Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

101 articles avec recettes sucrees

Gâteau marbré à l'orange

Publié le par Messergaster

L'autre jour, j'avais envie d'une douceur simple pour commencer le weekend du bon pied : j'ai opté pour le gâteau marbré, dessert que je n'avais plus mangé depuis longtemps. Cependant, j'ai décidé d'innover un peu en parfumant la pâte blanche à l'orange. Verdict ? L'association chocolat-orange demeure l'une des meilleures en absolu !

 marbre-cointreau.png
(Je suis souvent insatisfaite de mon "marbrage": heureusement, cette fois-ci, le gâteau était "zébré" à merveille !)

Voici donc la recette (pour un moule à cake)

- 3 œufs
- 150g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 150 g de beurre mou
- 150g de farine fluide
- ½ sachet de levure chimique
- 60g de chocolat noir
- 2 oranges
- facultatif : 3 cuillères à soupe de Cointreau ou de Grand-Marnier

Dans un saladier, battez les jaunes avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le beurre mou et mélangez bien. Incorporez la farine tamisée avec la levure.
Versez moitié de la pâte dans un autre saladier.
Faites fondre le chocolat noir au bain-marie et versez-le dans l'un des deux saladiers.
Pressez les oranges et versez le jus obtenu dans l'autre saladier, c'est-à-dire celui qui contient la pâte blanche. Ajoutez aussi la liqueur à l'orange, si vous décidez de l'intégrer à la recette.
Versez dans un moule à cake d'abord la pâte blanche, puis celle noire. Plongez une fourchette et faites 2 ou 3 zigzags pour que les deux pâtes se mélangent et forment de jolis dessins.
Faites cuire une bonne heure à 150°C (moi je monte facilement à 1h30 car j'aime bien avoir une sorte de croûte par dessus).

Notes :

- Vous pouvez faire le même gâteau en prenant pour base la recette du gâteau au yaourt.
- Si vous prenez des oranges sanguines, votre gâteau présentera un motif marbré rosé !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Flognarde aux pommes

Publié le par Messergaster

Depuis quelques temps, j’avais une envie folle de gâteau aux pommes. Je n’avais plus de beurre en frigo, mais en revanche il me restait du lait et des œufs. J’avais donc tout ce qu’il fallait pour préparer une flognarde, à savoir cette sorte de clafoutis à base de pommes, originaire du Limousin.

flognarde.png
(Une fois n'est pas coutume  : j'avais envie de prendre une photo un peu plus "artistique" cette fois-ci, en tirant parti du miroir que j'ai dans ma chambre)

Voici donc la recette (pour 4 personnes pas trop gourmandes) :

- 2 œufs
- 20cl de lait

- 100g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 125g de farine fluide
- 2 grosses pommes
- facultatif : 2 cuillères de cointreau ou de rhum

Battez les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le lait, la liqueur (si vous en mettez) et enfin la farine : mélangez soigneusement en évitant de faire des grumeaux.
Epluchez les pommes et coupez-les en petits morceaux que vous disposerez au fond du moule. Versez par-dessus la pâte.

Faite cuire 45-60 minutes à 180°C (surveillez en fonction de votre four : les temps de cuisson peuvent varier !).

Notes :

- Si vous ne voulez pas mettre de liqueur, vous pouvez mettre un peu d’eau de fleur d’oranger ou bien un peu d’arôme amande amère, ou encore rien du tout : votre flognarde sera très bonne aussi « nature ».
- Si vous êtes particulièrement  gourmands, saupoudrez le gâteau avec de la cassonade, 5-10 minutes avant la fin de la cuisson pour que le sucre puisse caraméliser un peu. Ou alors laissez cuire la flognarde telle quelle et attendez que le gâteau soit bien froid pour le décorer avec du sucre glace par-dessus.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Moelleux vanille - cointreau

Publié le par Messergaster

SDC14645.png
(Et voilà tout ce qu'il faut pour le goûter)

Ce qu’il y a de bien quand on vit en colocation c’est qu’à chaque fois que quelqu’un part, on peut récupérer les aliments qu'il avait achetés mais non consommés.  Ainsi, en janvier dernier, mon coloc (qui était sur le point de quitter l'appart pour faire un stage) nous a laissé une bouteille de cointreau presque pleine… un vrai trésor pour faire des gâteaux, ça ! Dommage juste qu'il ne me restait plus grand chose dans le frigo, ce matin : j'ai donc dû rechercher une recette de gâteau sans oeufs. J’ai fini par trouver celle-ci (cliquez ici) que j’ai un peu adaptée.

Voici donc la recette (pour 12 petits gâteaux individuels) :

- 2 yaourts brassés à la vanille (récupérez un pot : ce sera votre verre doseur)
- 1 pot de sucre
- 3 pots de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- ½ pot d’huile
- 3 bonnes cuillérées de cointreau

Dans un saladier mélangez les yaourts et le sucre. Ajoutez la farine tamisée avec la levure. Terminant en versant le contenu du demi pot d’huile et le cointreau : mélangez soigneusement.
Versez la pâte dans les moules individuels et faites cuire 35 minutes à 160°C (vérifiez la cuisson.. ça varie selon les fours !)

Notes :

-  La recette de base préconisait un sachet entier de levure chimique.. mais chez moi, ça a fait déborder certains des ramequins : je pense donc qu’1/2 sachet devrait suffire.
- A la place des yaourts à la vanille, vous pouvez, bien sûr, utiliser n'importe quel type de yaourt, y compris du yaourt nature (songez seulement à augmenter un peu la dose de sucre alors). Disons que le yaourt à la vanille a l’avantage de vous épargner de rajouter du sucre vanillé à la recette.

