Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pâte à crêpes sans balance

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...L'autre jour, il faisait vraiment froid et gris... et j'ai été prise d'une envie irrésistible de crêpes : j'en ai fait aussi bien des sucrées que des salées. Puis, avant de sortir de chez moi, j'ai dit à mes colocs qu'ils pouvaient se servir... Eh bien, en rentrant quelques heures après, l'assiette était vide ! J'étais contente !
J'ai repris une recette que j'avais trouvée jadis sur
Marmitton (cliquez ici).

SDC12937.JPG

Voici donc la recette (pour environ 8 crêpes) :

 - 6 cuillères à soupe bombées de farine 
- 2 verres de lait (les verres à mourtarde sont parfaits)  
- 2 oeufs
- 1 cuillère à soupe de beurre fondu (ou d'huile) 
- un peu de sel
- facultatif : arôme vanille, fleur d'oranger..

Faire un puits avec la farine et le sel. Ajoutez un verre de lait en évitant de faire des grumeaux. A part, dans une assiette creuse, battez en omelette les deux oeufs et ajoutez- les au mélange farine-lait en tournant bien. Enfin, ajoutez le 2e verre de lait. Faites reposer 1 h.
Une fois ce laps de temps écoulé, faites chauffer une poele : graissez-la en vous aidant d'un papier absorbant trempé d'huile et versez une petite louche de pâte. Faites cuire la crêpe des deux côtés et répétez l'opération jusqu'à vider le saladier.

Notes :

- Vous êtes pressé ? utilisez du lait chaud : vous n'aurez pas besoin de laisser reposer la pâte une heure avant de faire cuire les crêpes.
- Il s'agit là d'une pâte très basique qu'il n'appartient qu'à vous de rendre plus "funky" en rajoutant toute sorte d'arômes ou du cacao en poudre ou que sais-je encore.
- Voici là une recette très pratique car elle permet de se préparer à manger sans besoin de balance ou de verre mesureur ! Elle est donc particulièrement adaptée aux étudiants qui n'ont pas des tonnes de matériel dans leur cuisine.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Un atelier d'écriture gourmand

Publié le par Messergaster

Messer Gaster a deux passions dans la vie : cuisiner et écrire... d'où la création de ce blog qui permet de les combiner.
Mais je ne suis peut-être pas la seule dans cette situation ? Si tel est le cas, je vous conseille de faire un tour sur le site de la société Aleph Ecriture. En effet, cet organisme propose un atelier d'écriture intitulé "Ecriture et gastronomie":

SDC12649.png

Voici donc de quoi intéresser tous ceux qui habitent près de Toulouse. Pour des renseignements supplémentaires, cliquez ici.

De mon côté, j'ai déjà suivi deux ateliers auprès d'Aleph Ecriture et j'en garde un excellent souvenir : écrire en compagnie d'autres personnes permet vraiment de tirer le meilleur de soi. Chacun rédige son propre texte, le lit, reçoit des commentaires qui l'aident à progresser.. On en arrive ainsi à un échange, à une émulation très fructueuse.

Bref voilà, c'était la signalisation du jour, dédiée à tous ceux qui se sentent une âme d'écrivain !

Publié dans Inclassables

Partager cet article

Repost 0

Les saucisses allemandes

Publié le par Messergaster

Dans l'imaginaire collectif, l’Allemagne est le royaume de la saucisse, de la “Wurst”. Cependant, « Wurst » est un terme bien trop générique et qui est loin de rendre compte des mille variétés de saucisses que vous pourrez déguster pour trois fois rien (du moins à Berlin, il faut savoir que s’acheter quelque chose à manger dehors coûte presque moins cher que cuisiner chez soi ! C’est fou !). Voici, donc un petit article qui vous permettra de mieux choisir celles qui seront à votre goût, le jour où vous vous rendrez dans cette capitale.

curry-wurst.png
(Un vendeur de saucisses à Alexanderplatz : vous admirerez son attiral)

