Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

96 articles avec recettes sucrees

Un chocolat chaud dense et onctueux

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Les feuilles tombent, le froid commence et, depuis qu'on a changé l'heure, la nuit tombe plus tôt. Oui, l'arrivée de l'hiver est toujours assez traumatisante. Cependant cette saison a aussi du bon... car quoi de mieux que siroter une bonne tasse de chocolat chaud alors que dehors soufle un vent glacial ?

Voici donc ma recette pour un  chocolat chaud dense et onctueux :
Pour 1 tasse :

- 250 mL de lait (entier c'est mieux)
- 1 carré de chocolat noir
- 1 bonne cuillère à soupe de cacao amer en poudre
- 1 bonne cuillère à soupe de farine ou de maizena
- sucre (facultatif).

SDC12988.png

Commencez par faire chauffer le lait à feu doux avec le cacao, le chocolat noir et la farine (tamisez-la de préférence). Tournez assez régulièrement jusqu'à ce que le lait arrive à ébullition. Faites mijotter ainsi quelques minutes (sans arrêter de tourner !), puis éteignez le gaz.
Au moment de verser le chocolat dans votre tasse, munissez vous d'une passette pour ôter les éventuels grumeaux de farine qui ne se seraient pas dissous dans le lait.
Il ne vous reste plus qu'à ajoutez um morceau de sucre et à déguster.

Notes :

- Vous pouvez aussi ajouter d'autres arômes comme la cannelle, la vanille et, pourquoi pas, même du piment... Vous obtiendrez ainsi un chocolat chaud bien épicé.
- Les plus gourmands, pourront ajouter aussi un peu de crême fraîche pour rendre leur tasse de chocolat encore plus irrésistible
- Mon petit péché mignon à moi : couper des petit morceaux de pain, les jetter dans ma tasse de chocolat et les sapoudrer de sucre. Ensuite je pars les récupérer à l'aide de ma cuillère : un goûter campagnard qui est là pour rappeler que les choses les plus simples sont souvent les meilleures.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Crème caramel

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Aujourd’hui, une recette que je pensais publier peu après l’ouverture de ce blog… et qui en fait a traîné pendant plus d'un an dans mes archives.
Ah la crème caramel : un de mes desserts préférés. Je ne résiste pas à son petit goût sucré, à sa texture fondante, à sa fraîcheur... Même le démoulage m’amuse : ça me rappelle quand j’étais petite et que je m’aidais du seau pour faire des pâtés de sable !

Voici donc la recette (pour environ 8 personnes) :

SDC10249.png

- 150g de sucre + 150g supplémentaires pour le caramel
- 1 sachet de sucre vanillé
- 7 œufs moyens (ou 6 gros)
- 750 mL de lait entier
-  facultatif : 3 cuillères de porto ou de pineau des Charentes

Phase 1 : Dans un saladier, battre tous les œufs en omelette. Ajouter le lait (et le porto, si vous en mettez) en mélangeant bien. Ajoutez doucement 150g de sucre et le sucre vanillé en vous assurant de bien tout faire dissoudre dans le liquide. Filtrez ensuite cette mixture dans un chinois.
Phase 2 : A part, dans une petite casserole, mettez les 150g de sucre restant, une cuillère à soupe d’eau et quelques gouttes de jus de citron. Faites chauffer la casserole à feu très doux pour faire fondre le sucre et ainsi obtenir le caramel. Tournez sans cesse jusqu’à ce que le caramel devienne couleur acajou. Versez alors le caramel dans le moule (ou les ramequins individuels) en vous dépêchant pour bien le répartir de façon uniforme (essayez de recouvrir les parois aussi, si vous y arrivez).
Phase 3 : Versez le mélange lait-œufs-sucre dans le moule et posez ce dernier dans un grand plat à four contenant de l’eau chaude (l’eau chaude doit plus ou moins arriver à la moitié du moule). Faites cuire 45 minutes à 180°C (mais surveillez, ça dépend des fours, du type de moule choisi…). La crème est cuite lorsque, si vous la piquez avec un couteau, la lame ressort propre.
Phase 4 : Faites refroidir. Puis mettez les crèmes au frigo pendant au moins 4 heures (moi je laisse en général toute une nuit). Pour démouler les crèmes, passez la lame d’un couteau le long des parois, posez une assiette au dessus du moule, et retournez le tout d’un geste rapide sur une grande assiette.

Notes :

- Je trouve que les ramequins individuels se prêtent particulièrement bien à cette recette… Mais le moule couronne donne aussi un très beau résultat, régressif à souhait.
- Je trouve que c’est un dessert parfait à proposer après un dîner copieux : c’est frais, pas trop lourd…

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau carotte - amande amère

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Dernièrement, je dois avouer que je n’ai pas beaucoup fait la cuisine entre le fait que j’ai passé mon temps dans les restaurants pour me trouver un boulot (articles à suivre !) et que manger à l'extérieur à Berlin est vraiment bon marché. Mais je suis bel et bien décidée à reprendre les bonnes habitudes ! J’ai donc utilisé l'excuse qu’une amie venait chez moi à midi pour me mettre derrière les fourneaux... et réaliser, par exemple, ce gâteau à la carotte en guise de dessert.

SDC12993
(Mais qui est donc le gourmand qui est passé par là?)

