Food Wars : un anime sur la cuisine disponible sur Crunchyroll et Netflix

Publié le par Messergaster

Suis-je la seule à savoir envie de m’avachir sur le lit en regardant Netflix dès que je rentre du travail ? J’essaie de réduire le temps que je passe devant l’écran mais, parfois, je cède à la faiblesse et me laisse aller à la découverte d’une nouvelle série. La semaine dernière, c’était Food Wars, un anime dont l’action se situe dans une école de cuisine très élitiste.

Food Wars

Le manga (ainsi que l'anime qui en a été tiré) nous raconte l’histoire de Soma Yukihira qui a été inscrit à l’école Totsuki par son père. Là, il va se faire des amis mais aussi des ennemis… eh oui car Soma n’a pas la langue dans sa poche et dit haut et fort qu’il souhaite devenir le major de sa promo !

Une intrigue un peu répétitive... mais des personnages finalement bien conçus

A vrai dire, mon avis demeure un peu mitigé concernant l’intrigue. A l’heure où j’écris cet article, j’ai visionné les dix premiers épisodes et le schéma est à chaque fois le même : Soma doit remporter un défi... et il gagne sans trop de difficultés. Voilà. Fin. C'est un peu frustrant : on s’attend souvent à un rebondissement, à un échec temporaire… Mais il faut attendre la fin de la première saison pour que notre héros cesse de triompher à chaque fois et qu'on s'inquiète donc un peu pour lui. Je dirais que la dimension manga/roman d'apprentissage est ratée.

Les autres personnages principaux pourraient alors s’avérer plus intéressants… sauf que, de fait, ils sont eux aussi stéréotypés au possible : ainsi Erina Nakiri correspond au type japonais de la "tsundere" (jeune fille froide, hautaine et distante qui a besoin d’un certain temps avant de s’ouvrir au personnage principal) et Megumi Takodoro est longue à sortir de son personnage de jeune fille timide et manquant de confiance en elle.

Néanmoins, si on fait l'effort de patienter jusqu'à la deuxième saison, on arrive enfin à faire connaissance avec les personnages secondaires de la série. Or, chacun d'entre eux a une spécialité bien définie en cuisine : il y a le maître des épices, la spécialiste de cuisine moléculaire, l'experte de cuisine puante (si si) etc. C'est comme s'il s'agissait de super héros, ayant chacun un super pouvoir. Eh oui ! Car, de fait, même si cet anime se déroule dans un lycée, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un dessin animé sur les adolescents: il s'agit bien plutôt d'un pastiche des séries style Dragon Ball ou Yu Yu Haukusho où les personnages ne cessent de se battre les uns contre les autres, sur le ring. Sauf qu'ici, ils ne le font pas à coups de poings mais à coups de baguettes et d'assiettes. Bref, tous ces personnages mineurs sont décidément mes préférés.

Un anime sur la cuisine

Quand j’ai cliqué sur la suggestion Netflix, je me suis dit que ça pouvait être un moyen sympa d'en apprendre plus sur la cuisine japonaise. En effet, les différents élèves de l’école ont régulièrement des devoirs pratiques à faire : c’est alors l’occasion -  pour nous spectateurs occidentaux - de découvrir comment on assaisonne le "don" dans les restaurants populaires ou le poisson dans les recettes plus élaborées.

Il n’en reste pas moins que, dès que l’on quitte la cuisine japonaise, il y a des choses très étranges qui se passent. Prenons un exemple concret : parmi les « rivaux » du personnage principal, on trouve les frères Aldini qui ont travaillé des années dans une "trattoria" italienne. Nous les voyons alors, à un moment, proposer un pesto revisité à la japonaise. Je n’ai aucun problème avec le fait que cette recette soit modifiée en fonction de la tradition nippone. En revanche, ce passage propose aussi une digression qui est censée rappeler la composition du pesto italien classique : et, là, on a des surprises. On y découvre en effet que la recette italienne contiendrait des anchois (?) et du persil (!). J’étais TRES troublée en voyant cet épisode.

Toutefois, j'ai continué à regarder la série : j'ai constaté progressivement moins d'erreurs (concernant la cuisine italienne, je veux dire) et je dois dire que, décidément, l'un des points forts de ce manga, c'est quand même sa façon d'exposer de véritables recettes au spectateur. A chaque fois que je termine de visionner un épisode, j'ai envie de me lancer dans de nouveaux plats et de tester de nouvelles épices, sauces, herbes etc ! Visiblement, je ne suis pas la seule, étant donné que j'ai trouvé le blog Itadakimasu qui s'est donné pour défi de reproduire certaines recettes évoquées dans la BD : wow, la personne qui tient ce blog est très douée !

Credits : Itadakimasu (bravo à toi, je suis impressionnée, j'adore ton blog !) : donburi de steak Chaliapin.

Credits : Itadakimasu (bravo à toi, je suis impressionnée, j'adore ton blog !) : donburi de steak Chaliapin.

