deux personnes) :

 

-3 cuillères de farine
- 1 verre de lait ribot

- 1 œuf
- 1 bonne cuillère à soupe de beurre salé fondu

 

Dans un saladier, faites un puits avec la farine. Ajoutez les trois quarts du verre de lait ribot et fouettez bien pour ne pas avoir de grumeaux. Intégrez l’œuf battu en omelette. Terminez en incorporant le beurre fondu et la fin du verre de lait fermenté.
Faites reposer une heure.
Une fois ce laps de temps écoulé, faites chauffer une poêle graissée et versez des louches de pâtes de façon à obtenir de belles crêpes (n’oubliez pas de les retourner !). Voilà, il ne vous reste plus qu'à les garnir.

 

Notes :

 

- Le lait fermenté donne une pâte plus aérienne que celle que l’on a l’habitude d’utiliser pour les crêpes classiques.
- On obtient aussi un petit goût légèrement acide qui se marie spécialement bien avec certaines garnitures salées (ex : fromage). Je n’ai pas testé avec des garnitures sucrées.

- Bref, c’est idéal pour terminer un fond de bouteille de lait ribot ! Et bien sûr, la recette marche aussi si vous n’avez que du lait normal.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Ragù alla bolognese

Publié le par Messergaster

Ah, que du bonheur !

Ah, que du bonheur !

Avant de commencer à rédiger cet article, j’ai dû me poser une question cruciale : quel titre donner au billet ? Fallait-il l’appeler « sauce bolognaise » ou oser la dénomination véritable en employant le terme « ragù » ? J’ai finalement tranché et ai choisi la deuxième option : il faut bien faire honneur à cette sauce car, sachez-le, je me suis vraiment léché les babines avec ces spaghetti !

Ici, je ne vous mets que la recette pour la sauce : à vous d’y ajouter la forme de pâtes que vous préférez. Les doses sont pour 3 gros gourmands (= 4 personnes raisonnables):

-    500 mL de purée de tomates
-    2 oignons (rouges de préférence)
-    1 carotte
-    350g de hachis de bœuf (5% de matière grasse)
-    Un demi-bouquet de persil
-    2 bonnes cuillères d’huile d’olive
-    Sel et poivre

Dans une casserole, commencez par faire revenir les oignons et la carotte finement hachés dans de l’huile. Après 3-5 minutes, ajoutez la sauce tomate et la viande. Faites mijoter à feu assez doux pendant une heure en tournant régulièrement.
Un peu avant de vous mettre à table, une fois la sauce prête, ajoutez sel, poivre et persil.

Notes :

-    Si vous voulez, 15 minutes avant la fin de la cuisson, vous pouvez ajouter une ou deux feuilles de laurier. Cela va parfumer encore plus votre sauce !
-    Bien sûr, au moment de manger vos pâtes, vous pouvez ajouter du fromage râpé. Je recommande le parmesan !

Gros plan sur la sauce...

Gros plan sur la sauce...

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Cake salé au pavot et aux lardons

Publié le par Messergaster

Récemment - c'était un samedi - j’ai été invité à un apéro chez une amie. Comme j’étais revenue depuis peu de mon voyage en Allemagne et que j’avais donc un paquet de pavot à tester, je me suis dit que le moment était venu de l'inaugurer. C’est ainsi qu’est née cette idée de cake salé.

Vue aérienne du cake avec, à côté, un verre de Spritz.

Vue aérienne du cake avec, à côté, un verre de Spritz.

Voici la recette :

-    3oeufs
-    100 mL de lait
-    200g de farine
-    ½ sachet de levure chimique
-    Un peu de sel et de poivre
-    100g d’huile de tournesol
-    200g de lardons fumés
-    Du pavot (je n’ai pas pesé… mais mettez-en assez pour que la pâte en soit bien garnie).

Commencez par faire rissoler les lardons dans une poêle et, pendant que cela cuit, occupez vous de la pâte.
Pour cela, vous devez tout d’abord battre les œufs en omelette. Ajoutez le sel et le poivre (ayez la main légère sur le sel à cause des lardons qui vont suivre). Intégrez l’huile et mélangez soigneusement. Ajoutez ensuite lentement le lait et, à nouveau mélangez bien. Incorporez la farine tamisée avec la levure.
A ce moment, il ne restera plus qu’à ajouter les lardons et le pavot à la pâte.
Versez le tout dans un moule à cake et faites cuire pendant une quarantaine de minutes à 180°C (mais vérifiez régulièrement la cuisson, chaque four étant différent).

Notes :
-    Ce cake a été très apprécié et se mange très bien avec les mains : il est tout moelleux et bien dosé en goût.
-    Si vous aimez, vous pouvez ajouter un peu d'aneth ou de persil pour parfumer encore plus la pâte.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Escargots briochés au romarin

Publié le par Messergaster

J’adore la boulange... même si je dois reconnaître que j’ai souvent la flemme de préparer mon pain et mes brioches moi-même. En effet, il y a à chaque fois des temps d’attente à respecter - ce qui est assez pénible pour l’impatiente que je suis.
Là j’ai profité du fait d'avoir un peu plus de temps libre pour tester une recette que j’avais vue sur le blog de Pounchki (ici). Cependant, étant donné que je n’avais pas envie de sortir exprès au supermarché pour acheter les ingrédients nécessaires à la garniture, j’ai décidé de parfumer ces petits escargots avec du romarin.

J'ai oublié de badigeonner cette fournée avec l'huile d'olive. Les escargots sont donc un peu pâles.