- Si vous n’aimez pas le cointreau, remplacez par du jus d’orange pressé.
Mangés avec un peu de confiture de fruits rouges, ces moelleux sont un vrai régal.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Cake au citron

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...J'ai l’habitude de me lever assez tôt pour faire mille activités - écrire par exemple. Mais l’autre jour, à 7h30 du matin, j’ai eu une envie subite de me mettre à la pâtisserie : comme il me restait un peu de beurre et un citron, j’ai voulu réaliser une recette du blog de Kekeli que j’avais mise de côté il y a quelques semaines (cliquez ici pour la voir). Hélas, j’ai eu un léger souci car, une fois mis le gâteau dans le four, j’ai regardé quelle heure il était : 8.36or j’avais cours à 8h30 !
Paniquée, j’ai interrompu la cuisson et je me suis précipitée en ancien français… De retour à la maison, j’ai allumé à nouveau mon four, mais le résultat reste tout de même un gâteau qui n’a pas beaucoup levé. Mais c’est pas grave.. car ce gâteau était une vraie tuerie ! J’en ai d’ailleurs ramené le lendemain à des gens de ma classe et tout le monde s’est bien régalé.
Merci Kekeli d’avoir allégé nos heures de cours !

Voici donc la recette pour un moule à cake :

cake citron
(J'aime quand il y a une belle croûte qui enveloppe les gâteaux !)

- 4 œufs
- 200g de sucre
- 200g de farine
- 100g de beurre
-1/2 sachet de levure
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 citron

Dans un saladier battez le sucre et le sucre vanillé avec les jaunes d’œufs. Ajoutez le beurre fondu, puis la farine tamisée avec la levure. Ajoutez enfin le jus de citron (et son zeste s’il est bio).
Faites cuire environ 1h20 à 150°C (mais surveillez en fonction de votre four).

Notes :

- Comme le suggère Kekeli, vous pouvez arroser votre cake une fois cuit avec un sirop à base de 2 jus de citron et un peu de sucre.
- La prochaine fois que je réaliserai ce gâteau, je remplacerai le beurre classique par du beurre salé.. je suis sûre que la saveur acidulée du citron serait ainsi bien soulignée.
- Café ou thé… vous pouvez boire ce que vous préférez avec cette petite merveille.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau à la vanille tout simple, sans beurre

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...J’ai beaucoup de chance, cette année, vu qu’il y a une très bonne ambiance dans ma classe. D’ailleurs, peu avant les vacances de Noël, deux camarades ont organisé une soirée avec les  gens de notre promo. J’aime ce genre d’initiatives qui nous permettent de nous rencontrer dans un cadre qui dépasse le milieu scolaire pour une fois !
Je voulais en profiter pour ramener un gâteau, mais problème : deux jours après, j'étais censée rentrer chez mes parents pour les congés de Noël et je n’avais donc pas envie d’aller faire des courses exprès… Mais que cuisiner quand on n’a plus ni fruits, ni yaourt ni même un gramme de beurre dans le frigo ? Un peu découragée, j’ai fait une rapide recherche sur la blogosphère et je suis tombée sur cette splendide recette de gâteau à la vanille à base de…  rien ! (ou presque). Bref, voici une idée qui fait parfaitement l'affaire quand vos placards sont vides !

Voici donc la recette (pour un moule à cake) : (pour voir la recette sur le site où je l’ai trouvée, cliquez ici) :

- 10 cl de lait
- 10 cl d’huile
- 2 œufs
- 150g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 200g de farine

- 1/2 sachet de levure
- 2 bonnes pincées de sel

cake-vanille.png
(Comme je regrette ! Je n'ai pas eu moyen de prendre l'intérieur du gâteau en photo lors de la soirée !)

Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez l’huile, puis la farine tamisée avec la levure. Terminez en incorporant le lait et le sel.
Faites cuire entre 45 et 60 minutes au four à 180°C.

Notes :

- Si vous aimez les gâteaux bien sucrés, mettez 180g de sucre au lieu de 150g.
- Cette recette est ultra basique : le gâteau se déguste avec délice tel quel, mais je suis sûre qu’en ajoutant des petits morceaux de pomme ou en parfument la pâte avec du jus de citron, on doit encore plus se régaler !
- Ce gâteau est un des plus moelleux que j’aie jamais réalisé.. la "mie" est vraiment très légère !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau à l'orange de ma maman

Publié le par Messergaster

Cette année j’ai décidé de passer Nouvel An en famille : c’était depuis deux ans que mes parents, mon frère et moi nous ne nous retrouvions pas tous réunis autour de la même table pour cette soirée Pour l’occasion, ma mère a cuisiné plein de bonnes choses… y compris son gâteau à l’orange fétiche – une tuerie !
Voici donc la recette (qui à la base provient d’un recueil Ancel) :

gateau-orange.png
(Nous avons décoré le gâteau en ajoutant des petites boules argentées en sucre sur le glaçage pour faire "festif")

Pour un moule à manqué :

Pour la pâte :
- 200g de beurre
- 200g de sucre

- 1 sachet de sucre vanillé
- 4 œufs
- 200g de farine
- 1 sachet de levure
- 2-3 jus d’oranges pressées

Pour le glaçage :
- 150g de sucre glace
- 2 cuillères à soupe de Cointreau ou Grand-Marnier (si vous destinez le gâteau à des enfants ou si vous n’aimez pas l’alcool, vous pouvez remplacer la liqueur par un autre jus d’orange pressé).
- un demi-pot de confiture d’abricot (possiblement avec peu de morceaux de fruits)

Préparation du gâteau : Travaillez le beurre avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez les œufs entiers en mélangeant bien. Incorporez la farine tamisée avec la levure, puis le jus des oranges. Versez la pâte dans un moule et faites cuire environ 1h - 1h15 à 150°C (le temps de cuisson peut être plus long… le tout en fonction de votre four). Faites refroidir.
Pendant ce temps, faites chauffer dans une casserole, à feu doux, la confiture d'abricot : quand celle-ci est devenue bien liquide, distribuez-la sur la surface du gâteau (sans oublier les côtés !)