Voici donc la recette (pour un moule à manqué) :

- 4 carottes
- 3 œufs
- 300g de sucre
- un sachet de sucre vanillé
- 300g de farine
- un sachet de levure
- un verre à moutarde rempli aux ¾ d’huile
- 2-3 cuillères d’arôme "amande amère"

Commencez par râper les carottes (vous pouvez aussi les mixez si vous préférez).
Dans un autre saladier, battez les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le verre d’huile en l’incorporant bien à la pâte. Ajoutez ensuite la farine tamisée avec la levure. Enfin, ajoutez les carottes râpées et l’arôme « amande amère ».
Faites cuire au four à 150°C pendant 1h 30 (mais comme toujours, cela dépend des fours…)

Notes :

- J’ai déjà réalisé ce gâteau en remplaçant l’arôme "amande amère", par de l’arôme "fleur d’oranger". C’est très bon aussi.
- Vous pouvez aussi mettre de l'amande en poudre à la place de l'arôme. Mais dans ce cas, pensez à réduire la quantité de farine !!!
- Il s’agit d’un assez « gros » gâteau : les plus gourmands pourront donc aisément le couper en deux dans le sens de la longueur pour le fourrer avec de la marmelade d'orange.  

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Pâte à crêpes sans balance

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...L'autre jour, il faisait vraiment froid et gris... et j'ai été prise d'une envie irrésistible de crêpes : j'en ai fait aussi bien des sucrées que des salées. Puis, avant de sortir de chez moi, j'ai dit à mes colocs qu'ils pouvaient se servir... Eh bien, en rentrant quelques heures après, l'assiette était vide ! J'étais contente !
J'ai repris une recette que j'avais trouvée jadis sur
Marmitton (cliquez ici).

SDC12937.JPG

Voici donc la recette (pour environ 8 crêpes) :

 - 6 cuillères à soupe bombées de farine 
- 2 verres de lait (les verres à mourtarde sont parfaits)  
- 2 oeufs
- 1 cuillère à soupe de beurre fondu (ou d'huile) 
- un peu de sel
- facultatif : arôme vanille, fleur d'oranger..

Faire un puits avec la farine et le sel. Ajoutez un verre de lait en évitant de faire des grumeaux. A part, dans une assiette creuse, battez en omelette les deux oeufs et ajoutez- les au mélange farine-lait en tournant bien. Enfin, ajoutez le 2e verre de lait. Faites reposer 1 h.
Une fois ce laps de temps écoulé, faites chauffer une poele : graissez-la en vous aidant d'un papier absorbant trempé d'huile et versez une petite louche de pâte. Faites cuire la crêpe des deux côtés et répétez l'opération jusqu'à vider le saladier.

Notes :

- Vous êtes pressé ? utilisez du lait chaud : vous n'aurez pas besoin de laisser reposer la pâte une heure avant de faire cuire les crêpes.
- Il s'agit là d'une pâte très basique qu'il n'appartient qu'à vous de rendre plus "funky" en rajoutant toute sorte d'arômes ou du cacao en poudre ou que sais-je encore.
- Voici là une recette très pratique car elle permet de se préparer à manger sans besoin de balance ou de verre mesureur ! Elle est donc particulièrement adaptée aux étudiants qui n'ont pas des tonnes de matériel dans leur cuisine.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Tarte aux pêches

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...L'automne ne va pas tarder à arriver : il faut donc se dépêcher de préparer les derniers desserts à base de fruits jaunes... Une belle tarte aux pêches, ça vous dit ?

SDC12554.JPG
(Un gros gros plan sur la tarte : comme vous pouvez le remarquer, les fruits sont bien caramélisés !)

Voici donc la recette :

-250g de farine
-125g de beurre salé mou, coupé en morceaux
-1/2 verre d’eau tiède
- 5-6 pêches jaunes (tout dépend de la grosseur)
- 5 cuillères à soupe de sucre de canne

Phase 1 
Pour préparer votre pâte brisée, commencez par faire un puits avec la farine. Au centre, mettre le beurre et le demi verre d’eau : travaillez vite la pâte et laissez-la ensuite reposer une heure ; enfin, étalez la pâte dans un moule à tarte.

Phase 2
Epluchez et coupez les pêches en lamelles assez grosses. Faites-les revenir cinq minutes dans une poele avec le sucre de canne et un peu de beurre.
Disposez ensuite les morceaux de fruits sur le fond de tarte (les plus gourmands saupoudreront les pêches avec encore un peu de sucre de canne...). Faites cuire pendant 45 minutes à 200°C (comme toujours, cela dépend des fours : vérifiez régulièrement la cuisson !)

Notes :

- Bien entendu, si vous êtes pressés, vous pouvez prendre une pâte brisée toute prête du commerce.
- Avec de la pâte feuilletée, c'est excellent aussi. Par contre je déconseille la pâte sablée car l'intérêt de la recette que je vous propose réside dans le petit goût salé du fond de tarte qui créé un contraste avec celui sucré/acide des pêches : or en optant pour la pâte sablée, vous risquez de perdre cet aspect.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau aux pêches

Publié le par Messergaster

L’autre jour, j’ai acheté un plateau de pêches au marché. Elles étaient un peu abimées (d'où leur prix réduit) mais tout à fait convenables pour être mis à l’honneur en pâtisserie – d’autant, plus que ça faisait depuis bien un mois que j’avais envie d’un gâteau aux pêches.
Pour la recette, je me suis inspirée d’un cake qui apparaît sur le blog « Délectation culinaire » de Doudoute (cliquez ici). Je me rends très souvent sur ce blog : c’est « the » référence incontournable si vous voulez faire un cake ! J’ai apporté quelques modifications à la recette de base (j’ai changé les fruits et j’ai pris un moule à manqué au lieu d’un moule à cake), mais grosso modo la recette n’a pas trop changé.