J'ai oublié de badigeonner cette fournée avec l'huile d'olive. Les escargots sont donc un peu pâles.

Voici donc la recette (pour une dizaine d’escargots) :

- 250g de farine
- 1 pincée de sucre et une bonne pincée de sel

- 12g de levure de boulanger
-1 œuf
-45g de beurre salé mou
- 115g de lait tiède (+2 cuillères supplémentaires)
- 200g de fromage à tartiner (Saint-Môret ou même simple kiri)
- quelques branches de romarin
- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Pâte

Commencez par émietter la levure dans un bol. Ajoutez 2 cuillères de lait tiède et une pincée de sucre. Faites reposer une trentaine de minutes : le levain doit avoir doublé de volume.
Dans un saladier, mélangez la farine et le sel. Ajoutez l’œuf, puis le beurre. Terminez en incorporant le levain et, pour finir, le lait tiède. Pétrissez bien le tout pendant 15 minutes (j’ai fait ça à la main mais, bien entendu, n’hésitez pas à utiliser votre MAP si vous en avez une).
Couvrez d’un torchon et laissez reposer 1 bonne heure et demi dans un endroit chaud.

Préparation des escargots

Une fois ce laps de temps écoulé, dégazez la pâte. Ensuite, étalez la pâte de façon à obtenir un grand rectangle de dimensions 30/40cm. Tartinez la pâte avec le fromage et ajoutez ensuite le romarin. Enroulez la pâte sur elle-même de façon à obtenir un gros boudin. A l’aide d’un couteau bien tranchant, coupez des disques d’au moins 1,5cm de d’épaisseur.
Disposez les petites spirales en horizontal sur un plat à four (en mettant du papier sulfurisé avant !) et faites gonfler encore une petite demi-heure. Juste avant de les enfourner, badigeonnez-les d’huile d’olive pour qu’elles soient bien brillantes une fois cuites.

Faites cuire 30 minutes à 180°C (mais surveillez en fonction de votre four : j'avais un petit four électrique de rien du tout sous la main et j’ai donc eu besoin d’augmenter le temps de cuisson…).

Notes :

- Si vous voulez des escargots plus savoureux, optez pour un fromage au goût plus prononcé. C’est ce que faisait Pounchki dans sa recette en utilisant du gorgonzola uni à un peu de crème.
- N’hésitez pas à ajouter quelques tranches de jambon ou de saumon fumé pour obtenir un petit pain plus riche. Quelqu’un m’a carrément suggéré de rajouter un ou deux anchois : bonne idée !

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Spaghetti alla Norma (ou à l'aubergine)

Publié le par Messergaster

Enfin l’été est de retour! J’adore tous les fruits qui font leur come back à ce moment de l’été… ainsi que certains légumes comme l’aubergine ! Eh oui, car en attendant de me gaver de moussaka lors de mon imminent voyage en Grèce (articles à venir !!), je me console en me cuisinant des spaghettis “alla norma” (c’est-à-dire à l’aubergine) à midi !

Et voilà mon repas de midi (déjà bien entamé !)

Et voilà mon repas de midi (déjà bien entamé !)

Voici donc la recette (pour 1 personne):

- 2 tomates bien mûres
- 1 petite aubergines
- Sel/poivre et basilic
- 80g de spaghettis
- Un peu d’huile d’olive
- Une gousse d’ail

Pour cuire les aubergines

Deux méthodes s’offrent à vous

  • Soit vous coupez l’aubergine en fines rondelles et vous faites cuire 20 minutes au four à 220°C
  • Soit vous mettez un peu d’huile au fond d’une large poêle et faites cuire au fur et à mesure les rondelles d’aubergine.

Quoi qu’il en soit, dès que vous avez fini de tout faire cuire, réservez.

Préparation de la sauce

Dans une poêle, faites revenir la gousse d’ail dans l’huile d’olive. Dès que la gousse acquiert une couleur “blond”, retirez-la et ajoutez les tomates découpées en petits morceaux (n’hésitez pas à les peler avant). Faites mijoter pendant 10 minutes en ajoutant une petite louche d’eau bouillante de temps en temps pour éviter que ça devienne trop sec. Quand la sauce est prête, salez, poivrez et ajoutez un peu de basilic.

Cuisson des pâtes et montage du plat

Dans une grande casserole remplie d’eau bouillante, faites-cuire vos spaghettis. Dès qu’ils sont “al dente”, égouttez-les, faites les revenir brièvement dans la poêle contenant la sauce tomate (pour qu’ils s’imprègnent bien de la sauce) et servez dans l’assiette. Terminez en posant des rondelles d’aubergine par dessus.

Notes :

- Si vous êtes comme moi fan de parmesan râpé, vous saisirez l’occasion pour en mettre plein sur votre plat.
- Vous pouvez aussi passer vos rondelles d’aubergines dans u
n mélange d’oeuf et de chapelure et faire ensuite frire le tout. C’est plus gras… mais incontestablement plus gourmand.

- N’hésitez pas à remplacer les spaghettis par d’autres types de pâtes si cela vous dit plus : bucatini, linguine.. . Ce sera moins typiquement sicilien, mais très bon quand même !

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Endives au bacon

Publié le par Messergaster

Récemment, j’ai organisé un brunch avec des amies : au programme, il y avait des pancakes, des oeufs brouillés, des petites saucisses et plein d’autres bonnes choses. Au moment de partir, l’amie qui m’avait ramené de la charcuterie m’a laissé une demi-barquette de bacon…. Je m’en suis donc servie le lendemain pour faire des endives gratinées sortant un peu de l’ordinaire : il n’y a pas que celles au jambon dans la vie !