  • Brat Wurst : je croyais que ce type de saucisse s’appelait ainsi en vertu du fait qu'elle était rôtie (« braten » signifiant « rôtir » en allemand) mais j’ai récemment lu un article selon lequel ici « brät » signifierait "viande hachée de façon tres fine ". Quoi qu'il en soit, c'est une saucisse à base de porc et de veau.
    Chaque région d’Allemagne propose la sienne. Citons par exemple la "Brat Wurst" que l'on mange en Thuringe (plus épicée que les autres) ou encore celle de Nuremberg (qui se reconnaît aisément à cause de son format réduit).
  • Weiß Wurst : un pseudo boudin blanc avec des herbes.
  • Leber Wurst : une saucisse au pâté de foie.

Souvent servies avec des petits pains (et agrémentées de sauces allant de la moutarde au ketchup), ces saucisses permettent de pallier sa faim tout en se faisant plaisir pour moins de deux euros !

Remarque : je laisse volontairement de côté la « Curry Wurst » à laquelle j'ai consacré tout un article (cliquez ici pour le lire), tellement elle est "mythique".

Publié dans Saveurs du monde

Partager cet article

Repost 0

Tarte aux pêches

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...L'automne ne va pas tarder à arriver : il faut donc se dépêcher de préparer les derniers desserts à base de fruits jaunes... Une belle tarte aux pêches, ça vous dit ?

SDC12554.JPG
(Un gros gros plan sur la tarte : comme vous pouvez le remarquer, les fruits sont bien caramélisés !)

Voici donc la recette :

-250g de farine
-125g de beurre salé mou, coupé en morceaux
-1/2 verre d’eau tiède
- 5-6 pêches jaunes (tout dépend de la grosseur)
- 5 cuillères à soupe de sucre de canne

Phase 1 
Pour préparer votre pâte brisée, commencez par faire un puits avec la farine. Au centre, mettre le beurre et le demi verre d’eau : travaillez vite la pâte et laissez-la ensuite reposer une heure ; enfin, étalez la pâte dans un moule à tarte.

Phase 2
Epluchez et coupez les pêches en lamelles assez grosses. Faites-les revenir cinq minutes dans une poele avec le sucre de canne et un peu de beurre.
Disposez ensuite les morceaux de fruits sur le fond de tarte (les plus gourmands saupoudreront les pêches avec encore un peu de sucre de canne...). Faites cuire pendant 45 minutes à 200°C (comme toujours, cela dépend des fours : vérifiez régulièrement la cuisson !)

Notes :

- Bien entendu, si vous êtes pressés, vous pouvez prendre une pâte brisée toute prête du commerce.
- Avec de la pâte feuilletée, c'est excellent aussi. Par contre je déconseille la pâte sablée car l'intérêt de la recette que je vous propose réside dans le petit goût salé du fond de tarte qui créé un contraste avec celui sucré/acide des pêches : or en optant pour la pâte sablée, vous risquez de perdre cet aspect.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Expressions et dictons allemands...

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...M'étant exilée à Berlin, j'ai besoin d'améliorer mon allemand. Du coup, tous les jours, j’apprends deux pages de mon lexique. J’ai juste terminé la section dédiée à la nourriture (comme c’est étrange : celle-ci je l’ai apprise en un rien de temps !) et j’ai ainsi pu découvrir plusieurs proverbes et expressions typiques que je partage avec vous :

Immagine-copie-4
(Voici la source d'où je tire ces expressions)

