Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

4 articles avec trouve dans la presse

Le parmesan endommagé par le séisme en Italie

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Le tremblement de terre qui a récemment frappé la région de Bologne a eu aussi des répercussions sur l’économie italienne : tout particulièrement, les bâtiments servant à l’affinage du parmesan ont été très touchés. Je vous reporte les chiffres et les infos publiés sur le journal La Repubblica ce week-end (article consultable ici) :

D'abord, il faut savoir qu'on a tout de même réussi à récupérer 12 millions de kilos qui sont vendus dans le cadre d’une grosse opération de solidarité pour soutenir la filière … Ceci est d’autant plus important que l’économie italienne ne va pas très fort en ce moment.

Bilan du désastre : 13 établissements où a lieu l’affinage ont été endommagés ce qui signifie que le parmesan qui y était contenu ne pourra pas arriver à parfaite « maturité ». On estime que cela concerne environ la moitié des fromages stockés ! Il s’agit d’une perte énorme étant donné que les dégâts ont eu lieu dans les endroits qui donnaient 10% de la production nationale. Certes, on peut toujours se rabattre en produisant du « fromage fondu » avec les bouts de fromage abimés… mais la perte économique reste très conséquente.

112858818-42b515d3-fe46-43b6-a23d-66d821c89b3d.jpg
Source : journal La Repubblica

A savoir : le séisme a aussi eu des répercussions sur la production de vinaigre balsamique. Des tonneaux où le vinaigre reposait depuis 12 ans sont désormais définitivement perdus.

Publié dans Trouvé dans la presse

Partager cet article

Repost 0

Braille Burgers

Publié le par Messergaster

Grâce à une amie qui vient de poster une photo de ces hamburgers sur son mur facebook, j'ai le sujet pour mon article du jour.

En effet, l'agence Metropolitan Republic a suggeré à une chaîne de fast food nommée "Wimpy" de se servir des graines de sésame des buns pour faire apparaître un message en braille sur les hamburgers.

Immagine-copie-4.png

2-copie-5.png

Vous trouverez plus d'infos ici (avec notamment une vidéo qui donne plus d'explications sur l'initiative).  

Moi je trouve que c'est vraiment une bonne idée, et vous?

Publié dans Trouvé dans la presse

Partager cet article

Repost 0

Les adolescentes et l'alcool

Publié le par Messergaster

Sur La Repubblica du 20 août 20111, il y avait un article intitulé "Alcool, pari opportunità, adesso le donne bevono come i maschi" ("Alcool, égalité des chances, à présent les femmes boivent comme les hommes") avec un sous-titre qui récitait “In Italia, raddoppiato il consumo di birra”(« En Italie, la consommation de bière a doublé »).
Mais finalement, il s’agissait d’un titre assez mal choisi car même si l’article constatait qu’un nombre toujours croissant de femmes boivent habituellement de la bière ou du vin, ce que le journaliste voulait démontrer en réalité c’était que toujours plus d’adolescentes ont l’habitude de se « bourrer la gueule ».

Je vous rapporte les données mentionnées, pour que vous puissiez vous faire une idée du contenu de l’article (consultable ici, mais vous ne pourrez pas y voir les tableaux que j'ai recopiés) :

  1993 2010
Bière 12%  21%
Digestifs 5% 11%
Alcools forts 2%  5 %
Vin  37%  31%

L’augmentation de la consommation d’alcool chez les femmes (l’article ne précise pas si c’est en Italie ou pas qu’ont été établies ces statistiques).

En chiffres :

12 ans : l’âge moyen auquel débute la consommation d’alcool (oui, moi c’était 11 ans, sous surveillance de mes parents)
8,6% : les jeunes filles qui ont déjà essayé le binge drinking
6,8% : les jeunes filles considérées à « risque alcool » (le journal ne précise pas ce qu’il entend par ce terme) parmi les 18-24 ans en Italie (le taux est de 14,6% en Europe)
9/10 personnes consomment de la bière le samedi soir en discothèque.

Les Italiens et l’alcool :

Consommateurs réguliers : Hommes : 58,5% Femmes : 41, 5%
Consommateurs occasionnels : Hommes : 49, 8%  Femmes : 50,2%
Italien sur 5 ne boit jamais.

Combien d'alcool pouvons-nous tolérer ?

Cas 1 : une femme de 45kg (en bref une adolescente) qui n’a pas dîné peut supporter une bière légère et un apéritif alcoolisé. L’alcoolémie attendue sera de 0,88g/L
Cas 2 : une femme de 60kg qui a dîné peut aller jusqu’à l’équivalent de 2 alcools forts (60°), ce qui donne une alcoolémie de 0,60g/L
Cas 3 : Un homme de 75kg qui n’a pas dîné peut aller jusqu’à deux bières bien alcoolisées (13-14°), ce qui donne une alcoolémie de 0,82g/L
Cas 4 : un homme de 55kg qui n’a pas dîné peut prendre une bière double malt et un alcool assez fort (54°), ce qui donne une alcoolémie de 1, 07g/L.