Préparation du glaçage : Dans uns autre casserole, délayez le sucre glace avec la liqueur d’orange (ou le jus de la dernière orange à votre disposition) : faites cuire à feu doux en tournant régulièrement jusqu’à obtenir une masse épaisse. Glacez le dessus et les bords du gâteau.

Notes :

- Si vous préparez votre gâteau avec des oranges sanguines, il présentera une jolie couleur un peu rose.
- Ce gâteau est un pur délice : le goût fruité de la pâte est bien mis en valeur par la saveur de la liqueur : une fois qu’on commence le gâteau, on a réellement du mal pour s’arrêter.

- En guise d’accompagnement, je conseillerais soit une boisson chaude (style thé ou tisane) soit un vin sucré de dessert (comme un Asti, par exemple).

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Pancakes

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Depuis des mois, j’avais envie de me faire des pancakes. Vous savez tous ce dont je parle : cette envie, le dimanche, de commencer la journée en se faisant plaisir avec un bon petit déjeuner. L’autre jour, je me suis enfin décidée : quel bonheur !
Alors, je sais que des recettes pour faire des pancakes, il y en a une infinité et que chacun est persuadé que la sienne est la meilleure… disons donc que moi je propose la mienne, sans prétention : les puristes ne la trouveront peut-être par parfaite mais elle fait bien l’affaire pour moi.

SDC14201.JPG
(Il ne me restait plus de sirop d'érable.. j'ai donc mangé mon pancake avec du miel)

Voici donc la recette (pour 8 personnes) :

- 90g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 3 œufs
- 30g de beurre
- 300mL  de lait
- 300g de farine
- ½ sachet de levure chimique

Dans un saladier, réunissez le sucre, le sucre vanillé, la farine, la levure et faites un puits. Ajoutez 150mL de lait, puis les jaunes d'œufs. Ajoutez ensuite les 150 mL de lait restants et le beurre fondu. Terminez en incorporant les blancs montés en neige. La pâte doit être plus épaisse que la pâte à crêpes « traditionnelle ».
Faites reposer une heure.
Faites cuire à la poele et retournez chaque pancake dès que des petits bulles paraissent à la surface.
Dégustez vos pancakes à votre guise avec du sirop d’érable, du nutella, un peu de liqueur, des mûres…

Notes :

- Les plus gourmands oseront aussi le mix chaud/froid en ajoutant une petite boule de glace à la vanille ou au caramel à côté.
- Faites attention : on ne dirait pas mais mine de rien un pancake est bien nourrissant… ne mangez pas trop vite ou vous courrez le risque d’exagérer avec les quantités ! Ce serait dommage de commencer votre journée de dimanche avec l’estomac lourd… 

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Lassi à la banane

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Je suis récemment allée manger dans un restaurant indien avec des amis. C’est un type d'endroit dans lequel je vais rarement… et j’ai bien tort – étant donné que je raffole de naans, que je me délecte de viande tandoori et que j’adore le parfum du riz servi en accompagnement. Sans compter les lassis – dont je pourrais boire des litres !
Mais de quoi s’agit-il précisément ? En simplifiant, un lassi est une sorte de yaourt à boire. J’ai lu qu’on devrait le siroter théoriquement en dehors des repas pour pouvoir être à même de bien en discerner tous les arômes… mais il est vrai aussi, à l’inverse, que sa fraîcheur permet d’apprécier tous les parfums de la cuisine indienne, tout en évitant d'avoir la langue en feu à cause des nombreuses épices utilisées.
Les lassis les plus populaires sont à base de mangue ou de rose, mais il en existe aussi en version salée et, de façon générale, on peut les agrémenter de toutes sortes d’épices.

J'aurais bien aimé vous proposer un lassi à la mangue, mais il ne me restait malheureusement que des bananes dans le compotier ! En tout cas, je précise d’emblée que je n’ai nullement la prétention de donner ici THE recette, parfaitement conforme à la tradition. Je me limite à suggérer un type de boisson rafraîchissante à base de yaourt qui s’adapte très bien aux chaleurs de l’été.

Voici donc la recette (pour environ 200-300mL de lassi) :

- 1 banane bien mûre
- un pot de yaourt nature brassé
- un peu de cannelle moulue
- 1 cuillère à soupe de miel

Commencez par prendre un gros verre et à le remplir aux 3/4 d'eau fraîche : versez cette eau dans un blender. Epluchez votre banane et découpez-la en rondelles que vous mettrez dans le blender aussi. Ajoutez le yaourt, le miel, la cannelle. Mixez et versez le tout dans votre verre. Servez avec un ou deux glaçons.

SDC13844.png
(Servi dans une flûte à champagne, voici un lassi qui fait son effet !)

Notes :

- Si vous voulez, vous pouvez obtenir une boisson plus onctueuse en réduisant la quantité d'eau.
- Une idée-recette à garder en tête quand vous voyez que les bananes que vous avez récemment achetées sont déjà en train de devenir toutes noires...
- Si vous n'aimez pas le miel, vous pouvez recourir à un sachet de sucre vanillé.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Tarte à la confiture (appelée aussi "crostata")

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Comme le weekend dernier j’étais invitée à une soirée de dépendaison de crémaillère qui était en même une soirée d’anniversaire, j’ai eu envie de ramener un gâteau : depuis longtemps, j’avais en tête l’idée de réaliser une tarte à la confiture, une « crostata », comme on l’appelle en Italie. Concernant le parfum de la confiture, j’ai opté pour fraise : un classique que tout aime pour ne pas prendre de risques.
Je n’ai - hélas ! - pas eu l’occasion de goûter à ma tarte... mais le lendemain, j’ai reçu un sms enthousiaste : à ce qu’il semble, elle a eu un succès phénoménal !
En attendant de pouvoir en refaire cuire une version pour moi toute seule, voici donc la recette :

SDC14313.png
(Heureusement que j'avais songé
au moins à prendre la tarte en photo avant de sortir de chez moi ! A défaut d'avoir pu y goûter, il me reste une "trace visuelle" que je peux partager avec vous !) 