Expression française Equivalent allemand
Qui a faim, mange tout son pain. Hunger ist der beste Koch.
(La faim est la meilleure des cuisinières)
Elle a du piston. Sie hat Vitamin B.
(Elle a de la vitamine B)
Je reste sceptique. Ich traue dem Braten nicht.
(Je me méfie du rôti)
Eventer la mèche/flairer la chose. Riechen den Braten.
(Sentir l’odeur du rôti)
On n’attrappe pas les mouches avec le vinaigre. Mit Speck fängt man die Maüse.
(C'est avec le lard qu'on attrappe les souris)
Je m’en fiche complètement. Das ist mir völlig Wurst !
(Pour moi ce n'est que de la saucisse !)
Tout va comme sur des roulettes ! Alles in Butter !
(Tout baigne dans le beurre !)
Il faut qu’il mette son grain de sel partout. Er müss überall seinen Senf dazu geben.
(Il faut qu'il mette sa moutarde partout)
Il faut que tu te restreignes, que tu sois plus modeste. Du musst kleinere Brötchen backen.
(Tu dois faire des pains
 plus petits)
Il a de trop grandes prétentions. Er hat Rosinen im Kopf.
(Il a des raisins secs dans la tête)
Ce ne sont pas mes oignons Das ist nicht mein Bier.
(Ceci n’est pas ma bière)
Ce ne sont que des bêtises ! Das ist doch alles Käse !
(Ce n’est que du fromage !)


Source : Allemand, Vocabulaire essentiel.

Publié dans Lectures gourmandes

Partager cet article

Repost 0

Panier repas sur l'avion pour Berlin

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Eh bien voilà. Messer Gaster l’a fait ! Je suis enfin partie à Berlin pour y passer quelques mois : je pourrai ainsi me mettre à l’épreuve, vivre de nouvelles expériences… et récolter des informations à propos de la gastronomie locale, bien entendu !
Voici, pour commencer, un tout petit article pour faire l’éloge de la Lufthansa. Malgré la grève qui venait  à peine de terminer, j’ai eu droit à un petit panier repas vraiment sympa comprenant un sandwich, une pomme (ils font attention à leur santé, les Allemands !), un bonbon à la menthe… et un petit chocolat en forme d’ourson avec écrit dessus « Berlin » dessus ! Le voici :

SDC12697.JPG

Et je vous mets aussi les photos du paquet où étaient enveloppées ces « victuailles » :

2-copie-7

Je trouve que c’est une super idée d’avoir imprimé sur ce sachet quelques-unes des attractions de la ville (comme l'horloge universelle Urania, par exemple). Ainsi, avant même d’avoir posé les pieds sur le sol allemand, on peut déjà se faire plaisir en admirant ces petits dessins qui donnent un « avant-goût » des symboles berlinois.

Publié dans Saveurs du monde

Partager cet article

Repost 0

Gâteau aux pêches

Publié le par Messergaster

L’autre jour, j’ai acheté un plateau de pêches au marché. Elles étaient un peu abimées (d'où leur prix réduit) mais tout à fait convenables pour être mis à l’honneur en pâtisserie – d’autant, plus que ça faisait depuis bien un mois que j’avais envie d’un gâteau aux pêches.
Pour la recette, je me suis inspirée d’un cake qui apparaît sur le blog « Délectation culinaire » de Doudoute (cliquez ici). Je me rends très souvent sur ce blog : c’est « the » référence incontournable si vous voulez faire un cake ! J’ai apporté quelques modifications à la recette de base (j’ai changé les fruits et j’ai pris un moule à manqué au lieu d’un moule à cake), mais grosso modo la recette n’a pas trop changé.

Voici donc la recette :

- plusieurs pêches (je dois bien en avoir mis 6)
- 2 œufs
120g 150g de sucre
- 2 verres et demi de lait entier
- 150g de farine
- le jus d’un citron
- ½ sachet de levure chimique

SDC12557.JPG
(Les mystères de la physique : les fruits ont remonté à la surface...)

Dans un saladier, mélangez le lait et les œufs. Ajoutez le sucre en le faisant bien dissoudre. Incorporez ensuite la farine tamisée avec la levure (je me suis aidée du mixer pour éliminer les grumeaux).
Epluchez et découpez en petits morceaux les pêches et intégrez-les à la pâte. Terminez en ajoutant le jus de citron.
Faites cuire 50 minutes à 150°C puis une heure à 180°C.

Notes :

- Je n’avais plus de sucre vanillé, sinon j’en aurais mis !!!
-Vous pouvez saupoudrer votre gâteau avec un peu de sucre glace pour le rendre encore plus gourmand.
- C’est un cake à la consistance bien humide, au goût bien fruité et sans beurre… elle est belle la vie, non ?

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0