Voici donc la recette :

- plusieurs pêches (je dois bien en avoir mis 6)
- 2 œufs
120g 150g de sucre
- 2 verres et demi de lait entier
- 150g de farine
- le jus d’un citron
- ½ sachet de levure chimique

SDC12557.JPG
(Les mystères de la physique : les fruits ont remonté à la surface...)

Dans un saladier, mélangez le lait et les œufs. Ajoutez le sucre en le faisant bien dissoudre. Incorporez ensuite la farine tamisée avec la levure (je me suis aidée du mixer pour éliminer les grumeaux).
Epluchez et découpez en petits morceaux les pêches et intégrez-les à la pâte. Terminez en ajoutant le jus de citron.
Faites cuire 50 minutes à 150°C puis une heure à 180°C.

Notes :

- Je n’avais plus de sucre vanillé, sinon j’en aurais mis !!!
-Vous pouvez saupoudrer votre gâteau avec un peu de sucre glace pour le rendre encore plus gourmand.
- C’est un cake à la consistance bien humide, au goût bien fruité et sans beurre… elle est belle la vie, non ?

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Muffins à la chicorée

Publié le par Messergaster

Il y a quelques temps, une de mes amies m’avait invitée à un apéro pour fêter une bonne nouvelle qu’elle venait de recevoir. J’avais envie de ramener un petit quelque chose et j'en ai donc profité pour expérimenter une recette qui trottait dans ma tête depuis quelques temps : un gâteau à base de chicorée.
En effet, malgré ses origines italiennes, Messer Gaster ne dédaigne pas une tasse de lait à la chicorée, quand elle a besoin de douceur pour commencer sa journée... au point qu'elle a fini par se dire :  pourquoi donc ne pas réaliser un gâteau avec cette poudre ? J'espérais retrouver le même petit goût irrésistible dans la pâte – et je n’ai pas été déçue.

 Voici donc la recette (pour environ 15 muffins) :

SDC12393.png

(Je précise que la base de la recette est celle du gâteau au yaourt. Ainsi, pour les doses, récupérez le pot de yaourt que vous aurez utilisé. Après l’avoir lavé, ce sera votre « verre mesureur »)

- 1 pot de 125g de yaourt nature
- 2 pots de farine
-1 demi-sachet de levure
-2 pots de sucre
-1 sachet de sucre vanillé
-1 demi-pot d’huile de tournesol ou de colza
-3 œufs
- 2-3 cuillères à soupe de chicorée

Versez le contenu du pot de yaourt dans un saladier, ajoutez le sucre et le sucre vanillée et mélangez bien. Versez alors l’huile et les œufs un par un. Ajoutez ensuite la farine tamisée avec la levure. Enfin ajoutez la chicorée.
Versez la pâte dans les moules à muffins et faites cuire au four à 180°C pendant 1h-1h15.

Notes :

-  Le goût de ces petits muffins oscillait entre une saveur de caramel et  un soupçon de café. Délicieux !
- Avec ces quantités, vous pouvez aussi choisir de verser votre pâte dans un moule à cake, si vous préférez.
-L’accompagnement idéal ? un petit expresso encore fumant.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Moelleux aux noisettes et au miel de châtaignier

Publié le par Messergaster

Hier, une belle journée agitée comme je les aime : une amie vient à manger à midi, une autre débarque à l'appart vers 16h pour prendre la relève dans la coloc’... j’avais donc décidé de réaliser un petit quelque chose en pâtisserie. J’ai finalement déniché une recette qui avait l'air très appétissante sur 750g (cliquez ici) mais, comme je n'avais pas de noix,  j'ai mis de la noisette à la place.
Et bien, le verdict est simple : une tuerie ! Ces moelleux sont un pur délice !! A refaire, à refaire !

SDC12439.png

Voici donc la recette (pour une douzaine de muffins) :

- 3oeufs
- 60 g de sucre cassonade
- 2 cuillères à soupe de miel de châtaignier
- 60g de farine
- 60 g de noisettes en poudre
- ½ sachet de levure
- 80g de beurre pommade (salé c’est mieux)

Séparez le blanc du jaune des oeufs. Mettez les blancs de côté.
Battez les jaunes avec la cassonade. Ajoutez le beurre et le miel en mélangeant bien. Incorporez ensuite les noisettes, puis la farine tamisée avec la levure. Montez les blancs en neige et intégrez-les délicatement au mélange.
Faites cuire 30-40 minutes à 150°C (mais comme toujours, ça dépend des fours…).

Notes :

- Accompagnez ces petits moelleux d’un verre de lait ou d’un café pas trop corsé
- Le parfum du miel
 est discret mais très présent : c’est ce qui rend ces douceurs purement irrésistibles !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau au yaourt et aux pommes

Publié le par Messergaster

Quand je suis invitée quelque part et que je dois préparer rapidement un dessert, je fais toujours un gâteau au yaourt puisqu'il n'y a pas besoin d'attendre que le beurre soit ramolli en raison du fait qu'on met un demi pot d'huile à la place. Mais si j'aime bien le gâteau au yaourt "traditionel", je l'aime encore mieux agrémenté de toutes sortes d'ingrédients - comme les pommes, par exemple (surtout que je raffole des desserts à base de pomme !).