- 350g de farine
- 150g de beurre mou
- 1 gros œuf (ou 2 petits, mais alors diminuez légèrement le beurre)
- 125g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pot de confiture (fraise pour moi)

Préparez votre pâte sablée en commençant par battre l’œuf avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez la farine d’un coup et mélangez de façon à obtenir quelque chose de « sableux ». Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et pétrissez le tout pour obtenir une pâte lisse. Laissez reposer au frigo au moins une heure.
Etalez les ¾ de votre pâte dans un moule à tarte et faites des petits trous avec la fourchette. Distribuez uniformément le contenu du pot de confiture sur toute la surface. Etalez à part la pâte sablée restante et utilisez un coupeau pour en découper quelques longues bandes : posez ces bandes sur votre tarte de sorte à former des « croisillons ».
Faites cuire à 200°C pendant 45 minutes (comme toujours, vous surveillerez en fonction de votre four).

Notes :

- Bien entendu, vous pouvez remplacer la confiture de fraise, par n’importe quel autre parfum ! La plupart des « crostate » en Italie sont soit à la confiture d’abricot, soit à la confiture de mûre.
- A ce que m’ont dit les « heureux veinards » qui y ont goûté, il ne faut surtout pas commencer avec cette tarte, car après on a du mal à s’arrêter !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau à l'orange sans oeuf et sans beurre

Publié le par Messergaster

Un soir d'août, du temps que je travaillais encore dans mon café à Berlin, ma chef m'avait autorisée à ramener chez moi une bonne trentaine d’oranges. En effet, à cause d’une erreur de commande, on s’était retrouvé avec des oranges au diamètre tellement large qu’il était impossible de les insérer dans la machine pour en tirer du jus : du coup, elles avaient été distribuées aux membres du personnel.
Avec tous ces fruits, j’avais eu envie de faire un peu de cuisine. Ainsi, j’avais revisité une recette que j’avais trouvée quelques temps auparavant sur le blog "Délectation culinairede ma copinaute Doudoute (cliquez ici). A la base, il fallait imbiber ce gâteau avec du jus de citron… mais moi, du coup, j’avais opté pour l’orange.

SDC14100.png
(J'avais ramené le gâteau en question à une "soirée coloc" : le papier aluminium que vous voyez partout m'avait servi pour l'emballer...)

Voici donc la recette :

- 3 pots de yaourt nature
- 3 pots de farine
- 2 pots de maïzena
- 1 sachet de levure
- 1 pot d’huile
- 2 pots de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
-  le jus de 2 oranges (et un peu de zeste râpé, si vos oranges sont bio) + le jus d’une autre orange pour imbiber

Commencez par mélanger le sucre, le sucre vanillé et le yaourt. Incorporez la farine tamisée avec la levure et la maïzena. Ajoutez le jus des deux oranges (et un peu de zeste râpé si vos oranges ne sont pas traitées) ainsi que l’huile.
Faites cuire 45 minutes à 180°C (en surveillant, comme toujours : ça varie selon les fours !).
Une fois cuit, faites plein de petits trous dans le gâteau et versez le dernier jus d’orange par-dessus, de façon à bien imbiber toute la surface (je conseille d’y aller petit à petit, en s’aidant d’une cuillère).

Notes :

- Vous pouvez aussi ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe de liqueur à l’orange (Cointreau, Grand-Marnier) dans la pâte, en plus du jus d'orange. Et de même, si vous avez de la pulpe de fruit dans le presse-citron, n’hésitez pas à l’incorporer : elle parfumera d’autant plus le gâteau !
- La consistance de ce gâteau est très particulière.. il est très « dense » tout en restant léger… testez pour comprendre !
- Il s’agit d’une recette relativement light à cause de l’absence de beurre… et si vous optez pour le yaourt de soja à la place du yaourt « classique », vous aurez même un dessert 100% végan !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau zébré (en version individuelle)

Publié le par Messergaster

Avant de partir à Berlin, j’ai encore accueilli ici deux amies. Tenant à leur offrir une petite collation à leur arrivée, je voulais faire un peu de pâtisserie. En manque d’idées, j’ai passé pas mal de temps sur google afin de trouver une recette qui me tente. C’est ainsi que je suis tombée sur ce gâteau zébré (ou "marbré italien", comme certains l’appellent) qui faisait fureur sur la blogosphère au tout début que j’ai ouvert ce site web (j’ai suivi la recette  du blog Tout le monde à table, consultable ici).
N’ayant pas de moule à cake sous la main, j’ai eu envie de réaliser cette recette e
n version "mini".

SDC14041.png
(Mes muffins présentent encore plus de rayures, ainsi alignés sour le soleil qui joue à cache-cache derrière les arbres...)