Endives au bacon

Voici donc la recette :

- 4 endives
- 8 tranches de bacon
- 2 verres de lait
- 40g de beurre
- 50g de farine

Au préalable : Commencez par faire cuire une vingtaine de minutes vos endives dans une casserole remplis d’eau bouillante. Réservez.

Préparation de la béchamel : Faites fondre dans une petite casserole le beurre. Ajoutez la farine et remuez bien à l’aide d’un fouet. Ajoutez le lait et continuez de mélanger à feu doux : arrêtez aux premiers bouillons, dès que la sauce béchamel vous semble assez épaisse.

Dressage : Dans un plat à four, enveloppez chaque endives dans deux tranches de bacon (en gros, posez une tranche sur la moitié inférieure et une sur la moitié supérieure). Garnissez avec la sauce béchamel et faites cuire 20 minutes à 200°C.

Notes :

- Vous pouvez ajouter un peu de fromage si vous voulez, avant d’enfourner le plat : parmesan, gruyère râpé, kiri… à vous de voir.
- C’est un plat parfait
en hiver : il fournit une excellente idée d’allumer le four et il tient bien chaud au corps.

- Si vous voulez retrouver la recette traditionnelle des endives au jambon, il suffit de cliquer ici.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Soupe à la carotte

Publié le par Messergaster

C’est l’hiver. En moins de 2 semaines, je me suis faite 2 rhumes avec maux de têtes dus à la sinusite. Je ne vous raconte pas la joie. Du coup, pour essayer de lutter contre tout ça, je me suis remise aux bonnes vieilles soupes. On peut en faire un peu avec tout ce qu’on a sous la main… et parmi les choses qui ne manquent jamais dans mon frigo, il y a sûrement les  carottes.

Une assiette kitsch, une cuillère en fonte et une planche à découper récupérée d'un ex-coloc... Voilà de quoi mettre en valeur ma soupe !

Une assiette kitsch, une cuillère en fonte et une planche à découper récupérée d'un ex-coloc... Voilà de quoi mettre en valeur ma soupe !

Voici donc la recette de ma soupe de carottes (pour 1,5L de soupe) :

- 3-4 grosses pommes de terres
- 3 belles carottes

- une gousse d’ail
- un peu de persil
- facultatif : un peu de cumin
- un peu d’huile
- sel et poivre

Commencez par couper les carottes en tout petits morceaux (c’est important qu’ils soient de petits format puisque cela abrège le temps de cuisson des carottes qui a toujours tendance à être un peu long). Faites-les revenir dans une casserole avec un peu d’huile et la gousse d’ail hachée.
Ajoutez 1,5L d’eau et portez  ébullition.
Pendant que l’eau chauffe, épluchez et coupez les pommes de terres en petits morceaux aussi. Ajoutez-les à l’eau de cuisson.
Faites cuire 30 minutes, puis passez au mixer. Salez et poivrez. Ajoutez le cumin si vous avez décidé d’en mettre.
Servez en mettant quelques feuilles de persil dans l’assiette.

Notes :

- Comme vous pouvez voir, je n’ai pas mis de crème fraîche dans ma soupe. En effet, je préfère épaissir ma soupe en forçant sur la pomme de terre. Bien entendu, si pour vous une soupe sans crème fraîche n’est pas une vraie soupe, il est tout à fait possible d’en ajouter quelques cuillérées pour la rendre plus onctueuse.
- Moi j’ai l’habitude de manger ma soupe avec un peu de parmesan râpé par-dessus. Parfois, je change en mettant des dés de roquefort.
- Pour rendre votre soupe plus nourrissante, vous pouvez ajouter tout ce que votre imagination vous suggère : vermicelles, riz, croûtons… Faites-vous plaisir !
- Envie d'autres soupes ? Vous pouvez tester ma soupe au céleri rave, ma soupe épicée au potiron,à l'ail et au persil ou encore ma surprenante soupe bleue !

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Pâtes aux courgettes et à la tomate

Publié le par Messergaster

Pardonnez Messer Gaster : ceci n'est pas une recette de saison (la photo date de septembre). En fait, non seulement mon appareil photo a rendu l'âme mais, de plus, je manque de temps pour cuisiner. Ajoutez que mes parents sont arrivés pour les fêtes de Noël... et que du coup, je laisse à ma mère le loisir de cuisiner à ma place : ses petits plats m'avaient manqué !

Bref, j'espère que vous aimerez quand même cette vieille recette resortie de mes archives ! (je vais essayer de vite me remettre derrière les fourneaux !).

Plan moyen et gros plan sur mon assiette...

Plan moyen et gros plan sur mon assiette...

Voici donc la recette (pour 1 personne) :

- 80g de  pâtes (j’ai pris des torsades complètes)
- 1 tomate bien mûre
- 1 échalote
- 1 courgette
- du parmesan râpé
- huile
- sel et poivre

Dans une poêle, faites revenir l’échalote dans l’huile. Ajoutez la tomate coupée en petits morceaux ainsi que la courgettes coupée en petits dés avec une petite louche. Faites mijotter 10 minutes.
Pendant ce temps, mettez l’eau sur le gaz. Quand l’eau bout, versez les pâtes et égouttes-les dès qu’elles sont "al dente".

Faites-les revenir 30 secondes dans la poêle avec la sauce tomate-courgette puis, servez dans les assiettes. Terminez en saupoudrant le tout de parmesan râpé.