(ce qui m’énerve de ces articles-là, c’est que certes on déplore que ces jeunes filles boivent sans modération, d’autant plus qu’une femme supporte moins bien l’alcool qu’un homme, mais je trouve qu’au lieu de pointer du doigt le phénomène chez les filles, on devrait déplorer le binge drinking tout court – aussi bien chez les hommes que chez les femmes : ce n’est pas parce que ça fait plus de mal aux femmes, que ça fait du bien aux hommes…)

L’article essayait sinon de comprendre pourquoi le phénomène du binge drinking prenait autant d’ampleur et une des causes proposées était que, grâce à l'alcool, les jeunes filles se sentaient plus déshinibées et moins timides dans le cadre de la séduction.
Ce que je me demande moi c'est : et les parents ils font quoi ? Mes parents ont été les premiers à me faire boire du vin et de la bière et ils m'ont appris à boire l'alcool avec modération. Certes, en grandissant, ça peut m'être arrivé, lors des soirées, de boire un peu trop… mais franchement jamais rien de bien méchant non plus.

C'est grâce à mes parents que j'ai appris à apprécier les vins italiens, par exemple... (mais en les buvant avec modération !).

C'est grâce à mes parents que j'ai appris à apprécier les vins italiens, par exemple... (mais en les buvant avec modération !).

Et autre question que je me pose : le binge drinking est-il vraiment un phénomène nouveau ? Peut-être que ça a toujours existé, sauf qu'on en parlait moins...
Mais s'il s'agit rééllement d'un phénomène nouveau, alors je ne peux m'empêcher de me dire que le binge drinking n'est que la partie émergée de l'iceberg. Certes boire de cette façon est effrayant... mais je trouve bien plus effrayant qu'autant de jeunes considèrent l'alcool (ou la drogue) comme une échappatoire, comme un moyen de fuir leurs problèmes. Il y a un net malaise parmi les jeunes : il faudrait peut-être essayer de comprendre pourquoi.

                                                                      
1Je m'excuse, j'aurais dû publier plus tôt cet article, mais quand j'ai aperçu, l'autre jour, l'article sur le "spécial obésité" de The Lancet, j'ai préféré remettre à une date ultérieure la publication de ce billet-ci. Alors, oui, cet article de La Repubblica est vieux d'une semaine... mais je pense que les chiffres n'ont pas changé entre temps.

Publié dans Trouvé dans la presse

Partager cet article

Repost 0

Spécial consacré à l'obésité par "The Lancet"

Publié le par Messergaster

(Clancy Wiggum, personnage des Simpsons)

(Clancy Wiggum, personnage des Simpsons)

Sur La Repubblica, aujourd’hui, j’ai trouvé un article qui faisait part de la dernière étude menée par la revue The Lancet (THE revue médicale) qui, cette semaine, consacre un « spécial » au problème de l‘obésité (cliquez ici, pour plus d'infos:).

Je vous rapporte rapidement le contenu de l'article de La Repubblica (consultable ici) :

Déjà le titre : « La planète est obèse, seule l’Asie est épargnée – 1, 5 milliards de personnes en surpoids dans le monde » ("Il pianeta è obeso, si salva solo l’Asia – Sovrappesso 1,5 miliardi di persone").

Le chapeau nous apprend que l’obésité a augmenté surtout parmi les populations les moins favorisés à cause de la junkfood. En Europe, seuls les Pays Bas se sauvent et, sinon, la palme de la région la plus obèse revient à l’Océanie (en particulier les îles Tonga, Nauru et Cook).

Voici les autres chiffres qui se dégagent de l’article :

1, 5 miliards de personnes en surpoids + un demi milliard d’obèses dans le monde
170 millions d’enfants sont obèses ou en surpoids
- En Asie, la Chine et le Japon sont relativement épargnés et en Europe, ce sont les Pays Bas qui sont les plus maigres – notamment grâce au fait qu’ils se déplacent au bicyclette
- Le problème est particulièrement diffusé parmi les pauvres qui n’ont pas les moyens de se nourrir de façon saine et se tournent donc vers la junkfood
- Si on compare les chiffres qui concernent les femmes, on a une belle idée du problème :

Pays Proportion d'obèses parmi les femmes
Japon et Chine 1 femme sur 20
Pays-Bas 1 femme sur 10
Grande Bretagne et Australie 1 femme sur 4
USA 1 femme sur 3
Iles Tonga 7 femmes sur 10

 

- Selon Kevin Hall du National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, il suffirait d’ingérer 250kcal en moins par jour (l’équivalent d’un snack au chocolat) pour perdre 13 kg en 3 ans (ça me semble un peu énorme quand même comme perte de poids...)
- En Italie : plus d'un tiers de la population est en surpoids (35,5%) alors qu’une personne sur 10 est obèse. Ce qui signifie que 45,4% de la population adulte a un poids hors norme. Pour ce qui concerne les enfants, 34% sont gros. Plus précisément ça donne pour les enfants ayant entre 8 et 9 ans :

En surpoids Obèses
22,9% 11,1%

Voici donc des chiffres qui font réfléchir...

Publié dans Trouvé dans la presse

Partager cet article

Repost 0