Histoire et origines de la torta caprese

Publié le par Messergaster

Dans le dernier article publié, je vous parlais de la recette de la torta caprese. Maintenant, comme annoncé, il est temps de vous faire part des légendes qui existent autour de ce gâteau ! En effet, c’est aussi ce genre d’anecdotes qui fait tout "le sel" de la cuisine ! 

Al Capone
Al Capone et ses trois mafieux

Si l’on cherche les origines de la torta caprese, c’est avant tout à cette histoire à base de mafia que l’on est confronté.

En effet, en 1920, un cuisinier du nom de Carmine del Fiore (vivant sur l’île de Capri, bien évidemment) reçut une visite très particulière, celle de trois mafieux qu’Al Capone avait envoyé en Italie pour régler certaines "affaires" (plutôt triviales en réalité : il se serait agi du simple achat d’un stock de guêtres). Les trois gangsters en profitèrent pour faire une halte gourmande… mais leur arrivée inopinée stressa tellement le pauvre pâtissier que celui-ci oublia de mettre la farine dans son gâteau.

Paniqué et redoutant le châtiment des trois visiteurs, c’est donc avec appréhension qu’il sortit le gâteau du four et là, surprise : le gâteau, loin d’être un échec, se révéla être succulent ! Fondant à l’intérieur, plus croquant à l’extérieur, les trois criminels repartirent ravis (et avec la recette) de leur séjour à Capri.

Marie-Caroline d’Autriche et sa nostalgie du gâteau Sacher

Marie Caroline d’Autriche  était une princesse qui avait épousé Ferdinand IV, roi de Naples, en 1768. On dit qu’elle n’appréciait pas du tout son mari qu’elle considérait comme quelqu’un de laid et manquant de manières.

Pleine de nostalgie et regrettant plein de petites choses de son pays natal, elle en vint à repenser à la pâtisserie autrichienne et – plus particulièrement  - au gâteau Sacher. Un jour, elle demanda à ses pâtissiers d’en réaliser un mais ceux-ci ne connaissaient pas la recette. Marie-Caroline prit alors le temps de leur décrire la texture, la saveur chocolatée du célèbre dessert… et, à partir de ses explications, les pâtissiers royaux créèrent la torta caprese

[Remarque de Messer Gaster : cette anecdote me paraît tout de même difficile à croire. Les deux gâteaux sont tous les deux très bons mais la Sacher Torte est à des années-lumière de la torta caprese ! Même les ingrédients sont différents !].

Et de nos jours ?

De nos jours, la torta caprese n’est pas un gâteau limité à la région de Naples et on le trouve aussi ailleurs en Italie (quant à moi, la première fois que je l’ai mangé, j’étais à Berlin, au Treptower Park... lors d'un pique-nique avec plusieurs Italien.nes).

On trouve aussi de plus en plus de variations, notamment une recette où, à la place du chocolat, on trouve du citron et du limoncello. Légèreté et parfum sont au rendez-vous !

Et vous ? Avez-vous déjà mangé la torta caprese ? Qu’en pensez-vous ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
très sympa j'adore les histoires et les 'erreurs' culinaires
bisous
Répondre
C
Belle soirée !
Répondre
S
merci pour cette minute culture!!! bisous
Répondre
S
merci pour ce délicieux article ! bises
Répondre
K
Je ne connais pas, mais je ne demande qu'à découvrir !
Je te souhaite un bon mardi. Bisous
Répondre
N
Va falloir que je la fasse.
A bientôt
Répondre
D
Je n'en ai jamais mangé mais tu me donnes envie
Merci pour cette histoire
Belle soirée
Répondre
Z
En Turquie dans une pâtisserie moderne ou plutôt un café où l'on sert des pâtisseries exposées dans une "vitrine comptoir", mais il m'avait semblé qu'elle contenait un féculent au vu de la consistance, quoiqu'il en soit, j'opte pour la version des mafieux qui me semble plus authentique, merci pour cette lecture, bisou
Répondre
V
Très belle et instructive leçon d'histoire. Gros bisous et merci
Répondre
P
Voilà, tu m'as donné envie de gouter cette torta caprese ! Bonne journée
Répondre
P
Et merci pour cette synthèse gourmande italienne.
Répondre
C
Jamais mangé de torta caprese. Bon vendredi
Répondre
C
Jamais mangé de torta caprese. Bon vendredi
Répondre
B
du citron et du limoncello, une variante très tentante
Répondre
L
Un super article merci beaucoup
Bonne journée bisous
Répondre