Les coucougnettes de Pau : une friandise en hommage à Henri IV

Publié le par Messergaster

Pendant les vacances de Noël (oui, je sais, ça date), j’ai gardé les deux petits oiseaux d’une collègue qui partait quelques jours en vacances. A son retour, pour me remercier, elle m’a apporté des coucougnettes de Pau.

Le nom est sans aucun doute "suggestif"… et je me suis dit que cela méritait un rapide article de blog !

Coucougnettes de Pau
Les ingrédients

La coucougnette tire son nom amusant d’Henri IV et de son amour pour les belles femmes (mais je développerai cela dans le paragraphe suivant). Du coup, pour que le gâteau ressemble vraiment à une "coucougnette", la pâtissier qui l'a conçu a dû aussi réfléchir à la forme (sphérique) et à la couleur (tirant plutôt sur le rose). Il s’est donc dit qu’il allait partir d’une base de pâte d’amande à la framboise ! Et pour booster encore plus le goût, il a ajouté une petite touche d’armagnac et de gingembre pour sublimer le tout.

Que trouve-t-on à l’intérieur de cette pâte parfumée ? Une grosse amande grillée recouverte d’une couche de cacao noir.

Bref, une confiserie qui fonctionne un peu comme une poupée-gigogne… pour une véritable explosion de goûts !

L’histoire

Les coucougnettes ont été inventées par Francis Miot et S.G. Sender. Leur but ? Rendre hommage à Henri IV, originaire de la région. Or, le "bon roi Henri" avait pour réputation d’être pour ainsi un "chaud lapin". Le site officiel de la chocolaterie Francis Miot  nous donne même des chiffres exacts : 57 maîtresses et 24 enfants !

Bref, en créant cette friandise le but était de créer un bonbon à la fois raffiné, "gaillard" et coquin : le tout à l’image d’Henri IV !

Bilan

Je dois dire que c’est le genre de sucrerie qui m’a rappelé un peu les coussins lyonnais… même si je dois reconnaître que je préfère très nettement ces derniers aux coucougnettes paloises. En effet, même si j’adore le chocolat et l’amande, je suis un peu moins emballée par la saveur framboise. Néanmoins, avec un petit thé aux fruits rouges, c’est une friandise qu’on apprend à apprécier !

Et vous ? Avez-vous déjà eu moyen de goûter ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publié dans Focus alimentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
merci pour la découverte et l'histoire est très sympa
bisous
Répondre
E
Coucou, j'es`père que tu vas bien!
Répondre
F
j'adore
Répondre
J
Hum hum, ça l'air bon en effet ! Et bien écrit ! Il faudrait en faire aussi à l'abricot :)
Répondre
N
Sympa cette découverte !
J'ai vu que tu étais sur insta, moi aussi :)
bisous
Répondre
E
Je ne connais pas du tout, à tester!
Répondre
P
Déjà vu ces petites douceurs en magasin. :)
Répondre
N
Je ne connais pas du tout.Dommage.
A bientôt
Répondre
B
Je me souviens maintenant en avoir mangé quand j'étais allé à Pau. Mais c'était sorti de mon esprit, ça ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.
Répondre
C
Je ne connaissais que de nom. Bel hommage à ce coureur de jupons. Bon mardi
Répondre
B
Merci pour cette découverte bien imagée.
Répondre
L
Une découverte pour moi je ne connaissais pas voilà qiui doit être bien bon
bonne journée
bisous
Répondre
C
Friandise sympathique , mais inconnue pour moi. Bisous
Répondre
C
je ne connaissais pas cette friandise
bonne soirée
Répondre