Voici donc la recette pour 15-18 muffins :

- 4 œufs
- 250g de sucre
- un sachet de sucre vanillé
- 300 g de farine
- 100mL de lait
- 250 mL d’huile de tournesol
- 25g de cacao amer

Préchauffez votre four à 180°C.
Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le lait, puis l’huile et mélangez bien. Incorporez la farine tamisée avec la levure en évitant de faire des grumeaux. Divisez alors la pâte en deux : dans une des deux moitiés, ajoutez le cacao amer.
Pour la phase du montage, procédez ainsi : versez une cuillère du mélange à la vanille au fond de votre moule. Puis déposez par-dessus une cuillère du mélange au cacao. Puis recommencez avec une cuillère de pâte à la vanille, suivie d’une au cacao… A chaque fois que vous superposez ces couches, votre pâte s’étendra vers les bords du moule – ce qui confèrera au gâteau son aspect « zébré ». (si mon explication n’est pas assez claire, reportez-vous aux photos ici).
Faites cuire les muffins au four pendant environ 50 minutes (en surveillant car le temps de cuisson dépend de votre four et de vos goûts personnels !).

Notes :

- J’aime bien cette variation « zébrée » du gâteau marbré : une recette régressive… mais avec un peu de « pep’s » qui la rénove !
- La prochaîne fois que je réalise cette recette, je pense que je parfumerai la pâte blanche avec un zeste d’orange ou un soupçon de fleur d’oranger..
- Cette une recette qui permet de donner libre cours à votre imagination : à la place du contraste blanc/noir, vous pouvez opter pour rose/vert en remplaçant le cacao et la vanille par de la pistache et de la framboise, par exemple !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau à l'orange léger

Publié le par Messergaster

Pour mon dernier jour de travail dans mon café berlinois, j’avais décidé de cuisiner un gâteau pour mes collègues. J’ai vraiment passé 9 mois très agréables dans ce lieu et je ne cacherais pas que -  malgré la paye très modeste – je regrette parfois d’avoir donné mes démissions. Mais loin de moi la nostalgie : le souvenir de cette expérience reste vivant dans ma mémoire et c’est cela ce qui compte.
Pour l’occasion, j'avais choisi d’apporter un gâteau à l’orange. J’avais puisé l’inspiration sur un blog italien : La cucina imperfetta (recette consultable ici).

orange.png
(Le gâteau que nous avons mangé
en guise de petit-déjeuner à 6.30 du matin avec une de mes collègues)

Voici donc la recette :

- 250g de farine
- 180g de jus d’orange pressé (cela équivaut au jus d'environ 3-4 oranges)
- 150g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 100g de beurre fondu
- 3 œufs
- 1 sachet de levure chimique
- facultatif : un peu de sucre glace pour décorer

Commencez par battre les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez la farine tamisée avec la levure : votre pâte aura l’air très « dense » et vous aurez un peu de mal à mélanger : pas de panique.
Ajoutez le beurre fondu et diluez-le soigneusement dans la pâte. Terminez en versant le jus d’orange : mélangez bien.
Faites cuire entre 45 et 60 minutes à 180°C (mais surtout en surveillant selon vos goûts et votre four !).
Une fois froid, si vous en avez, saupoudrez le gâteau avec du sucre glace.

Notes :

- La prochaine fois que je ferai ce gâteau, je rajouterais peut-être 25g de sucre supplémentaires (mais il est vrai que j'ai mangé le gâteau après avoir bu un jus d'orange  : il se peut que mon goût ait été faussé. Dans le fond, tous les collègues qui y ont goûté par la suite m'ont garanti qu'ils trouvaient la quantité de sucre tout à fait satisfaisante...).
- Les plus gourmands pourront aussi recouvrir ce gâteau avec un beau glaçage : lorsque vous ferez chauffer votre sucre glace dans la casserole, vous n’aurez qu’à ajouter une ou deux cuillères de liqueur à l’orange (Cointreau, Grand Marnier..) ou bien, si vous ne voulez pas utiliser d’alcool, vous pouvez aussi incorporer un autre jus d’orange à la place.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Tarte aux prunes

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Messer Gaster est un peu tendue en ce moment… et comme toujours,  pour essayer de contenir le stress, je me mets aux fourneaux. Depuis quelques temps déjà, je songeais à réaliser une tarte aux prunes comme celle que ma mère fait tous les étés - et rien de mieux que pétrir des ingrédients pour tenir les mains (et la tête) occupées.

SDC14047.png
(La tarte à peine sortie du four éclairée par un rayon de soleil provenant de la fenêtre à gauche)

Voici donc la recette :

- 125g de beurre en pommade
- 1 œuf
- 125g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 250g de farine
- 10 -15 prunes (tout dépend de leur diamètre)
- un peu de sucre de canne

Préparation de la pâte sablée :
Dans un saladier, battez l’œuf avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez la farine d’un coup et mélangez bien de sorte à obtenir un ensemble « sableux ». Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et pétrissez jusqu’à obtenir une pâte à la texture bien lisse. Laissez reposer une heure.

Montage de la tarte :
Commencez par préchauffer votre four à 200°C. Etalez la pâte dans votre moule à tarte.
Coupez les prunes en deux et ôtez le noyau. Posez les fruits sur votre pâte sablée de façon à en recouvrir toute la surface. Terminez en saupoudrant les prunes avec un peu de sucre canne.
Faites cuire une demi-heure environ (mais surveillez car cela dépend, comme toujours, du four de chacun).