SDC12270

Voici donc la recette (pour un moule à cake) :

- 1 pot de yaourt (125g) (mettez de côté ce pot et lavez-le : il vous permettra de doser les autres ingrédients)
- 2 pots de sucre
- 2 pots de farine
- 1 demi-pot d'huile
- 1 demi-sachet de levure
- 1 sachet de sucre vanillé
- 3 oeufs
- 3 pommes (ou 2 grosses).

Versez le contenu du pot de yaourt dans un saladier. Ajoutez les oeufs entiers un par un, puis le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez l'huile, puis incorporez  la farine tamisée. Ajoutez enfin les pommes que vous aurez auparavant épluchées et découpées en petits morceaux.
Faites cuire 1h15 à 180°C (comme toujours surveillez : tout dépend de votre four).

Notes :

- Moi je conseille de prendre un yaourt parfumé à la pêche ou à l'abricot au lieu d'un yaourt nature : ça donne un arôme délicieux au gâteau... essayer pour croire !
- Vous pouvez aussi ajouter de la cannelle : j'ai déjà testé et je peux dire que cette épice est tout à fait adaptée à ce dessert.
- Quant à la boisson d'accompagnement, je recommande un thé : un thé vert nature bien fumant...

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteaux roses (pomme - betterave)

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...SDC12273.png

Pour 12 petits gâteaux :

-2 pommes
-130g de betterave cuite
-2 œufs
-10 cuillères à soupe de sirop d’érable
-1 sachet de sucre vanillé (ingrédient non indiqué dans la recette d'origine)
-100g de farine
-25g de maïzena
-1/2 sachet de levure

Mixer d’abord les pommes puis les betterave et versez ces purées dans un saladier. Ajoutez les œufs, le sucre et le sucre vanillé. Incorporez ensuite la farine tamisée avec la maïzena et la levure en mélangeant bien.
Versez dans les moules individuels et faites cuire 30-45 minutes (surveillez ! ça dépend des fours !) à 180°C.

Notes :

- Mon entourage a été surpris par la couleur rose de ces petits gâteaux mais m’a adressé beaucoup de compliments (d’ailleurs c’est pour ça que je me dépêche de publier la recette : une amie tient à ce que je lui file la recette !). De mon côté, au départ j’ai trouvé que ça sentait encore légèrement trop la betterave et comme je n’aime pas ça… cependant, c’était parce que j’avais goûté ces gâteaux encore chauds : j’ai refait un essai une fois froids, et cette fois-ci je dois dire qu’ils ne m’ont pas déplu
- L’amie que j’évoquais plus haut trouve que la prochaine fois je devrais glisser de véritables morceaux de pomme à l’intérieur de la pâte…
- Enfin, nous étions toutes les deux d’accord pour dire qu’il manquait un petit quelque chose pour rendre ces gâteaux irrésistibles. Après moult réflexions, je pense qu’avec une cuillère à café de cannelle, ça devrait le faire !

Pour la petite histoire : j’adapte là à ma sauce l’une des recettes du livre Desserts sans sucre  que j’ai gagné grâce à Isa-Marie en participant au jeu qu’elle organisait sur son blog "Grelinette et Cassolettes" (ici).

images-copie-1.jpg

Vous y trouverez une petite intro qui rappelle tous les édulcorants alternatifs au sucre (sirop d’érable, miel, stévia…) : gérer nos calories devient ainsi tellement plus simple ! (un de mes petits gâteaux contient 135 kcal, par exemple). Les recettes proposées sont vraiment variées et adaptées à toutes les saisons. Un livre bien sympa que je suis bien contente d’avoir gagné : merci encore Isa-Marie !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Biscuits sablés

Publié le par Messergaster

Depuis quelques temps, j'avais une envie folle de biscuits pour accompagner mon café. Je recherchais quelque chose de simple mais de réconfortant : une douceur tout en finesse pour sublimer une belle pause gourmande. Finalement, je me suis donc tournée vers les classiques : des petits sablés parfumés à la vanille qui ont fait l'unanimité chez moi.

SDC12213.png

Voici donc la recette :

- 1 oeuf
- 125g de sucre de canne
- 1 sachet de sucre vanillé
- 125g de beurre demi-sel en pommade
- 250g de farine
-1/2 sachet de levure chimique

Mélangez l'oeuf, le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez la farine d'un seul coup et pétrissez bien pour obtenir un mélange "sableux". Enfin, incorporez le beurre coupé en morceaux à la pâte. Laissez reposer 1h au frigo.
Une fois le temps d'attente écoulé, étendez votre pâte (elle doit faire 0,5 cm d'épaisseur) et découpez vos biscuits à l'aide d'un emporte-pièce.
Faites cuire à 200 °C pendant une dizaine de minutes (sortez-les du four dès qu'ils sont dorés, n'attendez pas davantage !).