Un anime sur le plaisir de manger

C’est peut-être le point le plus intéressant du manga - même si cela peut aussi être un peu gênant et ne pas s’adapter à tous les publics. En effet, pour nous faire comprendre le plaisir ressenti quand on mange une bon plat, le mangaka Yuto Tsukuda… passe par le domaine érotique. En gros manger un bon plat équivaut à avoir un orgasme culinaire.  Cela donne lieu à des scènes qui sont souvent assez cocasses mais aussi un peu étranges !

Si on fait abstraction de ce côté sensuel, on peut néanmoins être sensible aussi à une certaine relecture du motif de la "madeleine de Proust" : lorsque certains personnages mangent une bouchée d’un succulent plat préparé par le personnage principal, il arrive qu’ils aient une réminiscence de leur passé. Ainsi, quand Ikumi Mito (la spécialiste de la viande dans le manga) goûte au plat de Soma, on voit un petit extrait de son enfance. La Ikumi que connaît le spectateur est une jeune femme à la sensualité plutôt agressive mais, dans cette analepse, nous découvrons que le personnage a été une petite fille vulnérable et timide dont le caractère a été contrarié par ses parents.

Bilan

Je ne peux pas dire que c’est la série du siècle – surtout qu’il m’est arrivé d’avoir un peu honte de lui consacrer du temps ! Néanmoins, les épisodes ont le mérite d’être courts et, ma foi, distrayants. Si au début j'ai trouvé cet anime un peu stupide et répétitif, je dois dire que j'ai été progressivement conquise - un peu comme certains mets qui nécessitent d'un peu de temps avant d'être appréciés. Si vous avez vu la série, n’hésitez pas à me donner votre avis !

Publié dans Focus alimentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'ai une questions qui sait quand la 3 ème saison seras disponible sur Netflix. Parce que j'ai hâte là.
Répondre
M
Tu peux la voir sur Crunchy rolll ! J'ai déjà pu la voir en ce qui me concerne !! :)
N
Coucou, j'adore les mangas donc je vais attaquer cette série dès que j'aurai fini celle que j'ai en cours!! Merci pour cette idée! bisous!
Répondre
S
Ahh Netflix cela fait un moment que je ne regarde plus par manque de temps car j'aime bien parcontre mes filles en sont fan :)
bisous
Répondre
M
Je ne connaissais pas cet anim, j'aurai bien envie de visionner un ou deux épisodes...dommage, je n'ai pas Netflix :)
Répondre
J
Oh la la je vais voir de ce pas ce manga. Merci du partage.
Répondre
S
Ralala les manga à la maison …. Mon fils regarde que ça et je peux dire qui a des recettes intéressante !
Belle article ! Bisous.
Répondre
P
Je n'ai pas vu cette série mais tu me donnes envie d'y jeter un oeil même si je ne suis pas très manga. Bonne journée
Répondre
K
Je ne connais pas Netflix, je ne regarde pas trop la télé !
Je te souhaite un bon mardi. Bisous
Répondre
V
C'est rigolo de découvrir les expériences des autres. Moi, pas de Netflix et très peu de télé. Gros bisous
Répondre
S
merci de partager avec nous, mais je ne suis pas trop télé , bises
Répondre
C
Je suis abonnée Netfix et depuis que je l'ai je ne regarde pratiquement plus la télé car c'est trop nul. Je suis très thriller - policier-film historique. Je ne connais pas ce dessin animé c'est vrai que je n'en regarde pas . Bises
Répondre
P
En voilà une découverte. Bonne soirée.
Répondre
Z
Je crois entendre ma fille là, et je connais netflix à travers elle, elle s'y inspire souvent même, là elle est avachie devant ses séries et moi qui revient de la cuisine jeter un œil sur mon pc que je n’éteins jamais sauf lorsque je suis en voyage, je lui reproche même de s'inspirer chez les rivaux de sa maman, c'est pas juste alors de manger mes plats, lol, quoiqu'il en soit, je reste très traditionnelle et je suis au fait des nouveautés grâce à mes enfants, j'aime ton post , bisou !!
Répondre
D
Non je ne connais pas, et je n'ai pas Netflix..mais j'aime bien regarder certaines séries quand j'en ai le temps
Bises
Répondre
P
Oups, Netflix et tutti, c'est pas pour moi...
Je suis de la vieille école....
La télé pour regarder les films sur les différentes chaînes et le téléphone pour téléphoner. Ha et le PC pour envoyer des mails.....
Bizz
Répondre
C
Je ne regarde pas de manga mais je suis accro à netflix, j'adore les séries historiques je peux passer la moitié de la nuit à les regarder malgré de nombreux anachronismes dans certaines.
Répondre
N
Alors moi je regarde très très peu la télé Netflix est pourtant dispo chez moi mais cela ne me tente pas, je préfère lire
bisous
Répondre
B
je dois être un extra-terrestre.. je ne suis pas abonné à Netflix
Répondre