Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A propos du mascarpone...

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Avec l’été, on a envie de desserts frais et crémeux : un bon tiramisu, par exemple - dessert que l’on proposera aussi bien en version traditionnelle (à base de café et chocolat… ah mon préféré en absolu !) ou bien en version fruitée (particulièrement célèbre le tiramisu aux fruits rouges, mais de façon générale, n'importe quel fruit va bien). Du coup, aujourd’hui,  une grande question métaphysique m'a traversé l'esprit :

« Mais en fait le mascarpone c’est quoi précisément ? »

SDC12543.JPG

Je suis donc allée faire quelques recherches qui m’ont permis de découvrir que ce type de laitage est originaire du Nord de l’Italie. Ainsi, il semble tout à fait vraisemblable que le terme « mascarpone » soit issu de « mascherpa », mot propre au dialecte de la basse Lombardie  qui signifie « crème de lait ».
En effet, le mascarpone, à la différence d’autres produits laitiers, est produit non pas à partir de lait à proprement parler, mais à partir de crème. Ceci explique l’onctuosité  irrésistible du mascarpone… et son apport calorique non négligeable aussi (35% de matières grasses).
Concrètement, la production de mascarpone se fait en ajoutant de l’acide citrique ou acétique à la crème. On fait ensuite chauffer le tout, ce qui permet à la caséine de coaguler et de devenir le « mascarpone ».
Bref, il s’agit d’une sorte de fromage frais au goût particulièrement délicat.. caractéristique qui lui permet de briller aussi bien dans des préparations salées que sucrées. Et si vous êtes inquiets pour votre balance, pensez à remplacer une partie du mascarpone prévu dans votre recette par de la ricotta au taux calorique bien plus léger.

Publié dans Focus alimentaires

Partager cet article

Repost 0

Un magazine qui s'intéresse à la gastronomie

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Comme dit le vieux dicton : « mieux vaut tard que jamais » : je vous informe donc que le magazine Historia a dédié plusieurs pages à la gastronomie dans son numéro du mois d’août 2012.

SDC12577.png

De l’Antiquité à nos jours, différents auteurs se donnent le relais pour analyser comment nos habitudes et nos préférences alimentaires ont évolué au fil des siècles. Ainsi, vous trouverez les articles suivants :

- « Dans les cuisines d’Apicius » qui met à l’honneur le grand cuisinier romain auquel on attribue le premier vrai livre de recettes de l’histoire.
- « Le Mesnagier de la ménagère » où vous pourrez en apprendre plus sur le rapport que les gens du Moyen-âge entretenait avec la nourriture.
- « A la Renaissance, l’Italie s’invite à table » : c’est l’occasion d'expliquer que la découverte du Nouveau Monde n’a pas été tout de suite affecté les tables françaises – celle-ci étant bien plus influencée par les coutumes italiennes des Médicis au XVIe siècle.
- « Le grand siècle des fruits et des légumes »  se concentre sur le siècle où la gastronomie française acquiert ses lettres de noblesse.
- « La restauration : une avancée révolutionnaire » rappelle que le restaurant est une invention récente qui fleurit véritablement au XIXe siècle. Cela révolutionne non seulement la façon de manger ou la vie sociale, mais donne naissance aussi à de nouvelles professions comme celle de « critique gastronomique ».
- « La France, meilleur cordon-bleu mondial ? » se penche sur la gastronomie française de nos jours.

Voilà, si vous avez envie de lire un petit magazine sympa au bord de la plage, n’hésitez pas à feuilleter ce magazine !

Publié dans Lectures gourmandes

Partager cet article

Repost 0

Muffins à la chicorée

Publié le par Messergaster

Il y a quelques temps, une de mes amies m’avait invitée à un apéro pour fêter une bonne nouvelle qu’elle venait de recevoir. J’avais envie de ramener un petit quelque chose et j'en ai donc profité pour expérimenter une recette qui trottait dans ma tête depuis quelques temps : un gâteau à base de chicorée.
En effet, malgré ses origines italiennes, Messer Gaster ne dédaigne pas une tasse de lait à la chicorée, quand elle a besoin de douceur pour commencer sa journée... au point qu'elle a fini par se dire :  pourquoi donc ne pas réaliser un gâteau avec cette poudre ? J'espérais retrouver le même petit goût irrésistible dans la pâte – et je n’ai pas été déçue.

 Voici donc la recette (pour environ 15 muffins) :

SDC12393.png

(Je précise que la base de la recette est celle du gâteau au yaourt. Ainsi, pour les doses, récupérez le pot de yaourt que vous aurez utilisé. Après l’avoir lavé, ce sera votre « verre mesureur »)

- 1 pot de 125g de yaourt nature
- 2 pots de farine
-1 demi-sachet de levure
-2 pots de sucre
-1 sachet de sucre vanillé
-1 demi-pot d’huile de tournesol ou de colza
-3 œufs
- 2-3 cuillères à soupe de chicorée

Versez le contenu du pot de yaourt dans un saladier, ajoutez le sucre et le sucre vanillée et mélangez bien. Versez alors l’huile et les œufs un par un. Ajoutez ensuite la farine tamisée avec la levure. Enfin ajoutez la chicorée.
Versez la pâte dans les moules à muffins et faites cuire au four à 180°C pendant 1h-1h15.

Notes :

-  Le goût de ces petits muffins oscillait entre une saveur de caramel et  un soupçon de café. Délicieux !
- Avec ces quantités, vous pouvez aussi choisir de verser votre pâte dans un moule à cake, si vous préférez.
-L’accompagnement idéal ? un petit expresso encore fumant.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0