Notes :

- Délicieux avec un café au lait, ces petits biscuits se dévorent tous seuls aussi ! Une fois que vous avez commencé, difficile de vous arrêter !
- Il s'agit là d'une recette bien basique : libre à votre créativité de remplacer, par exemple, la vanille par la cannelle ou bien de napper vos biscuits d'un glaçage.
- Conservés dans une boîte en fer, ces biscuits gardent longtemps leur "croquant"... mais ils ont tendance à ne pas faire long feu, en réalité !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Riz au lait parfumé au miel

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Aujourd’hui un dessert mythique et simplissime à faire : le riz au lait. Quand je pense qu’il fut un temps où je détestais ça, considérant que le riz ne se mangeait qu’en version salée ! (Pour la petite histoire : tout  a changé, il y a bien un an, un jour où l'une de mes colocs m’avait proposé un pot de riz au lait marque « La Laitière ». Avec extrême surprise, j’avais ainsi découvert que c’était un pur délice et c’est pourquoi j’avais décidé que je réaliserai carrément cette recette moi-même un jour – étant donné que je préfère toujours prendre mes distances de l’industrie agroalimentaire…)

Bref, voici la recette (pour 4 personnes) :

- 100g de riz rond (moi j’ai pris du arborio...)
- 3/4L de lait entier
- 3 cuillères à soupe de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- du miel

SDC11585.JPG

Commencez par faire bouillir le lait avec le sucre et le sucre vanillé. Baissez ensuite le feu et ajoutez le riz. Faites cuire pendant au moins 30-40 minutes (j’avoue que je ne me rappelle plus très bien du temps de cuisson, donc vérifiez). N’oubliez pas de tourner régulièrement pour éviter que le riz n’attache.
Versez ensuite le riz dans les ramequins et faites refroidir. Servez en accompagnant avec du miel.

Notes :

- Je n’ai pas mis de crème fraîche cette fois-ci. N’hésitez donc pas à en rajouter si vous préférez quelque chose de plus crémeux.
- Certains ajoutent un zeste de citron, d’autres des épices comme la cannelle… Personnellement, je préfère laisser dominer la vanille.
- Dans la recette, je n’ai mis que trois cuillères de sucre étant donné que je mange mon riz au lait avec du miel, mais si vous préférez le riz au lait « nature », ajoutez 2 cuillères de sucre en plus alors.
- Pour ce qui concerne le choix du miel, tout dépend des goûts de chacun, comme toujours. De mon côté je craque toujours pour le même : celui de châtaignier...

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Schiacciata alla fiorentina

Publié le par Messergaster

Avertissement :

Non seulement cette recette vient « casser » la série d’articles dédiés aux spécialités espagnoles mais, en plus, elle aurait dû être publiée pendant le Carnaval et non pas pendant le Carême ! En effet, en février, en Toscane, on trouve cette « schiacciata alla fiorentina »... et comme ça faisait cinq ans que je n'en avais pas mangée (puisque je ne vis plus en Italie), j’en ai eu récemment une envie folle. J’avais envisagé de stocker la recette dans mes archives.. mais je me suis dite que si j’attendais février 2013 pour la partager, j’aurais certainement eu d’autres articles à publier entre temps !

brioche.png

Voici donc la recette :

Pour un moule rectangulaire (la forme est importante !) :

-100g de beurre demi-sel
-400g de farine
-125g de sucre
-1 sachet de sucre vanillé
-3 œufs + 1
-de la cannelle
-un sachet de levure de boulanger
-1 verre de lait entier tiède
-1 orange non traitée
-du sucre glace

Dans une terrine, mélangez la farine, le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez les œufs un par un, le beurre fondu, le lait tiède, la cannelle, le jus d’orange ainsi que les zestes râpés. Ajoutez enfin la levure et pétrissez bien.
Laissez lever au moins deux heures sous un torchon (moi j’ai laissé gonfler toute la nuit), puis pétrissez la pâte une deuxième fois : versez la pâte dans un moule et laissez lever la pâte encore deux heures (au moins) sous un torchon.
Dans une terrine battez un œuf en omelette et diluez-le avec un peu d’eau : puis nappez la surface de la brioche avec cette mixture. Faites cuire au four pendant 15 minutes à 55°C, puis 30 minutes à 180°C.
Une fois la brioche cuite, saupoudrez de sucre glace.


SDC11853.JPG

Notes :

- Si on veut vraiment réaliser une « schiacciata alla fiorentina » dans les règles de l'art, alors il faudrait aussi que vous vous procuriez un pochoir en forme de fleur de lys, le symbole de la ville de Florence : de cette façon, lorsque vous saupoudrerez le gâteau avec le sucre glace, la partie couverte par le pochoir (restée marron-dorée comme la croûte de la brioche) pourra ressortir.
- Vous pouvez essayer d’ajouter une cuillère à soupe d’arôme fleur d’oranger, mais n’en n’abusez pas : vous risquez de ne plus sentir le parfum de l’orange.
- C’est une brioche idéale pour le petit déjeuner : avec un simple voile de confiture de myrtille, c’est parfait !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Flans au potiron

Publié le par Messergaster

Je voulais préparer un gâteau pour ce soir puisqu'on on devait se retrouver avec quelques amis. Après moult hésitations, j'avais pensé faire un brownie… mais j’avais des bons à écouler à mon supermarché pour acheter des fruits et légumes. En général, j’achète ces denrées au marché car je trouve que les produits ont plus de goût, sont plus frais.. Mais allez, pour une fois…

Je vois alors du potiron et je me dis que ça fait bien un an que je n’ai pas réalisé mes petits flans ! En effet, l’an passé, j’avais trouvé cette recette sur ce site-ci (cliquez pour voir) et j’avais adoré. Je partage donc la recette (que j’ai légèrement modifiée ) avec vous.