Notes :

- Si vous voulez accélérer les choses, vous pouvez prendre directement du coulis de tomate et faire des "tagliatelle" de courgette à l’aide d’un couteau économe. Personnellement, je trouve que ça perd un peu en goût, si on procède ainsi.. mais c'est une possibilité qui mérite d'être signalée tout de même.
- Vous voulez un repas complet ? Ajoutez un peu de
blanc de poulet coupé en morceaux ou bien des miettes de thon.
- Cette sauce n’est pas réservée aux pâtes : elle garnit très bien
du riz aussi.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Focaccia au fromage

Publié le par Messergaster

Récemment, j’ai eu moyen de participer à un super atelier de cuisine. Cette occasion m’a non seulement permis de faire la rencontre d’autres personnes ayant la même passion que moi, mais aussi de récupérer des denrées à ramener à la maison ! Par exemple, j’ai eu droit à un fromage de chèvre "Pouligny Saint Pierre" (vous savez, ces fromages en forme de pyramide).
Comme ça faisait un peu beaucoup pour moi toute seule, je me suis dit que j’allais préparer
une focaccia au fromage pour une soirée d’anniversaire prévue le weekend suivant. Eh bien, tout le monde a trouvé ça très bon !

La focaccia  : avant et après !

La focaccia : avant et après !

Voici donc la recette (pour 10 portions) :

- 500g de farine
- 50g d’huile (d’olive c’est mieux)
- un peu d’eau tiède (environ ½ verre à moutarde)
- 250 g de fromage au choix (fromage de chèvre pour moi, donc)
- un peu de sel

Pâte :

Faites un puits avec la farine et mettez au centre l’huile et le demi-verre d’eau tiède. Pétrissez la pâte pendant un bon quart d’heure : votre pâte doit être lisse et élastique. N’hésitez pas à rajouter de l’eau si elle est trop sèche.
Faites reposer 1h.

Montage de la tarte :

Séparez votre pâte en 2 parties égales.
Prenez votre rouleau à pâtisserie et étalez une moitié de pâte jusqu’à ce que son épaisseur soit inférieure à 1mm. Déposez la pâte dans un moule à tarte et recouvrez-la de tranches de fromage bien épaisses : toute la surface doit être remplie.
Etalez la deuxième moitié de pâte aussi finement que la première. Posez-la au dessus de votre moule et rabattez les bords de façon à ce que la focaccia soit bien « fermée ».
Badigeonnez avec un peu d’huile sa surface.

Cuisson :

Selon ma recette, il faut faire cuire la focaccia 8-10 minutes à 230-270°C… Personnellement, j’ai eu besoin de prolonger jusqu’à 20 minutes : surveillez donc régulièrement votre four !

Notes :

- Pour cette recette, je me suis inspirée de la recette de la focaccia di Recco une spécialité italienne (de Ligurie). La recette originale ne se prépare pas avec du fromage de chèvre, mais sachez que cette variante plus "française" s'apprécie bien aussi !
- Pour moi, cette focaccia donne le meilleur d’elle-même avec une bière blonde bien fraîche.. Mais je suis sûre que vous l’aimerez même si vous êtes au vin. Bien sûr, vous pouvez boire aussi de l’eau avec !
- Facilement transportable, la focaccia peut être servie pour un apéro dînatoire ou pour un pique-nique en forêt.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Onigiri à ma façon

Publié le par Messergaster

A Berlin, j’avais fait connaissance avec une artiste japonaise dans une soirée où on avait prévu de cuisiner tous ensemble avant de regarder le film Les ailes du désir de Wim Wenders. Je lui avais décrit mon goût pour les onigiris, c’est-à-dire ces boulettes de riz entourées d’un peu d’algue nori séchée que l’on voit manger par les étudiants dans tous les mangas. On avait décidé qu’un jour elle m’apprendrait à en faire.. mais hélas, nous n’avons jamais réussi à nous organiser, et entre temps je suis rentrée en France.

Néanmoins, comme l’autre jour une de mes colocs a déménagé en nous laissant - entre autres - un paquet d’algue nori dans un placard, je me suis dit que je pouvais essayer de réaliser cette recette toute seule. Alors le résultat visuel n’est pas super réussi (un peu comme mes premiers sushis, cliquez ici pour voir) et je suis parfaitement consciente du fait que ma recette est loin d’être conforme à la tradition japonaise. Quoi qu'il en soit, ces simples boulettes de riz  se mangent très volontiers.

Les onigiris du commerce ont souvent une forme pyramidale : je m'en suis donc inspirée.

Les onigiris du commerce ont souvent une forme pyramidale : je m'en suis donc inspirée.

Voici donc la recette (pour 4 onigiri) :

- 50 x 4 = 200g de riz (j’ai pris du riz à sushi)
- 2 feuilles d’algue nori, chacune coupée en deux, de façon à obtenir quatre feuilles de taille égale
- une tranche de thon frais ou surgelé (si vous n’avez pas, vous pouvez vous rabattre sur le thon en boîte.. mais ce sera un peu moins bon)
- 3-4 cuillères à soupe de sauce soja.