Notes :

- En fait, quand ma mère fait sa tarte, au moment de garnir la pâte sablée, elle saupoudre aussi les fruits avec un peu de semoule et de cannelle. La semoule permet en effet d’ « éponger » le jus qui sort des fruits lors de la cuisson (s'ils sont bien mûrs) et la cannelle de tempérer le goût vaguement acide des prunes cuites.
- Vous pouvez choisir de réaliser cette tarte avec une pâte brisée à la place de la pâte sablée. Et de même, n’hésitez pas à utiliser du beurre salé pour mettre en valeur la saveur des fruits.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Clafoutis aux cerises et au lait d'amande

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Une amie qui m'avait invitée à une "soirée pizza" chez elle m'avait demandé si je pouvais ramener quelque chose à boire. J'ai d'abord répondu affirmativement... puis je lui ai envoyé le message suivant : 

- Si tu veux, je peux même te ramener quelque chose à manger, un gâteau par exemple.
- Je t'avoue qu'à part les pizzas, il n'y a pas autre chose de prévu... Mais je ne veux pas que tu passes ton temps à cuisiner ou que tu dépenses de l'argent exprès...
- Tu rigoles? ai-je répondu. Je tiens un blog culinaire : toute occasion est bonne pour me mettre derrière les fourneaux et rédiger ainsi un nouvel article !
- C'est vrai ? Bah alors : éclate-toi !

Et j'ai donc décidé de revisiter le clafoutis aux cerises en y intégrant un peu d'amande.

SDC13894.png
(Voici le clafoutis, à peine sorti du four)

Voici donc la recette (pour environ 6 personnes) :

- un saladier de dimensions moyennes rempli de cerises
- 3 oeufs
- un verre à moutarde et demi rempli de lait d'amande
- 60g de beurre fondu
- 125g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 185g de farine
- quelques gouttes d'essence "amande amère"

Commencez par recouvrir votre moule de papier sulfurisé et parsemez-le de cerises : les fruits doivent complètement recouvrir le fond du moule. Faites chauffer votre four à 160°C.
A part, dans un saladier, battez les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le beurre fondu, le lait et l'arôme amande amère : mélangez bien. Incorporez délicatement la farine en évitant de former des grumeaux.
Versez cette pâte dans le moule et faites cuire une bonne heure au four (comme toujours, surveillez : cela dèpend de votre four, de vos goûts personnels..).

Notes :

- si vous êtes "amande addicted", je pense qu'il doit bien y avoir moyen de remplacer aussi une partie de la farine de blé par des amandes en poudre... Mais n'ayant pas testé, je ne peux pas vous donner les proportions exactes.
- petite astuce :
faites chauffer un peu votre lait d'amande avant de l'intégrer à la pâte : cela réduit le risque d'avoir des grumeaux dans la pâte.
- la saveur
douce de l'amande se marie très bien avec la touche acide des fruits cuits !
- je déconseillerais de boire du café avec ce gâteau : mieux vaut
un beau verre de thé froid ! 
- et pour la recette du clafoutis "traditionnel", il suffit de cliquer ici

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Moelleux cacao - coco

Publié le par Messergaster

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Une de mes amies vient tout juste de déménager pour la troisième fois à Berlin : samedi dernier, c'était la crémaillère et moi j'ai ramené ces petits moelleux qui ont bien été appréciés...

cacaococo.png
(Regardez-moi quelle texture !)

A préciser : j'ai suivi presque à la lettre cette recette-c : 
Cake cacao et noix de coco (sur le site Journal des femmes)

Voici donc la recette (pour une douzaine de gâteaux) :

-100 g de sucre
-100g de beurre mou
-1 sachet de sucre vanillé
-170g de farine
-1/2 sachet de levure chimique
-2 oeufs
-30g de cacao amer
-70g de noix de coco rapée
-13 cl de lait

Battez les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez ensuite le beurre et mélangez bien. Incorporez petit à petit la farine tamisée avec la levure. Diluez le lait dans la pâte. Enfin ajoutez le cacao amer et la noix de coco râpée.
Pour le moule, vous avez le choix :
- soit vous versez la pâte dans des empreintes à muffins.
- soit vous versez la pâte dans un moule à bords bas et avec des dimensions d'environ 20X25cm. Vous découperez alors votre gâteau en 12 rectangles égaux à cuisson terminée (c'est ce que j'ai dû faire moi, n'ayant pas mes moules à muffins sous la main ici).
Faites cuire à 150°C pendant environ une heure (comme toujours vérifiez la cuisson régulièrement : personne ne connaît votre four mieux que vous !).

Notes :

- Je recommande de déguster le gâteau une fois bien froid. Oui, je sais que ce n'est pas si facile d'attendre... mais si vous y goûtez alors qu'il est encore tiède, vous risquez de trouver qu'il manque de sucre - phénomène qui n'aura pas lieu si vous le mangez deux heures plus tard.
- Le grand point fort de ce gâteau réside dans sa texture : le cacao et le lait  lui apportent une consistance fondante, alors que le côté "granuleux" et "solide" de la noix de coco râpée fait que nous avons de quoi mettre sous la dent.
- N'hésitez pas à remplacer le lait de vache par du lait de coco si vous préférez !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Quatre - quarts

Publié le par Messergaster

Récemment invitée à une soirée d’anniversaire, il me fallait réfléchir à quoi ramener. Certes, apporter des boissons est toujours appécié mais j’avais moyennement envie de sortir exprès pour acheter une bouteille de quelque chose. Et surtout, pouvais-je me laisser échapper cette occasion pour cuisiner un bon gâteau ? Bien sûr que non ! Dommage seulement, que mon frigo était presque vide... C'est pourquoi, je me suis rabattue sur le quatre-quarts : ça a beau être un peu banal, ça reste toujours une valeur sûre - et je peux vous garantir que mon gâteau a eu du succès.

SDC13698.png
(Ouf, j'ai eu juste le temps de prendre mon quatre-quarts en photo avant qu'il ne disparaisse complètement)

Voici donc la recette (pour un moule à manqué) :

- 4 œufs
- et leur poids en farine, en sucre et en beurre mou
- ½ de levure chimique
- facultatifs : un sachet de sucre vanillé, 5 bonnes cuillères à soupe de cointreau ou de rhum.