SDC11557.png

Ingrédients (pour 8 personnes) :

-600g de potiron
-200g de sucre
-4 œufs
-75g de beurre fondu
-200g de farine
-1 sachet de levure
-du sucre glace
-2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
-1 citron

Commencez par faire cuire 10 minutes dans l’eau bouillante le potiron que vous aurez coupé auparavant en dés après l’avoir épluché. Passez-le ensuite au mixer et versez cette purée dans un saladier. Ajoutez le sucre et le sucre vanillé.
Incorporez ensuite la farine tamisée avec la levure en fouettant pour éviter les grumeaux.
Ajoutez le beurre fondu, puis les œufs un par un. Ajoutez enfin le jus de citron et la fleur d’oranger.
Faites cuire à 180°c pendant 40-50 minutes (la recette de base disait 20 minutes… voyez en fonction de votre four, de vos moules…). Une fois les muffins sortis du four, saupoudrez de sucre glace.

Notes :

- Moi je conseille les moules individuels : muffins, madeleines, cannelés.. prenez le moule qui vous arrange, mais évitez les gros moules style « cake » ou « moule à manqué » car la consistance « flan » est plus adaptée pour des gâteaux format "mignon".
- Avec ces gâteaux non seulement vous consommez l'une des 5 portions de fruits et légumes requises par les nutritionnistes, mais vous pouvez surtout vous faire plaisir avec (relativement) peu de calories : il faut moins de 100g de beurre !
- Avec un thé ou un bon jus de fruit, c’est parfait !
- Conseil : ne ditez pas à votre entourage que ces flans contiennent du potiron ! Dites-leur juste « ils sont à la fleur d’oranger »… et une fois qu’ils se sont bien régalés, révélez la «surprenante vérité » !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Sablés aux noisettes

Publié le par Messergaster

Il y a un mois, à chaque fois que quelqu’un publiait une recette à base de noisettes sur son blog, je sauvegardais la page en question. En effet, j’avais une cinquantaine de noisettes à écouler.
Finalement – ironie du sort - c’est une recette de sablés aux noix que j’ai retenu… mais j’ai mis des noisettes à la place. Vous trouvez l’original : ici.

Voici donc la recette :

-300g de farine
-200g de beurre demi-sel en pommade
-50 noisettes moulues  (ou 100g de poudre de noisettes)
-125g de sucre
-1 sachet de sucre vanillé
-1/2 sachet de levure chimique
-2 cuillérées à soupe de cacao en poudre sucré style Nesquick
-1 oeuf
-Un peu de cannelle
-Un peu de noix de muscade

SAM_0149.JPG
(Oui, mes biscuits sont particulièrement "grands").

Commencez par moudre les noisettes si vous n’utilisez pas de poudre toute prête. Réservez.
Dans un saladier mélangez l’œuf, le sucre, et le sucre vanillé. Ajoutez ensuite les épices et le cacao. Ajoutez la farine d’un seul coup et travaillez de façon à obtenir un mélange « sableux ».
Enfin, ajoutez le beurre ramolli : mélangez bien.
Faites reposer la pâte une heure, puis étalez-la (environ 0,5cm d’épaisseur). Utilisez l’emporte-pièce que vous préférez pour découper vos biscuits. 
Faites cuire au four à 200°C pendant environ 15 minutes.

Notes :

-Bien entendu, essayez de choisir un emporte-pièce plus joli que le mien (moi c’est simple : j’ai utilisé un grand verre et un petit verre pour faire le trou au centre..).
-A la place du Nesquick, vous pouvez opter pour le cacao amer en poudre.. mais alors n'oubliez pas d'augmenter un tout petit peu la quantité de sucre dans la pâte.
-La cuisine dégage un parfum délicieux pendant que cuisent ces petits biscuits !
-A mon avis, trempés, ils perdent de leur saveur… mais après chacun ses goûts, comme toujours.
-Chez moi, ils ont eu un succès fou. Ma mère m'a dit : 
« Tes biscuits sont terribles ! Il faut surtout pas commencer : hier j'en ai mangé  6 d'un coup ! ».

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Muffins de pain rassis au chocolat

Publié le par Messergaster

(Le titre n'est pas super alléchant, j'avoue..)

Vous le savez : souvent, pour décider quoi cuisiner, je trouve l’inspiration en regardant quels aliments vont se perdre dans mon frigo ou dans mes placards. En effet, je déteste jetter de la nourriture et je pense qu’il y a vraiment moyen de se régaler en cuisinant les restes.
Ainsi, ça faisait depuis quelques temps que je mettais de côté des vieux morceaux tout durs de baguette - le but étant d’éviter que mes colocs ne les jettent sans pitié.
Et mercredi dernier, je me suis enfin décidée à « recycler » ce pain sec en préparant des muffins au chocolat.

SDC11508

Voici donc la recette :

-  l’équivalent d’une baguette de pain rassis
- 0,5 -1L de lait
- 200 g de sucre
- 160 g de farine
- 2 cuillérées de cacao amer en poudre
- 300-350g de chocolat pâtissier
- 5 oeufs
- facultatif: du sucre glace

A faire la veille, ou au moins 3 heures avant : Mettez les bouts de pain rassis dans un saladier. Ajoutez le lait (il doit grosso modo recouvrir le pain) et faites tremper jusqu’à ce que le pain devienne mou (mais pas en bouillie non plus). Pour accélérer les choses, vous pouvez faire chauffer votre lait auparavant.

