Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Moelleux vanille - cointreau

Publié le par Messergaster

SDC14645.png
(Et voilà tout ce qu'il faut pour le goûter)

Ce qu’il y a de bien quand on vit en colocation c’est qu’à chaque fois que quelqu’un part, on peut récupérer les aliments qu'il avait achetés mais non consommés.  Ainsi, en janvier dernier, mon coloc (qui était sur le point de quitter l'appart pour faire un stage) nous a laissé une bouteille de cointreau presque pleine… un vrai trésor pour faire des gâteaux, ça ! Dommage juste qu'il ne me restait plus grand chose dans le frigo, ce matin : j'ai donc dû rechercher une recette de gâteau sans oeufs. J’ai fini par trouver celle-ci (cliquez ici) que j’ai un peu adaptée.

Voici donc la recette (pour 12 petits gâteaux individuels) :

- 2 yaourts brassés à la vanille (récupérez un pot : ce sera votre verre doseur)
- 1 pot de sucre
- 3 pots de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- ½ pot d’huile
- 3 bonnes cuillérées de cointreau

Dans un saladier mélangez les yaourts et le sucre. Ajoutez la farine tamisée avec la levure. Terminant en versant le contenu du demi pot d’huile et le cointreau : mélangez soigneusement.
Versez la pâte dans les moules individuels et faites cuire 35 minutes à 160°C (vérifiez la cuisson.. ça varie selon les fours !)

Notes :

-  La recette de base préconisait un sachet entier de levure chimique.. mais chez moi, ça a fait déborder certains des ramequins : je pense donc qu’1/2 sachet devrait suffire.
- A la place des yaourts à la vanille, vous pouvez, bien sûr, utiliser n'importe quel type de yaourt, y compris du yaourt nature (songez seulement à augmenter un peu la dose de sucre alors). Disons que le yaourt à la vanille a l’avantage de vous épargner de rajouter du sucre vanillé à la recette.

- Si vous n’aimez pas le cointreau, remplacez par du jus d’orange pressé.
Mangés avec un peu de confiture de fruits rouges, ces moelleux sont un vrai régal.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Clafoutis salé aux lardons et aux petit-pois

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Si vous êtes comme moi, il vous arrive parfois de faire une fixette sur un aliment précis : vous en mangeriez tous les jours, à tous les repas, jusqu’à ce qu’enfin rassasiés, votre envie ne se calme. La semaine dernière, ça a été pour moi le cas avec les petit-pois et pas n’importe lesquels : je voulais absolument ceux surgelés, alors que j’ai toujours préféré ceux en boîte de conserve. Allez comprendre.
De là l’idée pour ce petit clafoutis version salée : un délice !

SDC14612.png
(Il est trop beau ce moule en forme d'étoile !)

Voici donc la recette (pour 4 personnes pas trop gourmandes) :

- 2 œufs
- 20 cl de lait

- 125 g de farine fluide
- l’équivalent d’un verre à moutarde rempli de petit-pois surgelés
- 130 g de lardons fumés
- 2 oignons
- un peu de noix de muscade
- sel et poivre

Commencez par faire revenir les lardons dans une poêle antiadhésive.
Pendant ce temps, dans un saladier, battez les œufs avec le lait. Ajoutez la farine et mélangez soigneusement pour éviter les grumeaux.

Mettez les oignons dans un mixer et intégrez cette espèce de « purée » à la pâte.
Ajoutez pour finir les petit-pois, les lardons, la noix de muscade, le sel et le poivre.
Faites cuire 45 minutes à 180°C (mais surveillez en fonction de votre propre four.. le temps de cuisson peut varier)

Notes :

- il s’agit d’un petit clafoutis : si vous avez quatre personnes à table et que vous le proposez en temps que hors-d’œuvre, c’est parfait. En revanche, si vous envisagez d’en faire le plat principal, n’hésitez pas à adapter la recette en fonction de 3 œufs et non pas de 2.
- Bien entendu, vous pouvez ajoutez toutes sortes de choses à cette recette : dés de carotte, gruyère râpé… laissez  libre cours à votre imagination. De même, si les lardons ne vous disent rien, remplacez soit par des dés de jambon soit par du surimi en petits morceaux.
- Le parfait accompagnement ? Une petite salade verte.

Publié dans Recettes salées

Partager cet article

Repost 0

Le petit-déjeuner à l'hôtel

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Disons-le franchement : la qualité du petit-déjeuner proposé par un hôtel est probablement l’un des facteurs principaux qui nous permettent de dire si l’on a aimé l’endroit où on a passé la nuit ou pas.

La plupart des établissements vous proposent du pain, des corn flakes ainsi que toute une gamme de beurres individuels ou de petits pots contenant une quinzaine de grammes de confiture, de miel ou encore de nutella.  Question boissons, un hôtel lambda vous offre à boire du thé, du café, du lait ou encore du jus de fruits. Toutefois, plus vous montez dans le nombre d’étoiles, plus vous avez de chances d’avoir aussi d’autres tentations à disposition pouvant aller des tranches de charcuterie aux œufs durs pour le salé, ou encore des parts de gâteaux pour le sucré.

