Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Club Mate

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

SDC13065

Si vous allez à berlin, vous verrez  que, dans tous les commerces, on vend des bouteilles d’un demi-litre portant l’étiquette « Club Mate ». La première réaction sera peut-être de poursuivre votre chemin, mais vous finirez par succomber à la curiosité... et c'est ainsi que vous serez définitivement séduit par le goût envoûtant de cet « energy drink ».
Mais de quoi s’agit-il ? Pour faire simple : en soirée, pour de se donner un coup de fouet, les Berlinois préfèrent cette boisson au Red Bull (ce dernier étant gavé de produits chimiques) : le Club Mate est en effet "plus naturel" puisque, comme son nom l'indique, il est à base de maté. Pour ceux qui l’ignoreraient, le maté est une plante originaire d’Amérique du Sud qui sert à préparer des infusions. Il contient une quantité de caféine assez conséquente – ce qui le rend tout à fait adapté pour la préparation d'un energy drink. Ainsi ce n’est pas un hasard si le succès de cette boisson est largement lié à celui des clubs berlinois.
Pour ce qui concerne le goût, moi je dirais que c’est à la fois sucré et amer… en fait ça me rappelle vraiment le goût du sirop d’érable – avec un soupçon de citron. Bref, j’adore. Ah et tenez présent qu’il s’agit d’une boisson gazeuse : faites donc attention si vous ouvrez la bouteille en l’ayant trimballée des heures dans votre sac !
Enfin, une bonne chose à savoir. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’apport énergétique de cette boisson est vraiment raisonnable : seulement 40 kcal tous les 100mL… : un verre de club maté vous apporte donc moins de calories qu’un pot de yaourt aux fruits !
Bref, si vous êtes à Berlin, vous ne pouvez vraiment pas passer à côté de cette boisson mythique.

Publié dans Saveurs du monde

Partager cet article

Repost 0

Pourquoi dit-on un "moule à manqué" ?

Publié le par Messergaster

On appelle couramment le moule à gâteaux rond basique, "un moule à manqué". Mais d’où vient cette appellation ?

Pourquoi dit-on un "moule à manqué" ?

Le nom renvoie à une de ces « erreurs légendaires » qui ont été à la base de tellement de pâtisseries délicieuses. Pour la petite histoire : l’action se déroule au milieu du XIXe siècle, à Paris. Un grand pâtissier de chez « Félix » avait entrepris de réaliser une génoise.. mais, ce jour-là, impossible pour lui de monter ses œufs en neige. Toutefois, pour éviter de jeter la pâte, il décida d’ajouter du beurre et  des amandes pilées.

Ainsi présenté, ce gâteau rond avait vraiment bonne mine et il ne fallut pas attendre longtemps pour que quelqu’un l’achète. Au client qui demandait le nom de cette pâtisserie, on répondit qu’il s’agissait d’un « manqué », la nouvelle création de la maison.
Celui-ci paya, emmena le gâteau chez lui.. et se régala. Et c’est ainsi qu’est né l’un des grands classiques de la pâtisserie française c’est-à-dire un gâteau tellement mythique qu’il a donné son nom au moule rond de base.
Quoi qu'il en soit, le manqué à la portée de tout le monde et peut se décliner à l’infini en y incorporant du chocolat, des fruits, des fruits secs… Il faudrait peut-être que je tente aussi un jour !

Partager cet article

Repost 0

Chaussons à l’amande express

Publié le par Messergaster

Récemment, l’un de mes colocataires avait acheté une pâte feuilletée qu’il devait visiblement avoir oubliée entre temps.. Hier je me suis rendue compte qu’elle arrivait à expiration : quel excellent prétexte pour me mettre à la pâtisserie !
J’avais envisagé de me lancer dans la fameuse « tarte conversation » qui fait actuellement la une de la blogosphère culinaire, mais hélas, il me manquait des ingrédients et j’avais moyennement envie de sortir avec une température en-dessous de zéro.. Du coup, j’ai improvisé ses petits chaussons prêts à être dégustés en moins de trois quarts d’heure !