Commencez par faire cuire le thon une dizaine de minutes dans l’eau bouillante.  Dans une autre casserole, faites cuire votre riz : une fois prêt, laissez-le refroidir.
Posez sur votre plan de travail un petit bol rempli d’eau.
Quand le riz ne sera plus brûlant, ajoutez la sauce de soja et tournez bien pour qu’elle soit absorbée par tous les grains. Ensuite, divisez le  riz en 4 petits « tas » de taille égale. Prenez alors un de ces tas dans vos mains et façonnez-le de façon à obtenir une petite pyramide (pour cette opération, humectez-vous les mains dans un petit bol rempli d'eau : ce sera plus simple comme ça). Faites alors un trou au centre et insérez un petit morceau de thon, puis refermez le triangle en recouvrant du mieux que vous pouvez le poisson avec le riz. Rincez-vous les mains dans le petit bol rempli d’eau.
Enfin, enveloppez la boule de riz avec la feuille d’algue découpée (vous pouvez légèrement humidifier les bords de l’algue pour bien sceller le tout).
Répétez l’opération pour les 3 autres « tas ».

Notes :

- Les onigiris peuvent se farcir avec toutes sortes de choses : avec du thon, du saumon... mais aussi de la viande, voire des fruits (comme des pruneaux).
- Vous pouvez choisir de mettre du vinaigre de riz à la place de la sauce de soja.
Vin blanc ou thé vert... accompagnez ces petites boules de la boisson qui vous dit le plus.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Poulet rôti

Publié le par Messergaster

De temps en temps, j’aime bien me faire du poulet rôti. Certes, un poulet entier, ça fait un peu beaucoup pour moi toute seule alors j’ai l’habitude d'en surgeler quelques morceaux : comme ça, si une fois je n'ai pas le temps ou pas envie de cuisiner, il me suffit de mettre ma viande à réchauffer dans le micro-ondes !

Poulet rôti

Voici donc la recette

- 1 poulet moyen déjà nettoyé
- 2 oignons
- 50 g de beurre
- quelques pommes de terre
- facultatif : romarin, thym..

Commencez par préchauffer votre four à 220°C. Coupez vos oignons en petit morceaux et farcissez le poulet avec. Posez votre poulet dans un plat à four avec un peu d’eau (ce qui évite que le poulet ne soit trop sec) et déposez des petites noix de beurre au-dessus (c’est grâce au beurre que la peau de votre poulet sera bien croustillante). Epluchez et coupez vos pommes de terre en petits cubes et garnissez-en plat. Saupoudrez la viande et les patates avec du romarin, du thym ou du laurier..
Faites cuire 1h15. Si vous aimez à ce que votre poulet soit bien rôti, prolongez encore la cuisson une vingtaine de minutes.

Notes :

- Ne coupez pas vos pommes de terre en trop gros morceaux car autrement vous risquez de les retrouver encore crues lorsque le temps de cuisson de la viande sera écoulé !
- Les pommes de terre sont pour moi « the » accompagnement du poulet rôti par excellence… mais libre à vous de mettre d'autres légumes à la place.
- La farce aux oignons permet de bien aromatiser votre poulet : quel parfum quand vous le découpez 

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Clafoutis salé aux lardons et aux petit-pois

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Si vous êtes comme moi, il vous arrive parfois de faire une fixette sur un aliment précis : vous en mangeriez tous les jours, à tous les repas, jusqu’à ce qu’enfin rassasiés, votre envie ne se calme. La semaine dernière, ça a été pour moi le cas avec les petit-pois et pas n’importe lesquels : je voulais absolument ceux surgelés, alors que j’ai toujours préféré ceux en boîte de conserve. Allez comprendre.
De là l’idée pour ce petit clafoutis version salée : un délice !

SDC14612.png
(Il est trop beau ce moule en forme d'étoile !)

Voici donc la recette (pour 4 personnes pas trop gourmandes) :

- 2 œufs
- 20 cl de lait

- 125 g de farine fluide
- l’équivalent d’un verre à moutarde rempli de petit-pois surgelés
- 130 g de lardons fumés
- 2 oignons
- un peu de noix de muscade
- sel et poivre

Commencez par faire revenir les lardons dans une poêle antiadhésive.
Pendant ce temps, dans un saladier, battez les œufs avec le lait. Ajoutez la farine et mélangez soigneusement pour éviter les grumeaux.

Mettez les oignons dans un mixer et intégrez cette espèce de « purée » à la pâte.
Ajoutez pour finir les petit-pois, les lardons, la noix de muscade, le sel et le poivre.
Faites cuire 45 minutes à 180°C (mais surveillez en fonction de votre propre four.. le temps de cuisson peut varier)

Notes :

- il s’agit d’un petit clafoutis : si vous avez quatre personnes à table et que vous le proposez en temps que hors-d’œuvre, c’est parfait. En revanche, si vous envisagez d’en faire le plat principal, n’hésitez pas à adapter la recette en fonction de 3 œufs et non pas de 2.
- Bien entendu, vous pouvez ajoutez toutes sortes de choses à cette recette : dés de carotte, gruyère râpé… laissez  libre cours à votre imagination. De même, si les lardons ne vous disent rien, remplacez soit par des dés de jambon soit par du surimi en petits morceaux.
- Le parfait accompagnement ? Une petite salade verte.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Quiche thon - épinards

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Ce n’est jamais facile d’improviser un dîner - et ce l’est encore moins quand notre frigo est vide et que nous sommes un dimanche. C’est précisément cela qui m’est arrivé l’autre jour quand, tout à coup, je me suis rappelée que j’avais encore chez moi des épinards surgelés et du thon. Eurekâ !: il y avait de quoi faire une belle petite quiche !

