L'imaginaire des petit pois...

Publié le par OverBlog

C'est facile, d'écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s'ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes - une incision de l'ongle de l'index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d'un seul doigt. La dernière est si minuscule. Parfois, on a envie de la croquer. Ce n'est pas bon, un peu amer, mais frais comme la cuisine de onze heures, cuisine de l'eau froide, des légumes épluchés - tous près, contre l'évier, quelques carottes nues brillent sur un torchon, finissent de sécher.

(Philippe Delerm, La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules).

Je repensais à ce bouquin ce matin en train d'écosser mes petits pois. Ce n'est pas un chef d'oeuvre de la littérature, mais une agréable lecture qui, à petites doses, réussit à nous faire sourire à quelques reprises (excellent le moment où l'auteur décrit combien il est difficile de lire sur la plage).

En fait, je viens de me rendre compte en postant ces quelques lignes qui apparaissent en 4e de couverture que la description de l'acte d'écosser est très érotisée.. Des termes comme "fente", la description des doigts, la "mouillure", l'adjectif "nues" (et j'en passe car sinon on va me prendre pour une obsédée !) n'ont certainement pas été choisis au hasard par Philippe Delerm.

Si on fait attention, cette description érotique s'appliquerait plutôt à une femme. C'est assez amusant, puisque la forme des petits pois en gousse évoque plutôt le sexe masculin - comme le prouve un certain emploi du terme "pisello" en italien dans le style familier. La première fois que vous raconterez l'histoire de "La princesse sur le petit pois" d'Andersen à un enfant italien, d'ailleurs, soyez certains qu'il éclatera de rire. Je pense donc que le floklore populaire devait avoir remarqué aussi cette ressemblance : c'est connu, les contes de fée pullulent de références au domaine sexuel...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...6

NB : Philippe Delerm décrit souvent des situations quotidiennes (comme les repas en famille) dans ses livres... voilà pourquoi j'ai dédié un autre article à cet auteur ici.

Publié dans Lectures gourmandes

Commenter cet article

Martine 10/12/2016 13:49

J'ai bien ri en lisant cet article !! et le final du texte avec ces carottes nues qui attendent... Bravo pour ce blog génial, on apprend plein de choses, on voyage, on découvre de supers recettes, je vais m'abonner de ce pas pour ne rien rater. Bon week-end.

Quichottine 07/01/2012 21:59


Bonjour Elena


 


Tu as laissé un message à la porte de la communauté...


 


J'aime beaucoup le principe de votre blog : j'aimerais bien participer aussi. Si j'ai
bien compris, en ce moment précis il n'y a pas de jeu proposé puisque nous sommes en vacances d'été ? Est-ce bien cela ? "


 


C'était bien cela... Mais en fait, les vacances ont duré un peu plus longtemps, publication en commun de 68 auteurs dans un recueil oblige... 


Nous voilà de retour, prêts à jouer encore ensemble, si tu en es toujours d'accord.


 


Bienvenue dans la Petie Fabrique d'écriture. :)

Catherine et Laurent 21/07/2011 22:49



Catherine et Laurent sont heureux de t'annoncer que ton adhésion à notre communauté "Les chroniques de la meute" vient d'être validée.


Dès à présent, tu as la possibilité de publier des articles au sein de cette communauté.


Au plaisir de te lire. A bientôt.


Amitiés.


 



Messergaster 21/07/2011 22:59



Merci beaucoup ! :)