Dans un saladier battez les jaunes avec le sucre (et éventuellement le sucre vanillé). Ajoutez le beurre et mélangez bien. Incorporez la farine tamisée avec la levure. Enfin montez les blancs en neige bien ferme et intégrez-les aussi à la pâte. Si vous voulez, vous pouvez ajouter à ce moment-là 4-5 cuillères à soupe de liqueur au choix pour parfumer votre gâteau.
Faites cuire une heure à 180°C (comme toujours, soyez attentifs : les temps de cuisson varient d’un four à l’autre !).

Notes :

- Oui c’est un grand classique… alors pourquoi ne pas varier en ajoutant des morceaux de pommes ou des pépites de chocolat pour changer ?
- Les plus gourmands mangeront leur part de gâteau avec un peu de confiture de framboise ; les puristes la dégusteront  telle quelle, sans rien ajouter d'autre, et n'accepteront à la rigueur qu'une simple tasse de thé bien fumante en guise d'accompagnement.

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Tarte aux fraises

Publié le par Messergaster

L'idée de réaliser une tarte aux fraises trottait depuis longtemps dans ma tête... mais à chaque fois je me retenais en pensant : "non, il te faut perdre 2-3 kilos : soit raisonnable !". Mais, aujourd'hui, j'ai réalisé que je m'achetais pratiquement chaque jour des viennoiseries chez le boulanger... à ce point-là, je pouvais donc bien céder à la tentation et me préparer ce dessert que j'affectionne.

1-copie-8.png
(Ma tarte sur le rebord de la fenêtre... juste à côté de la petite maison pour les oiseaux)

Voici donc la recette :

Pour la pâte sablée :
- 1 oeuf
- 125g de sucre
- 125g de beurre pommade
- 250g de farine
- quelques gouttes d'extrait d'arôme amère (ou un sachet de sucre vanillé, si vous préférez)

Pour la crème pâtissière :
- 250mL de lait
- 40 g de sucre
-  1 sachet de sucre vanillé
- 30 g de farine
- 1 oeuf

Garniture :
- environ 300g de belles fraises

La pâte sablée :
Dans une terrine battez l'oeuf avec le sucre et l'arôme "amande amère" (ou le sucre vanillé). Ajoutez la farine d'un coup et mélangez de façon à obtenir un ensemble "sableux". Ajoutez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et pétrissez la pâte. Laissez reposer une heure, puis à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étalez-la et disposez-la dans un moule à tarte en prenant soin de la recouvrir avec des légumes secs (lentilles, pois chiches.. ce que vous avez sous la main) : de telle sorte, votre base ne gonflera pas, ce qui vous permettra de la garnir ensuite à votre guide.
Faites cuire une vingtaine de minutes à 200°C en prenant bien garde de surveiller votre four ! Faites refroidir et (bien sûr) retirez les légumes secs que vous aviez posés sur la surface.

Garniture :
Commencez par laver vos fraises et par en retirer la queue.
Préparez ensuite votre crème pâtissière en faisant d'abord chauffer votre lait dans une casserole : il doit être bien chaud sans être bouillant. A part, battez l'oeuf avec le sucre et le sucre vanillé. Puis incorporez la farine en mélangeant bien pour ne pas faire de grumeaux. Versez alors ce mélange dans la casserole contenant le lait chaud et faites cuire tout doucement en mélangeant régulièrement. Faites épaissir et retirez votre crème aux premiers bouillons.

Montage de la tarte :
Après avoir fait un peu refroidir votre tarte (10 minutes suffisent déjà), distribuez la crème pâtissière de façon uniforme sur votre base. Disposez ensuite en cercles vos fraises, coupées en deux.

Notes :

- J'ai choisi de mettre l'arôme "amande amère" dans la pâte.. mais rien ne vous empêche de l'insérer plutôt dans votre crème pâtissière si vous préférez.
- S'il vous reste des brisures de pâte, n'hésitez pas à réaliser des petits sablés avec !
- Les fraises sont un fruit qui ne se conserve pas longtemps... voici une belle excuse pour dévorer de grosses parts de votre tarte - sous prétexte que demain vos fruits risquent d'être tout gâchés !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Pommes au four… à micro-ondes!

Publié le par Messergaster

J’en ai marre des pommes. J’ai l’impression que depuis que je suis à Berlin je ne mange plus que ça (et des bananes) pour ce qui concerne les fruits. Du coup, l’autre jour, pour écouler les deux kilos que j'avais achetés, j’ai penser à en cuire certaines pour changer. Mais n’ayant point envie d’allumer le four pour une misérable petite pomme et d’attendre 20 minutes pour mon dessert, j’ai rapidement regardé sur google s’il existait une recette où on se servait du four à micro-ondes à la place… Et eurekâ, je l’ai trouvée !
Pour mes pommes au four, je me suis donc inspirée de la recette proposée par le site
 Les fruits de la terre (cliquez ici) (je ne l'ai que très légèrement modifiée).

SDC13498.png
(Oui cette pomme était tellement petite qu'elle tenait en équilibre sur cette cuillère...)

Voici donc la recette :

- une pomme
- de la cannelle moulue
- un peu de miel ou de la confiture

Epluchez la pomme et ôtez-en le centre à l’aide du couteau spécial. Posez-la dans un plat adapté au four à micro-ondes contenant un fond d’eau. Saupoudrez la pomme de cannelle et mettez un peu de miel ou de confiture dans le trou au centre. Faites cuire à puissance maximale (750 kwatt) pendant 5 minutes.

Notes :

- Le résultat est bluffant. La pomme est juste parfaite. Le seul bémol c’est peut-être qu’elle est vraiment très très chaude quand on la sort du four - ce qui oblige tout de même à attendre 2-3 minutes avant de pouvoir la manger.
- Et pourquoi ne pas rajouter une belle boule de glace à la vanille à côté, pour un chaud-froid irrésistible ?