Voici donc la recette :

- 1 pâte brisée (faite maison c'est mieux...)
- 350 gr d’épinards frais surgelés
- 200 gr de thon (frais ou en boîte, comme vous préférez)
- 1 yaourt nature 
- 2 oignons
- 1 œuf
- un peu de noix de muscade

quiche-thon.png
(Gros plan sur la quiche...)

Etalez votre pâte brisée dans votre moule à tarte et piquez-la à l'aide de la fourchette. Disposez dessus le thon en miettes. Préchauffez votre four à 200°C.
A part, dans un saladier, battez l'oeuf en omelette. Ajoutez les oignons émincés, le yaourt, les épinards et la noix de muscade : mélangez bien. (Vous pouvez ajouter du poivre et un peu de sel.. mais mettez alors très très peu de sel : il y a déjà le thon qui est bien salé).
Distribuez cette mixture sur le thon de façon uniforme.
Faites cuire à 200°C pendant disons 45-60 minutes (comme toujours, ça dépend des fours. Partez donc sur une base de trois quarts d’heure et si vous voyez que ce n'est pas encore tout à fait cuit, laissez la quiche au four plus longtemps).

Notes :

- A votre guise, ajoutez de la crème fraîche, du fromage râpé...
- La quiche s'accompagne volontiers d'un verre de vin blanc ou bien d'une petite choppe de bière.
- Avec une salade verte bien assaisonnée, voici un repas sympa et qui passe tout seul.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Bricks aux fanes de carottes

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...L’autre jour, trois pauvres feuilles de brick se battaient en duel dans mon frigo. Or une fois l’emballage ouvert, les feuilles de brick sèchent très vite. Je me suis donc dépêchée de réfléchir à une idée pour ne pas devoir les jetter. Je me suis alors rappelée qu’il me restait aussi des fanes de carottes. Et c’est ainsi qu’est née cette petit recette sans prétention, mais grâce à laquelle je me suis bien régalée.

(Et voici un beau petit brick "bien dodu")

(Et voici un beau petit brick "bien dodu")

Voici donc la recette (pour 3 feuilletés) :

- 3 feuilles de brick
- une vingtaine de fanes de carotte
- 1 ou 2 grosses pommes de terre
- 2 petits oignons
- un peu de noix de muscade moulue
- sel et poivre

Faites boullir les fanes et les pommes de terre. Une fois cela cuit, mixez le tout en ajoutant les oignons, la noix de muscade,  le sel et le poivre aussi.
Préchauffez votre four à 200°C.
Prenez une feuille de brik et déposez un peu de la mixture "pomme de terre-fanes" au centre : rabattez la feuille de façon à obtenir un chausson de forme carrée. Répetez l’opération pour les autres feuilles de brick.
Faites cuire au four 10-12 minutes en surveillant.

Notes :

- Ces chaussons seront parfaits avec un petit vin blanc bien frais !
- Vous pouvez aussi décider d’ajouter un peu de fromage dans la farce.
- Cuite au four, la feuille de brick se révèle souvent moins croustillante que frite. Si vous préférez donc sentir le « croc » sous la dent, faites cuire vos chaussons dans l’huile.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Soupe bleue

Publié le par Messergaster

J’adore cette soupe : non seulement elle a vraiment un bon petit goût, mais de plus elle possède une couleur très très intrigante. En général, quand mes colocs me voient la préparer, ils font une tête bizarre - ce bleu violacé ne doit leur inspirer guère confiance, je crois. Mais tant mieux comme ça : il y aura donc plus de soupe pour moi dans la marmite !
Alors si vous aussi vous aimez prendre des risques dans le domaine culinaire, voici donc la recette (elle est toute simple) :

- 0,75 L d’eau bouillante (que vous pouvez parfumer avec du bouillon-cube, si vous voulez)
- ½ chou rouge
- 4 pommes de terres de taille moyenne
-  un peu d’huile
- sel  - poivre
- au choix, pour garnir : nouilles, riz ou croûtons

soupe-bleue.png
(Ce soir-là, j'avais décidé de garnir ma soupe avec des nouilles chinoises)

Dans une marmite, faites revenir avec un peu d’huile le chou découpé en petits morceaux pendant quelques minutes. Ajoutez alors les pommes de terres coupées en dés, puis l’eau bouillante (ou le bouillon). Laissez mijoter au moins 30 minutes.
Quand les pommes de terres seront cuites, ajoutez le sel et le poivre, éteignez le feu et passez la soupe au mixer.
C’est prêt : faites cuire des nouilles ou du riz pour garnir votre soupe ou bien ajoutez de simples croûtons.

Notes :

- Vous pouvez ajouter une ou deux carottes, si vous voulez. De même n’hésitez pas à intégrer du persil, de l’ail séché ou toute sorte d’autres arômes
- Personnellement, j’épaissis toujours ma soupe en forçant sur les pommes de terre, mais vous pouvez aussi choisir de mettre une pomme de terre en moins et d’ajouter quelques cuillérées de crème fraîche à la place : votre soupe sera ainsi bien crémeuse.
- Petite touche personnelle : je saupoudre toujours cette soupe avec un peu de parmesan râpé.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Poivrons farcis au riz

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...En ce moment, j’ai dissertation tous les samedis. Du coup, je me réserve toujours la fin de la journée pour faire ce qui me plaît et me détendre un peu (après 7 heures passées à gratter du papier, c'est indispensable !) : je fais alors un peu de sport ou bien je vais voir des gens ou encore je cuisine. C’est ainsi que l’autre jour, j'ai préparé des poivrons farcis. J'étais un peu inquiète car je les ai réalisés sans recette, en suivant simplement ce que mon instinct me dictait.. mais, ma foi, je dois dire qu’à la fin le résultat était vraiment pas mal ! 