SDC13290-copie-1.png
(Voici un chausson
jà bien entamé avec sa crème pâtissière à l'amande amère à l'intérieur)

Voici donc la recette :

- un rouleau de pâte feuilletée de forme rectangulaire (ou mieux encore : faites votre pâte vous-mêmes !)
- 25 cl de lait entier
- 1 œuf
- 30g de farine
- 40g de sucre
- quelques gouttes d’extrait d’arôme amande amère
- facultatif : 1 jaune d’œuf pour la dorure

Préparation de la crème pâtissière : Faites chauffer le lait avec l’extrait d’amande amère (ôtez-le du feu dès qu’il commence à frémir). A part dans un saladier, battez les œufs avec le sucre, puis ajoutez la farine : versez ce mélange sur le lait et faites chauffer le tout à feu doux en tournant sans arrêt. La crème est prête dès que vous commencez à voir les premiers bouillons dans la casserole. Faites refroidir.
Montage des chaussons : Préchauffez votre four à 200°C et divisez votre pâte feuilletée en 4 rectangles de taille égale. Mettez une à deux cuillères de crème pâtissière sur la moitié droite de chaque rectangle. Pliez ensuite chaque rectangle en rabattant le côté gauche sur le côté droit (pour coller les bords, utilisez de l’eau ou du jaune d’œuf) de façon à former des chaussons.

Immagine-copie-15.png
(Représentation schématique d'un chausson)

Si vous voulez, vous pouvez badigeonner les chaussons avec un peu de jaune d’œuf en vous aidant d’un pinceau à pâtisserie pour qu'ils soient bien dorés. Faites cuire pendant environ une vingtaine de minutes (retournez les chaussons après que 15 minutes se sont écoulées pour qu’ils soient uniformément cuits).

Notes :

- Non, ce n’est pas une galette des rois à la frangipane.. mais ça y ressemble. Disons que la crème pâtissière que je vous propose est plus légère qu’une vraie frangipane (cette dernière devant contenir des amandes pilées, par exemple)
- Une autre délicieuse alternative : remplacez l’arôme amande amère par 3-4 cuillères à soupe de rhum. Irrésistible !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Kebab allemand vs kebab français

Publié le par Messergaster

Je vous parlais ici de l'histoire du kebab : un délicieux petit pain farci qui a vu le jour à Berlin. Mais maintenant que j'en ai retracé l'histoire, il faut que je précise en quoi le kebab que l'on peut manger en Allemagne diffère de celui que l'on vend en France :

  • Le pain : en Allemagne, le pain du kebab est grillé ! Un pur bonheur. On a l’impression de manger un panini fourré. Du coup c’est croquant dehors et moelleux dedans.
     
  • Le choix : en France, le kebab est en général constitué de viande de veau. En Allemagne, il s’adapte aux différents goûts de la clientèle : vous aurez donc le choix entre le classique « döner kebab » ou le kebab à base de viande de poulet ou encore le kebab végétarien…
     
  • La sauce : en Allemagne, parmi les différentes sauces à disposition, on vous proposera aussi une sauce blanche à base d’herbes et d’ail. Bon, après l’haleine ne sentira pas à proprement parler la rose, mais c’est un pur délice... et je ne me rappelle pas d'avoir déjà trouvé cet accompagnement en France.
     
  • La garniture : en France on nous sert le kebab avec de la salade, des tomates et des oignons. Ici aussi vous aurez droit aux oignons et à la salade, mais on vous mettra aussi des petits morceaux de chou voire des légumes grillés ou du fromage si vous le souhaitez
     
  • Les frites : le kebab n'est pas à la base le plus light des sandwiches, mais c'est sûr que les frites que l'on sert avec en France n'arrangent rien pour la ligne. Or, en Allemagne, on mange généralement le kebab tout seul, sans "pommes".
     
  • L’emballage : en Allemagne, le papier qui enveloppe le kebab a été prévu pour suivre parfaitements les contours du petit pain...  pas comme en France où on emballe le kebab dans un papier d'alluminium ou dans une boîte en polystyrène.
     
  • Le prix : en France un kebab coûte plus ou moins 5 euros. Ici – oyez oyez ! – vous vous en tirez facilement pour moins de 3 !
(Un kebab que j'ai pris en photo de profil sans le replier sur lui-même : vous pourrez ainsi remarquer le pain grillé, l'absence de frites et la forme du papier d'emballage qui suit les bords du kebab).

(Un kebab que j'ai pris en photo de profil sans le replier sur lui-même : vous pourrez ainsi remarquer le pain grillé, l'absence de frites et la forme du papier d'emballage qui suit les bords du kebab).

Bref, je sens que pour moi il va être difficile de remanger un kebab français lorsque je rentrerai..

