Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lassi à la banane

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Je suis récemment allée manger dans un restaurant indien avec des amis. C’est un type d'endroit dans lequel je vais rarement… et j’ai bien tort – étant donné que je raffole de naans, que je me délecte de viande tandoori et que j’adore le parfum du riz servi en accompagnement. Sans compter les lassis – dont je pourrais boire des litres !
Mais de quoi s’agit-il précisément ? En simplifiant, un lassi est une sorte de yaourt à boire. J’ai lu qu’on devrait le siroter théoriquement en dehors des repas pour pouvoir être à même de bien en discerner tous les arômes… mais il est vrai aussi, à l’inverse, que sa fraîcheur permet d’apprécier tous les parfums de la cuisine indienne, tout en évitant d'avoir la langue en feu à cause des nombreuses épices utilisées.
Les lassis les plus populaires sont à base de mangue ou de rose, mais il en existe aussi en version salée et, de façon générale, on peut les agrémenter de toutes sortes d’épices.

J'aurais bien aimé vous proposer un lassi à la mangue, mais il ne me restait malheureusement que des bananes dans le compotier ! En tout cas, je précise d’emblée que je n’ai nullement la prétention de donner ici THE recette, parfaitement conforme à la tradition. Je me limite à suggérer un type de boisson rafraîchissante à base de yaourt qui s’adapte très bien aux chaleurs de l’été.

Voici donc la recette (pour environ 200-300mL de lassi) :

- 1 banane bien mûre
- un pot de yaourt nature brassé
- un peu de cannelle moulue
- 1 cuillère à soupe de miel

Commencez par prendre un gros verre et à le remplir aux 3/4 d'eau fraîche : versez cette eau dans un blender. Epluchez votre banane et découpez-la en rondelles que vous mettrez dans le blender aussi. Ajoutez le yaourt, le miel, la cannelle. Mixez et versez le tout dans votre verre. Servez avec un ou deux glaçons.

SDC13844.png
(Servi dans une flûte à champagne, voici un lassi qui fait son effet !)

Notes :

- Si vous voulez, vous pouvez obtenir une boisson plus onctueuse en réduisant la quantité d'eau.
- Une idée-recette à garder en tête quand vous voyez que les bananes que vous avez récemment achetées sont déjà en train de devenir toutes noires...
- Si vous n'aimez pas le miel, vous pouvez recourir à un sachet de sucre vanillé.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Tarte à la confiture (appelée aussi "crostata")

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Comme le weekend dernier j’étais invitée à une soirée de dépendaison de crémaillère qui était en même une soirée d’anniversaire, j’ai eu envie de ramener un gâteau : depuis longtemps, j’avais en tête l’idée de réaliser une tarte à la confiture, une « crostata », comme on l’appelle en Italie. Concernant le parfum de la confiture, j’ai opté pour fraise : un classique que tout aime pour ne pas prendre de risques.
Je n’ai - hélas ! - pas eu l’occasion de goûter à ma tarte... mais le lendemain, j’ai reçu un sms enthousiaste : à ce qu’il semble, elle a eu un succès phénoménal !
En attendant de pouvoir en refaire cuire une version pour moi toute seule, voici donc la recette :

SDC14313.png
(Heureusement que j'avais songé
au moins à prendre la tarte en photo avant de sortir de chez moi ! A défaut d'avoir pu y goûter, il me reste une "trace visuelle" que je peux partager avec vous !) 

- 350g de farine
- 150g de beurre mou
- 1 gros œuf (ou 2 petits, mais alors diminuez légèrement le beurre)
- 125g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pot de confiture (fraise pour moi)

Préparez votre pâte sablée en commençant par battre l’œuf avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez la farine d’un coup et mélangez de façon à obtenir quelque chose de « sableux ». Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et pétrissez le tout pour obtenir une pâte lisse. Laissez reposer au frigo au moins une heure.
Etalez les ¾ de votre pâte dans un moule à tarte et faites des petits trous avec la fourchette. Distribuez uniformément le contenu du pot de confiture sur toute la surface. Etalez à part la pâte sablée restante et utilisez un coupeau pour en découper quelques longues bandes : posez ces bandes sur votre tarte de sorte à former des « croisillons ».
Faites cuire à 200°C pendant 45 minutes (comme toujours, vous surveillerez en fonction de votre four).

Notes :

- Bien entendu, vous pouvez remplacer la confiture de fraise, par n’importe quel autre parfum ! La plupart des « crostate » en Italie sont soit à la confiture d’abricot, soit à la confiture de mûre.
- A ce que m’ont dit les « heureux veinards » qui y ont goûté, il ne faut surtout pas commencer avec cette tarte, car après on a du mal à s’arrêter !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Mettons-nous aux légumes secs !

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Ils avaient d’abord été redécouverts par les végétariens qui avaient besoin de trouver ailleurs que dans la viande des protéines. Ce fut ensuite le tour des intolérants au gluten, toujours en quête d’alternatives au pain et aux pâtes.  Idem, les nutritionnistes ne cessent de nous rappeler qu’ils sont riches de plein de bonnes choses et nos grand-mères nous les proposent souvent dans des soupes et des minestrones super appétissants. Oui, je parle des légumes secs - souvent rayés à tort de nos repas sous prétexte qu’ils sont longs à cuisiner : le temps de trempage préalable tout comme le temps de cuisson, décourageant en effet les travailleurs super pressés…
Heureusement les choses sont en train de changer et les gens commencent à redécouvrir toute la saveur des plats « pauvres » de nos ancêtres. On commence à comprendre qu’il suffit d’utiliser un autocuiseur pour accélérer la cuisson, par exemple. Et même moi qui ne possède pas de cocotte minute (investissement qu’il faut que je me décide à faire), je mange régulièrement des lentilles (l’un des légumes secs qui cuisent le plus rapidement), par exemple.
D’ailleurs un petit truc pour accélérer les choses : mettez une pincée de bicarbonate de sodium dans votre casserole et vos légumes secs cuiront beaucoup plus vite (mais il seront un brin mous mous). Autre astuce : préparez toujours un plus de légumes secs que prévu et  mettez au congélateur ce qui n’a pas été mangé le jour-même : comme ça, la prochaine fois que vous aurez envie de pois secs, par exemple, il suffira de sortir votre Tupperware et faire réchauffer son contenu moins de 2 minutes au micro-ondes…

SDC14196.png
(Voici la barquette de haricots que j'ai resortie hier de mon congélo ...)