poivron-farci.png
(Voilà à quoi ressemble la farce de ces poivrons)

Voici donc la recette (pour 4 poivrons) :

- 4 gros poivrons (idéalement 2 rouges et 2 vers)
- 320g de riz à risotto
- facultatif : une dose de bouillon-cube
- 4 tranches de jambon
- 2 oignons
- un peu d’huile d’olive
- un peu de noix de muscade
- un peu de parmesan râpé

Commencez par nettoyer vos poivrons : coupez–les de façon réutiliser leur partie supérieure en guise de "couvercle" et ôtez les pépins à l’intérieur. Faite cuire dans l’eau bouillante 8 minutes, égouttez-les et laissez refroidir.
Pendant ce temps, dans une casserole, faites revenir dans un peu d’huile les oignons émincés. Ajoutez le riz et laissez rissoler 2-3 minutes, le temps que le riz devienne transparent. Ajoutez  2 louches d’eau bien bouillante (ou de bouillon préparé à partir de bouillon-cube) et faites absorber par le riz en mélangeant bien : répétez l’opération en rajoutant à chaque fois du liquide dans la marmite dès qu’il n’y en a plus. Quand le riz est cuit, ajoutez la noix de muscade, salez et poivrez. Laissez refroidir et quand le riz ne sera plus chaud, incorporez le jambon coupé en petits morceaux.
Allumez alors votre four à 200-220°C. Remplissez chacun des poivrons avec le riz, recouvrez avec le « couvercle », et faites cuire pendant 40 bonnes minutes : c’est cuit dès que la pointe de votre couteau entre sans mal dans la chair du poivron (vous devriez voir sa peau toute "fripée" aussi).
Au moment de servir, enlevez le « couvercle » et saupoudrez le tout avec un peu de parmesan râpé.

Notes :

- J’ai réalisé ce plat en hiver… mais il va de soi qu’avec de vrais poivrons achetés en été, ce plat est bien meilleur !
- Si vous  préférez, vous pouvez prendre des dés de jambon à la place des tranches. De même n’hésitez pas à prendre du gruyère râpé si vous n’aimez pas le trop le parmesan
- De façon générale, la farce peut se décliner à l'infini en ajoutant des petits pois, de la tomate, de la viande hâchée..

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Muffins aux fanes de carottes

Publié le par Messergaster

Avec les fanes de carottes, on peut réaliser vraiment une infinité de recettes. Par exemple, on peut revisiter tous les plats à base d’épinards pour y intégrer un ingrédient qui lui ressemble fort mais qui présente cependant un goût différent. Je me suis alors dite qu’il pouvait être intéressant de marier la versatilité des fanes avec la versatilité du gâteau au yaourt, recette que je fais aussi bien en version salée que sucrée.

Voici donc la recette pour 12 petits gâteaux :

 SDC14216
(Il fallait bien que je morde dans un muffin pour vous montrer comment c'était à l'intérieur, non? ehehe)

- Une bonne vingtaine de fanes de carottes
- 1 pot de yaourt nature (lavez ensuite ce pot et utilisez-le comme verre mesureur)
- 3 œufs
- 1/2 pot de yaourt rempli d’huile de tournesol
- 3 pots de farine
- 1 sachet de levure chimique
- 2 oignons
- une cuillère à soupe de noix de muscade
-sel/poivre

Commencez par préchauffer votre four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez le yaourt et les œufs. Ajoutez les 3 pots de farine tamisée avec la levure et mélangez bien. Salez, poivrez et ajoutez l’huile : mélangez de façon à obtenir une pâte homogène. Ajoutez le sel, le poivre, l’oignon (que vous aurez mixé à part auparavant pour le réduire en bouillie), et les fanes que vous aurez découpées en petits brins à l’aide de ciseaux. Versez la pâte dans votre moule à muffins.
Faites cuire environ 30 minutes (en surveillant ! chacun connaît son propre four et, de plus, les temps de cuisson varient selon que vous choisissez un moule à cake ou des moules individuels ou encore un moule à bords bas..).

Notes :

- Vous pouvez rajouter un demi pot de parmesan râpé dans la pâte pour donner un peu plus de saveur à vos muffins.
- La prochaine fois que je les fais, je rajouterai peut-être des petits morceaux de saumon fumé dans la pâte
-
Aussi bien chauds que froids, ces petits muffins font vraiment leur effet.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau au yaourt ... salé !

Publié le par Messergaster

Mes colocs ont la fâcheuse tendance à acheter des trucs qu’ils oublient par la suite… comme ce gros pot de yaourt que j’ai fini par retrouver aujourd’hui, caché derrière quelques bouteilles de sauces traînant elles aussi dans le frigo depuis perpette. La date de péremption dudit yaourt était déjà passée, mais nous savons tous que ces dates ne sont là qu’à titre indicatif. Et quoi qu’il en soit, voici que j’avais là un excellent prétexte pour réaliser un gâteau au yaourt. Sauf que cette fois-ci j’ai eu envie d’innover et de le faire en version salée. Pour ce faire, j’ai pris comme recette de base celle proposée par Christel sur le blog C secrets gourmands (cliquez ici pour voir la recette originale) que j’ai ensuite adaptée en fonction des ingrédients que j’avais sous la main.