Préparation : Faites fondre le chocolat noir au bain-marie et versez-le dans le saladier contenant la mixture pain+lait. Ajoutez ensuite le sucre, la farine, le cacao et enfin les œufs.
Versez la pâte dans les moules à muffins et faites cuire 30 minutes à 180°C.
Saupoudrez de sucre glace, si vous voulez.

Notes :

- On peut réaliser aussi cette recette en ne mettant que du cacao en poudre dans la pâte et en déposant un carré de chocolat noir au centre de chaque muffin : on obtient ainsi un cœur bien fondant (c’est ce que je ferai la prochaine fois… to be continued !).
- Si vous n’avez pas de moules à muffins, rien ne vous empêche d’opter pour le moule à cake ou le moule à manqué… Cependant, si vous avez le choix, je recommande la version muffin qui met en valeur la consistance vraiment très particulière de ce dessert.
- Envie d'autres recettes à base de pain rassis ? Essayez mon gratin aux épinards (cliquez ici) ou mon pain perdu salé (cliquez ici).

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Brioche crème fraîche - pépites de chocolat

Publié le par Messergaster

Il y a quelques jours, j'avais de la crème fraîche à écouler. J'allume donc mon ordi, j'effectue une rapide recherche sur google et je tombe enfin sur une recette de brioche à la crème fraîche agrémentée de pépites de chocolat sur le blog "Okla-chahiya" (ici).C'était ma 1ère brioche et ce ne sera probablement pas la dernière !

brioche1-copie-1.png 

Voici donc la recette, pour un moule à cake (mais si vous avez la patience, vous pouvez réaliser une brioche tressée ou encore des briochettes individuelles) :

- 500 g de farine
- 1 sachet de levure de boulanger (perso, je conseille de demander 11g de levure de bière à votre boulanger pour un résultat optimal)
- 50 g de sucre en poudre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel
- 3 oeufs
- 200cl de crème fraîche tiède
- 1 petit morceau de beurre (disons 10-15g)
- 100 g de pépites de chocolat noir (moi j’ai pris une demi-tablette de chocolat noir pâtissier que j’ai réduit en tout petits morceaux à l’aide d’un couteau)

Dans un saladier, faites un puits avec la farine et mettez  la levure au centre. Ajouter ensuite le sucre, le sel, le sucre vanillé, les œufs et enfin la crème fraîche que vous aurez fait chauffer un peu auparavant.
Si comme moi vous n’avez pas de MAP, pétrissez la pâte à la main pendant environ 5 minutes, puis ajoutez le chocolat noir.  Ensuite, versez la pâte dans un moule à cake et faites reposer le tout (recouvert d’un torchon) dans un endroit chaud pendant au moins 4h (la pâte doit doubler de volume)
Une fois ce laps de temps passé, faites cuire pendant un quart d’heure à 55°C, puis 35 minutes à 180°C.

brioche-2.png

Notes :

- Si vous voulez, vous pouvez ne mettre que deux œufs dans la pâte à brioche+un blanc. En effet, vous pouvez réserver le 3e jaune, que vous le diluez avec un peu de lait, et vous pourrez donc distribuer ce liquide sur la surface de la brioche à l’aide d’un pinceau. Ainsi, la brioche sera joliment dorée, une fois cuite.
- Si vous n’avez pas de MAP, je vous avertis que vous en aurez plein les mains lorsque vous travaillerez les ingrédients : cette pâte à brioche attache vraiment beaucoup.
- Pour que la brioche garde toute sa fraîcheur, enveloppez-la dans un torchon.
- Pour une belle pause gourmande, servez-vous-en une tranche avec un bon café fumant ou une tasse de lait chocolaté.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Recette sans gluten : gâteau aux poires avec farine de manioc

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Nous avons eu pendant deux mois chez nous une fille intolérante au gluten. Or lorsqu’elle est partie, elle nous a laissé pas mal de denrées que nous découvrions pour la première fois, comme la farine de manioc.
Depuis quelques temps, je lançais des petits coups d’œil impatients à la boîte de "foufou" en me demandant ce que j'aurais bien pu faire avec. J’avais hâte de découvrir quel goût le manioc pouvait bien avoir.
Or vendredi, alors que j’étais censée lire un livre pour la fac, je me suis mise à rechercher des recettes me permettant d’écouler ce fameux paquet. J’ai enfin trouvé un gâteau qui me tentait bien sur le blog "Voyage au bout du monde" (ici) mais j’ai ajouté des morceaux de poire pour le personnaliser un peu.
J’ai donc laissé tomber mon travail scolaire, j’ai enfilé mon tablier, et je me suis mise à l’œuvre !

1-copie-4.png(Euh...dans cette part il y a un "trou": je crois qu'en la coupant, un morceau de poire doit être parti...)

Voici donc la recette (pour un moule à manqué) :

-350g de farine de Manioc
-35cl de lait
-100g de beurre en pommade
-175g de sucre
-4oeufs
-1 sachet de sucre vanillé
-1 sachet de levure
-noix de muscade en poudre (1 cuillère à café rase)
-cannelle en poudre (1 cuillère à café rase)
-4 poires
-facultatif : un peu de cassonade

Travaillez le beurre, le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le lait, puis les jaunes d’œufs et mélangez bien.
Ajoutez ensuite la farine de manioc et la levure vers la fin. Ajoutez un peu de noix de muscade et de cannelle. Montez les œufs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation.
Enfin, épluchez les poires, coupez-les en petits dés et intégrez à la pâte. Saupoudrez un peu de cassonade sur la pâte, si vous en avez sous la main.
Versez le tout dans un moule à manqué et faites cuire 1h abondante à 150°C (le gâteau doit être bien doré).