C’est vraiment dommage de se priver de ces légumes secs si appétissants et si bon marché puisque 100-150g suffisent dans le cadre d’un repas. De plus les légumes secs contiennent peu de graisses (et si c’est le cas, il s’agit souvent d’omega3), beaucoup de fibres et de minéraux ainsi qu’un une quantité de protéines non négligeable : certes, ils ne contiennent pas TOUS les acides aminés dont nécessite le corps, mais on peut y joindre autre chose pour obtenir un plat complet. Ainsi, à titre d’exemple, le classique plat de pâtes et haricots qu'on mangeait jadis pouvait se vanter d’être très riche et équilibré en protéines.

Et puis maintenant que le froid arrive, voici qu’un petit cassoulet ne serait pas de refus, non ?

Publié dans Focus alimentaires

Partager cet article

Repost 0

Le rituel du frühstück à Berlin

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Berlin est une ville où la restauration est vraiment bon marché comparée à d’autres capitales comme Rome ou Paris. A Paris, par exemple, il n’est pas rare de devoir payer 4 euros pour une petite tasse de chocolat chaud.. or à Berlin, pour ce prix, il y a moyen de s’offrir tout un « frühstück ».
Kesako ?
A la base le frühstück est le petit-déjeuner allemand (littéralement « le premier morceau » qu’on avale en se levant le matin), mais à Berlin de nombreux établissements vous proposeront un frühstück même en plein après-midi – et ce, pour un prix modique ! Pour environ 5 euros, vous pourrez vous faire plaisir avec 2 petits pains, du beurre, de la confiture, du fromage, du saucisson, un œuf dur (et si vous décidez de vous rendre dans les quartiers périphériques, il y a moyen d’avoir ce repas pour 2.99 euros.. véridique ! Je peux même vous fournir une adresse !).

SDC12829.JPG
(Le voici le frühstück à 2.99 !)

En plus ce frühstück présente une infinité de variations : pour quelques euros en plus, on vous proposera un frühstück à l’italienne avec du jambon de parme ou du parmesan, un frühstück à l’indienne ou encore un frühstück un peu plus chic avec du saumon fumé, servi avec une flûte de sekt (vin mousseux).

Bref, voilà de quoi commencer le dimanche du bon pied après un samedi soir passé à faire la fête ! (il n'est pas rare, en effet, de sortir de boîte à 9h du matin passées et d'aller donc direct dans un café manger son frühstück avec ses compagnons).

Publié dans Saveurs du monde

Partager cet article

Repost 0

Gâteau à l'orange sans oeuf et sans beurre

Publié le par Messergaster

Un soir d'août, du temps que je travaillais encore dans mon café à Berlin, ma chef m'avait autorisée à ramener chez moi une bonne trentaine d’oranges. En effet, à cause d’une erreur de commande, on s’était retrouvé avec des oranges au diamètre tellement large qu’il était impossible de les insérer dans la machine pour en tirer du jus : du coup, elles avaient été distribuées aux membres du personnel.
Avec tous ces fruits, j’avais eu envie de faire un peu de cuisine. Ainsi, j’avais revisité une recette que j’avais trouvée quelques temps auparavant sur le blog "Délectation culinairede ma copinaute Doudoute (cliquez ici). A la base, il fallait imbiber ce gâteau avec du jus de citron… mais moi, du coup, j’avais opté pour l’orange.

SDC14100.png
(J'avais ramené le gâteau en question à une "soirée coloc" : le papier aluminium que vous voyez partout m'avait servi pour l'emballer...)

Voici donc la recette :

- 3 pots de yaourt nature
- 3 pots de farine
- 2 pots de maïzena
- 1 sachet de levure
- 1 pot d’huile
- 2 pots de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
-  le jus de 2 oranges (et un peu de zeste râpé, si vos oranges sont bio) + le jus d’une autre orange pour imbiber

Commencez par mélanger le sucre, le sucre vanillé et le yaourt. Incorporez la farine tamisée avec la levure et la maïzena. Ajoutez le jus des deux oranges (et un peu de zeste râpé si vos oranges ne sont pas traitées) ainsi que l’huile.
Faites cuire 45 minutes à 180°C (en surveillant, comme toujours : ça varie selon les fours !).
Une fois cuit, faites plein de petits trous dans le gâteau et versez le dernier jus d’orange par-dessus, de façon à bien imbiber toute la surface (je conseille d’y aller petit à petit, en s’aidant d’une cuillère).

Notes :

- Vous pouvez aussi ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe de liqueur à l’orange (Cointreau, Grand-Marnier) dans la pâte, en plus du jus d'orange. Et de même, si vous avez de la pulpe de fruit dans le presse-citron, n’hésitez pas à l’incorporer : elle parfumera d’autant plus le gâteau !
- La consistance de ce gâteau est très particulière.. il est très « dense » tout en restant léger… testez pour comprendre !
- Il s’agit d’une recette relativement light à cause de l’absence de beurre… et si vous optez pour le yaourt de soja à la place du yaourt « classique », vous aurez même un dessert 100% végan !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0