SDC14028.png

Voici donc la recette pour environ 6-8 portions :

- 1 pot de yaourt nature (lavez ensuite ce pot et utilisez-le comme verre mesureur)
- 3 œufs
-1/2 pot de yaourt rempli d’huile de tournesol
- 3 pots de farine
- 1 sachet de levure chimique
- quelques feuilles de basilic
- 1 cuillère à soupe d’ail pilé
- 1 pot de parmesan râpé

Commencez par préchauffer votre four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez le yaourt et les œufs. Ajoutez les 3 pots de farine tamisée avec la levure et mélangez bien. Salez, poivrez et ajoutez l’huile : mélangez de façon à obtenir une pâte homogène. Ajoutez le sel (n'exagérez pas : il y a aussi le parmesan à incorporer), le poivre, l’ail, le fromage et les feuilles de basilic coupées en tous petits morceaux. Versez la pâte dans votre moule et s’il vous reste du parmesan, saupoudrez la surface du gâteau avec.
Faites cuire environ 30 minutes (en surveillant ! chacun connaît son propre four et, de plus, les temps de cuisson varient selon que vous choisissez un moule à cake ou des moules individuels ou encore un moule à bords bas..).

Notes :

- Voici un gâteau qui s’apprécie très bien en été : la saveur du parmesan et du basilic nous transportent au bord de la Méditerranée en quelques bouchées.
- On peut remplacer le basilic par du romarin. De même, optez pour la féta ou un autre fromage si vous n’avez pas de parmesan chez vous.
- Le grand point fort de ce gâteau ? Il se réalise en un éclair ! En moins d’une heure de préparation, vous pouvez déjà vous régaler !

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Risotto brocoli - parmesan

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Une envie violente de risotto aujourd’hui à midi. Mais – ô drame – mon frigo était quasiment vide… ne restait plus qu'un paquet de brocolis dans le congélateur. Et c’est ainsi qu’est né ce petit risotto sans prétentions, mais grâce auquel je me suis bien régalée.
Voici donc la recette (pour 1 personne) :

(Gros plan sur le risotto...)

(Gros plan sur le risotto...)

- 80g de riz arborio
- l’équivalent d’un quart de brocolis (frais ou surgelé, au choix)
- ½ oignon
- du parmesan râpé
- facultatif : du bouillon de poule ou de légumes

Commencez par faire revenir l’oignon dans un peu d’huile d’olive dans une large casserole. Ajoutez le riz et faites-le rissoler une à deux minutes, le temps qu’il devienne transparent. Ajoutez les morceaux de brocolis.
Ajoutez deux louches d’eau bouillante (ou de bouillon, si vous préférez ) et faites cuire à feu moyen en tournant sans arrêt. Lorsque le liquide aura été absorbé ajoutez une autre louche et continuez de tourner. Répétez l’opération jusqu’à quand le riz ne sera complètement cuit. Salez et poivrez et saupoudrez de parmesan avant de servir.

Notes :

- J’avais du parmesan râpé à finir mais je suis sûre qu’avec du gorgonzola, ça doit être une véritable tuerie !
- Comme pour tout risotto, ne tardez pas trop pour le manger car sinon votre riz ne ressemblera plus à rien !

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Risotto saumon - safran

Publié le par Messergaster

On en découvre parfois des choses dans notre congélateur ! L'autre jour, mes colocataires - qui venaient d'acheter des épinards surgelés - ont ainsi (re)mis la main sur une bouteille de Jägermeister qui reposait dans ce compartiment du frigo depuis l'été 2012 ! J'en déduis qu'il devait s'agit d'une rescapée d'une soirée bien arrosée. Mais à côté de ces trouvailles quelques peu "particulières", voici que nous avons trouvé aussi des denrées "saines" et "bonnes pour la santé".. comme un filet de saumon. Je me suis donc empressée de l'insérer le lendemain dans un risotto que je m'étais préparée pour midi.

SDC11879.png

Voici donc la recette (pour 1 personne) :

- 80-100g de riz arborio
- 1 pavé de saumon (surgelé au départ ou frais du poissonier - au choix)
- 1 gros oignon
- facultatif : un bouillon-cube
- de l'aneth
- un peu de safran
- de l'huile d'olive
- sel-poivre

Commencez par faire bouillir une petite casserole d'eau (si vous voulez, diluez un bouillon-cube pour donner plus de goût à votre plat). Ensuite, coupez l'oignon et faites-le rissoler dans une large casserole avec un peu l'huile. Ajoutez le riz et tournez pendant 2-3 minutes pour éviter qu'il ne colle au fond. Lorsque le riz devient transparent, abaissez le gaz et ajoutez  le poisson coupé en petits morceaux. Ajoutez alors deux louches d'eau bouillante (ou de bouillon) et faites cuire doucement en tournant régulièrement pour éviter que le riz n'attache. Quand l'eau est absorbée, ajoutez deux autres louches de liquide et répétez l'opération à chaque fois qu'il n'y a plus d'eau jusqu'à ce que le riz soit totalement cuit.
Terminez en incorporant le safran, l'aneth, le sel et le poivre et servez.

Notes :

- Comme pour n'importe quel risotto, voici une recette qu'il faut déguster tout de suite une fois prête - autrement le riz cuit de trop et se révèle peu appétissant. Sans compter qu'une fois froid, un risotto se réchauffe difficilement.
- Dans les recettes à base de poisson, j'ai toujours tendance à déconseiller l'ajout de fromage râpé... mais après chacun suit ses propres goûts.
- Quoi boire avec ? Peut-être un verre de vin blanc léger, servi bien frais.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>