Notes :

-La farine de manioc se travaille vraiment très bien ! Alors que je tamise toujours la farine de blé pour éviter de former des grumeaux, avec la farine de manioc tout se dissout sans le moindre problème !
-Un dessert très particulier mais vraiment excellent. Le goût des épices est discret et laisse la place à la saveur des poires : ça les met bien en valeur.
-Bien entendu, on peut remplacer les poires par d’autres fruits.
-Hélas, se présente un dilemme. Si j’ai réalisé ce dessert, c’est que j’avais du foufou à terminer… mais en fait ce gâteau m’a bien plu et a eu du succès ! Je devrais peut-être en racheter, du coup ?
- Pour plus de détails à propos du manioc, vous pouvez cliquer ici

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau au citron

Publié le par Messergaster

A la suite de notre soirée de samedi lors de laquelle nous avions proposé de la tequila à nos invités, il me restait quelques citrons. J’en ai donc profité pour tester aujourd'hui une recette de gâteau au citron. Cependant, depuis quelques temps, je brûlais d’envie d’essayer “the” truc qui circule sur la blogosphère culinaire : utiliser de la compote de pommes à la place du beurre… le résultat est vraiment bluffant. A refaire, à refaire!

t2.png

Voici donc la recette (pour un moule à manqué) :

-1 pomme moyenne (ou un pot de compote du commerce)
-200g de sucre
-1 sachet de sucre vanillé
-5 citrons (bio de préférence, comme ça vous pourrez mettre le zeste dans la pâte)
-200g de beurre
-5 oeufs
-250g de farine (perso, j’ai fait 200g de farine+50g de maizena)
-1/2 sachet de levure
-100-150g de sucre glace

Phase 1 (facultative : vous effectuerez cette étape uniquement si vous préférez utiliser une compote maison. Si vous optez pour la compote industrielle, passez tout de suite à la phase suivante) : Faites bouillir la pomme (que vous aurez épluchée et coupée en petits morceaux auparavant) pendant une vingtaine de minutes. Passez-la ensuite au mixer.

Phase 2 : Battez le beurre et le sucre. Ajoutez les jaunes d’œuf. Incorporez petit à petit la farine tamisée avec la levure en alternant avec la compote. Ajoutez le jus de trois citrons (et le zeste si vos citrons sont bio)
Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange.
Faite cuire 60 minutes à 160°C. Sortez le gâteau du four (mais ne le démoulez pas !) et faites plein de petits trous sur la surface avec un cure-dents.

Phase 3 : Dans un saladier, mélangez le jus des deux citrons restants avec le sucre glace. Versez ce sirop sur le gâteau.

Notes :

- Le gâteau que j’ai obtenu est particulièrement moelleux. La recette de base indiquait de faire cuire à 180°C et de ne pas monter les œufs en neige : je crois qu’on obtient ainsi quelque chose qui se rapproche davantage d’un « biscuit » : en fonction de vos goûts, adaptez donc la recette.
- C’est un gâteau qui s’apprécie mieux froid ou tiède à la rigueur.
- La prochaine fois que je le préparerai, je crois que je vais vais augmenter la dose de compote pour diminuer encore celle de beurre.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau carotte-noisettes aux épices

Publié le par Messergaster

Aujourd'hui une amie vient enfin visiter mon nouveau chez moi. Du coup, elle mange ici ce midi et je me suis déjà occupée du dessert que je viens de sortir du four, il y a à peine 10 minutes.
En général je suivais une autre recette lorsque je voulais préparer un gâteau à la carotte, mais là j'ai eu envie d'innover et je suis tombée sur le blog de Papilles et Pupilles (ici) avec sa recette de gâteau à la carotte. J'ai tout de suite été séduite par cette version. Et détail important à souligner : la quasi absence de matières grasses ! Un gâteau à base de légumes sans trop de cholestérol... elle n'est pas belle la vie ?

SDC12240.png

Voici donc la recette (pour un moule à cake):

-3 oeufs
-3 carottes
-165g de farine
-60g de noisettes en poudre
-4 cuillérées à soupe et demi d'huile de tournesol
-150g de sucre
- un sachet de sucre vanillé
-une cuillère à café de cannelle moulue
-une cuillère à café de noix de muscade moulue
-1 demi sachet de levure chimique

Commencez par râper les carottes.
A part, dans un saladier, battez les oeufs avec le sucre. Ajoutez la farine tamisée avec la levure et mélangez bien le tout.
A ce stade, la pâte est un peu épaisse, mais le moment est arrivé d'ajouter les carottes... la pâte se travaille alors beaucoup plus facilement.
Ajoutez l'huile, les noisettes, puis les épices.
Faites cuire 1h à 160°C.

Notes:

- On m'a dit que ce gâteau sentait "Noel"...
- Je pense qu'on peut remplacer les noisettes par de l'amande si on préfère.
- C'est un gâteau super moelleux, dommage juste qu'il ne gonfle pas des masses.
- Absolument à refaire! je le préfère à mon autre recette !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 > >>