--------------------------------------------

Et pour voir l'article où je compare le kebab à la grecque au kebab allemand, c'est par ici.

Publié dans Saveurs du monde

Partager cet article

Repost 0

“Lait de poule”, “eggnog”, “eierpunsch”…

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...La période de l’Avent a commencé il n’y a pas longtemps et les traditionnels marchés de Noël ont pris place dans plusieurs villes. Le week-end dernier, j’ai visité celui de Charlottenburg à Berlin. J'ai ainsi eu l'occasion de siroter quelque chose que je n’avais jamais goûté auparavant : l’ « eierpunsch ». D’après le nom, je m’attendais à une sorte de sabayon.. et je n’étais pas si loin puisqu’il s’agit finalement de lait de poule. Du coup (comme toujours) j'ai eu envie d'en savoir plus à propos de cette spécialité.

SDC13272.png
(Deux petites chopes d'"eierpunsch" accompagnées d'un speculoos)

J’ai ainsi appris que le lait de poule (idem pour l’eierpunsch) ne sont que des variations de l’eggnog anglais, boisson alcoolisée à base d’œuf (en effet, tout est dans le nom - « egg » signifiant « œuf » et « nogg » renvoyant à un type de bière fortement alcoolisée). En effet, si l'on déguste cette boisson tout particulièrement en hiver, c'est non seulement parce qu’elle est généralement servie chaude… mais aussi car elle contient une quantité non négligeable d'alcool – ce qui permet de lutter efficacement contre le froid (même si sur un tout autre registre !).  L’eggnog se décline sous différentes formes en fonction du type d’alcool utilisé : en France, on le propose souvent avec du cognac, aux Etat-Unis on prise davantage celui à base de rhum… Pour ce qui me concerne, j’avais le choix entre cointreau ou amaretto (j’ai opté pour ce dernier).
D’un point de vue nutritionnel, cette boisson contient à peu 300 kcal par verre et, en raison du fort taux d’alcool, il vaut mieux ne pas la proposer aux enfants ou la boire à jeun. On agrémente volontiers le lait de poule avec des épices comme la cannelle ou la noix de muscade ou encore avec un peu de crème fouettée.
Verdict : personnellement, je trouve cette boisson un brin trop sucrée mais j’avoue qu’elle s’inscrit tout à fait dans l’atmosphère de Noël.. sans compter que, ne raffolant pas du « vin chaud », il s’agit pour moi d’une alternative plus qu’intéressante..

Publié dans Focus alimentaires

Partager cet article

Repost 0

Tarte aux pommes

Publié le par Messergaster

L'autre jour, une envie folle de tarte aux pommes. J'ai donc couru au Lidl tout près de chez moi pour me procurer tout le nécessaire et me mettre immédiatement au travail : un dessert vite fait et qui n'a pas fait long feu dans la coloc' !

SDC13260.png

Voici donc la recette :

- 250g de farine
- 125g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 125g de beurre pommade
- 1 oeuf
- 4 grosses pommes (Reinettes ou Canada c'est mieux)
- un peu de cannelle moulue
- un peu de cassonade

Préparation de la pâte brisée : Battez l'oeuf avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez ensuite d'un seul coup la farine tamisée et mélangez rapidement pour obtenir un mélange "sableux". Incorporez alors le beurre coupé en petit morceaux. Faites reposer la pâte pendant une heure.

Montage de la tarte : Etalez la pâte brisée à l'aide d'un rouleau à pâtisserie et disposez-la dans un moule à tarte : piquez-la à quelques endroits à l'aide d'une fourchette de façon à laisser quelques petits trous qui permettront à la pâte de ne pas gonfler lors de la cuisson.
Epluchez les pommes et coupez-les en lamelles (évitez de les faire trop fines) : disposez ces lamelles en cercle sur la pâte brisée. Saupoudrez le tout avec un peu de cannelle moulue et de cassonade.
Faites cuire pendant une demi-heure à 200°C (comme toujours, vérifiez : cela dépend des fours)

Notes :

- Si vous préférez sentir plus le goût des fruits, n'exagérez pas avec la cannelle.
- Cette tarte sera très bonne aussi si vous optez pour le beurre salé au lieu du beurre doux.
- N'hésitez pas à récupérer les chutes de pâte : en retravaillant le tout et en l'étalant à nouveau à l'aide du rouleau à pâtisserie, vous pouvez découper quelques petits biscuits : de délicieux petits sablés, parfaits pour accompagner votre café !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0