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Briochettes à effeuiller citron - cannelle

Publié le par Messergaster

Il y a quelques temps, mes colocataires avaient décidé d'inviter des amis à la maison : pizza maison au menu. Pour l'occasion, ils étaient même allés chercher de l'authentique levure de bière. Or quelques temps plus tard, je me suis rendue compte qu'un des deux cubes de levure achetés se trouvait toujours dans le frigo - attendant quelqu'un qui daigne les utiliser. C'est à ce moment-là que je me suis dite : "Et pourquoi pas un peu de boulange cet après-midi ?"
Ni une ni deux, je cherche une recette sur internet... et je tombe sur le blog de Chef Nini avec sa recette de "brioche "millefeuille" cannelle-citron" qui a directement attiré mon attention.

  SDC13589.png
(Mes briochettes que j'ai laissées près de la fenêtre pour les faire refroidir plus vite... et pouvoir donc les goûter sans plus attendre)

Voici donc la recette (pour environ 8 personnes) :

- 485g de farine
- 50 de sucre pour la pâte + 70g de sucre pour la garniture
- 60g de beurre pour la pâte + 30g pour la garniture
- 2 oeufs
- 2 citrons bio
- 16 cl de lait
- un demi cube de levure de boulanger
- 1 cuillère à café de cannelle moulue

Préparation de la pâte : 
Commencez par faire fondre le beurre avec le lait.
A part dans un saladier, faites un puits avec la farine et le sucre : ajoutez au centre les oeufs, puis émiettez la levure et versez par dessus la mixture lait-beure, ainsi que le jus de citron. Pétrissez le tout de façon à obtenir une pâte bien élastique qui ne colle plus aux doigts (ou utilisez votre Map - si vous avez la chance d'en posséder une !).
Faites reposer sous un torchon pendant au moins 2 heures.

Montage de la brioche 
Faites fondre le beurre dans une casserole. A part, dans une terrine, mélangez les 70g de sucre, avec la cannelle et les zestes de citron rapés.
Etalez la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie en essayant d'obenir un grand rectangle. Badigeonnez la pâte de beurre à l'aide d'un pinceau et saupoudrez-la ensuite avec le mélange sucre-cannelle-zeste de citron.
Coupez la pâte en 6 bandes verticales, puis en 6 bandes horizontales, de façon à obtenir plusieurs petits carrés. Prenez 6-8 carrés à la fois et superposez-les à la verticale (essayez de ne pas les aligner parfaitement) : disposez-les dans les moules à muffins l'un à côté de l'autre. Répetez l'opération pour remplir tous vos moules.
Faites reposer à nouveau la pâte une heure, puis faites cuire 60-70 minutes à 150°C (mais surveillez, de grâce ! Cela dépend comme toujours des fours...).

Notes :

- J'ai préféré réaliser ces brioches en format individuel... mais libre à vous de disposer tous les carrés dans un seul et unique moule
- C'est un plaisir que d'effeuiller cette brioche... en fait difficile de s'arrêter une fois que l'on commence !
- La cannelle fait que l'on déguste volontiers la brioche en hiver, le citron qu'on l'apprécie également en été... bref, une brioche qui s'impose à n'importe quel moment de l'année !

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

Gâteau roulé à l'amande léger léger

Publié le par Messergaster

Il y a des périodes où vous avez une certaine recette qui vous trotte dans la tête, une recette que vous brûlez de réaliser... et aucune vélleité de régime n'est capable de vous faire changer d'avis. Ainsi ça faisait bien une semaine que je me tâtais pour réaliser un gâteau roulé (le dernier datait bien d'il y a un an et demi - cliquez ici pour voir à quoi il ressemblait)... et aujourd'hui j'ai cédé !

12-copie-1.png

Voici donc la recette :

Pour la gênoise :
- 4 oeufs
- 125g de farine
- 125g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1/2 cuillère à café de cannelle

Pour la crème :
 - environ 300-350g de petit suisse nature
- quelques gouttes d'arôme amande amère
- 3 cuillères à soupe de miel (si vous aimez bien sucré, montez jusqu'à 5)

Préparation de la gênoise
Dans un saladier, battez les jaunes des oeufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez la farine et la cannelle : mélangez bien. A part, montez les oeufs en neige ferme et incorporez-les au mélange précédent.
Sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisé, étalez la pâte de façon uniforme et faites cuire à 180°c pendant une dizaine de minutes (la pâte ne doit être que légèrement dorée).
Une fois le gâteau sorti du four, posez sur sa surface un torchon humide et enroulez tout de suite la gênoise sur elle-même (j'insiste : faites cela tout de suite, autrement votre gâteau ne présentera pas la forme voulue !). Faites refroidir.

Garniture du gâteau 
Dans une terrine, mélangez les petits suisses avec le miel et l'arôme amande amère. A l'aide d'une spatule, étalez cette crême sur le gâteau. Enfin, enroulez à nouveau le gâteau sur lui-même et coupez-en les extrémités de façon à avoir un cylindre parfait

Notes :

- Vous pouvez ajouter toute sorte d'ingrédients à cette recette. J'ai hésite à ajouter de la pulpe de fruits rouges mixés à ma crème, par exemple. J'avais aussi eu la vague idée d'introduire des petits morceaux de noix... mais j'ai finalement préféré faire simple.
- Ce dessert présente deux atouts: il se révèle non seulement relativement "light" (les petits suisses étant un peu moins caloriques que la crème pâtissière et la gênoise ne contenant pas de beurre) mais aussi particulièrement rapide.

- Un gâteau à conserver de préférence au frigo à cause des petits suisses...

Publié dans Recettes sucrées

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>