Si dans certaines régions existe encore le système du serveur qui vient vous apporter votre petit-déjeuner à table, le système du buffet gagne tout de même nettement du terrain. En effet, ce type d’organisation exige moins de temps de préparation (il suffit de tout disposer sur une grande table et de débarrasser la vaisselle sale de temps en temps), ce qui permet aux  administrateurs des hôtels de payer moins de personnel. C’est un système qui permet aussi aux clients de bénéficier à n’importe quel moment d’un petit-déjeuner correct,  et cela qu’ils se lèvent à 7h ou à 10h du matin (quoiqu’en fin de matinée, il faut reconnaître que l’assortiment commence à devenir moins varié), mais je constate souvent avec consternation que beaucoup de gens surchargent leurs assiettes d’aliments qui finissent à la poubelle, une fois le repas conclu : ils sont désireux de tout goûter mais, à la fin, ils ont les yeux plus gros que le ventre. 

De même, les petites portions de confiture sont hygiéniques et pratiques… mais si vous êtes comme moi (qui n’en mange vraiment qu’un tout petit peu le matin), vous êtes alors soit condamnés à laisser la moitié de votre petit pot individuel, soit à ne pas prendre de confiture du tout pour ne pas gaspiller. En tout cas, je reconnais un énorme atout à ces petites doses : comme elles sont parfaitement scellées, on peut facilement en glisser une ou deux dans son sac pour les manger plus tard dans la journée avec une tranche de pain.

(Je suis retournée récemment à Berlin pour les vacances : voici ce que j'avais récupéré à l'auberge de jeunesse)

(Je suis retournée récemment à Berlin pour les vacances : voici ce que j'avais récupéré à l'auberge de jeunesse)

Il y en a aussi qui préfèrent se faire apporter le petit-déjeuner dans leur chambre. Certes, cela permet de prendre le premier repas de la journée en toute tranquillité… mais personnellement, j’aime mieux manger dans la pièce commune, entourée d’autres « humanoïdes » - au point que souvent, jour après jour, je dis bonjour aux voisins de table qui ont les mêmes horaires que moi : or quoi de mieux que commencer la journée sur un sourire ?

--------------------

NB : un an après la rédaction de cet article, j'en ai consacré un autre à la question du  petit déjeuner à l'hôtel. Vous pouvez le lire en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0

Les packs de yaourts

Publié le par Messergaster

(Les rayons consacrés aux yaourts et aux autres desserts lactés sont si longs dans les supermarchés !)

(Les rayons consacrés aux yaourts et aux autres desserts lactés sont si longs dans les supermarchés !)

Je ne sais pas vous mais, moi, je mange un pot de yaourt par jour : c’est un encas léger, versatile, bon pour la santé... Quoi de mieux ! Mais, du coup, comme je ne vais pas tous les jours faire mes courses, j’achète souvent les lots « format famille » composés de pots aux parfums différents. De là l’idée de cet article, vu que cette pratique présente des avantages et des inconvénients :

Avantages :

  • le prix de ces gros packs est nettement inférieur à celui des yaourts qu’on achète par groupes de deux ou de quatre.
     
  • les parfums sont d’une grande variété : si un jour j’ai envie d’un yaourt aux fruits jaunes, je prendrai donc le yaourt à la pêche, si au contraire j’ai envie de terminer sur une note de fruits rouges, je prendrai celui a à la fraise.

Inconvénients :

  • Mais ce dernier atout peut s'avérer aussi un grand désavantage car : qui de vous ne s’est jamais retrouvé avec un pot à un parfum qu’il n’aime pas dans le lot ? Personnellement, je n’aime vraiment pas les yaourts à la cerise, par exemple : or les marques de yaourts insèrent toujours ce fruit dans la liste des yaourts des paquets « format famille » ! De même, je ne raffole pas des yaourts à la framboise puisque je trouve cette saveur vraiment trop chimique.
     
  • Le problème se pose aussi quand on achète des paquets de yaourts nature. En effet, quand on commence à en avoir marre de manger plusieurs jours à la suite des yaourts neutres, on aimerait bien aller s’acheter des yaourts aux fruits pour varier.. chose que l’on évite pourtant de faire pour ne pas risquer qu’entre temps les yaourts nature ne périment dans le frigo (quoique, comme vous le savez, on peut manger sans problème des yaourts dont la date de péremption est passée depuis belle lurette).
     
  • Les gros packs sont utiles quand on n'a pas le temps d’aller faire ses courses très souvent : si on mange un yaourt par jour et que l’on achète par exemple un lot de 16 pots, alors on est tranquille pendant deux semaines. Mais il faut alors accepter l’inconvénient que l’étagère du frigo soit envahie par les yaourts - ce qui oblige à jouer à tetris pour ranger les autres denrées dans le réfrigérateur.

Et vous ? Avez-vous aussi des parfums de yaourts que vous ne supportez pas ? Ou préférez-vous acheter des paquets plus petits justement pour pouvoir choisir ?

Partager cet article

Repost 0